Manifestations cutanées liées aux textiles : restons groupés, testons le PPD

jeudi 8 janvier 2009 par Dr David Fahri16443 visites

Accueil du site > Maladies > Eczéma > Manifestations cutanées liées aux textiles : restons groupés, testons le (...)

Manifestations cutanées liées aux textiles : restons groupés, testons le PPD

Manifestations cutanées liées aux textiles : restons groupés, testons le PPD

jeudi 8 janvier 2009, par Dr David Fahri

Les textiles peuvent être responsables de dermites de contact de différents mécanismes. Lorsqu’il s’agit de dermite de contact de mécanisme allergique, de nombreux allergènes peuvent être en cause, parmi lesquels les colorants dispersés sont fréquents et pourtant sous-diagnostiqués.

L’allergie de contact aux colorants dispersés et aux substances qui leurs sont associées peut-elle expliquer la dermite aux textiles ? : Ryberg K, Goossens A, Isaksson M, Gruvberger B, Zimerson E, Nilsson F, Björk J, Hindsén M, Bruze M.

Department of Occupational and Environmental Dermatology, Lund University, Malmö University Hospital, Malmö, Sweden.

dans Br J Dermatol. 2008 Nov 25

- Rationnel

  • Les colorants dispersés sont les allergènes les plus fréquents parmi les colorants de textiles.
  • Cependant, peu de données sont disponibles sur la pertinence clinique des patch-tests positifs aux colorants dispersés.

- Objectifs

  • L’objectif était d’évaluer si les manifestations cutanées liées aux textiles rapportés par les patients peuvent être expliquées par une allergie de contact à huit colorants dispersés ou aux substances associées.
  • Cette évaluation était faite en fonction de la profession, de l’existence d’un terrain atopique, de l’âge et du sexe.

- Patients et méthodes

  • Un questionnaire sur les manifestations cutanées associées aux textiles était rempli par 858 patients sur 982 ayant eu des patch-tests dans deux centres (Malmö, Suède et Leuven, Belgique).
  • Les batteries standard étaient complétées par des patch tests réalisés avec un mélange de huit colorants dispersés (textile dye mix, TDM) et avec chaque colorant dispersé séparément.
  • L’association entre manifestations cutanées liées aux textiles et allergie de contact aux colorants dispersés et d’autres facteurs de risques était évaluée par plusieurs modèles de régression logistique.

- Résultats

  • Dix-huit pourcent des patients suspectaient leurs manifestations cutanées d’être secondaires aux textiles.
  • Le terrain atopique et le sexe féminin étaient des facteurs de risque de manifestations cutanées.
  • Les matériaux synthétiques étaient les textiles les plus souvent responsables de manifestations cutanées.
  • Une association significative était observée entre manifestations cutanées liées aux textiles et allergie de contact au para-phénylènediamine (OR=2,1 [IC95%=1,0-4,3]).
  • Il existait une tendance à une association entre manifestations cutanées liées aux textiles et allergie de contact au mélange TDM (OR=1,9 [IC95%=0,57-5,6]
  • L’allergie de contact au caoutchouc était rare.

- Conclusion

  • L’allergie de contact au para-phénylènediamine était plus fortement associée aux manifestations cutanées liées aux textiles que le mélange de huit colorants dispersés TDM.

Les colorants dispersés (ou « colorants de dispersion ») sont des colorants insolubles, qui sont dispersés dans l’eau à l’aide de surfactants et qui sont utilisés pour pigmenter des fibres hydrophobes, telles qu’on peut les trouver dans certains cuirs et certaines fourrures.

Les dermites aux textiles sont les manifestations cutanées liées aux vêtements et aux autres textiles en contact avec celle-ci. Elles peuvent être dues à des réactions d’irritation par les fibres des textiles ou à des allergies de contact aux colorants des textiles et aux produits chimiques servant à leur finition.

Les colorants dispersés sont les colorants textiles les plus sensibilisants. Cependant, l’allergie de contact aux colorants dispersés peut-être sous-diagnostiquée, car le tableau clinique n’est pas toujours évocateur.

Certains colorants dispersés sont inclus dans des batteries spécifiques de patch tests visant à la détection des allergies aux textiles, mais pas dans les batteries standard de patch tests – comme c’est le cas, par exemple, pour le para-phénylènediamine.

La prévalence des dermites aux textiles en général, et des allergies de contact aux colorants dispersés en particulier, est mal connue. Dans une étude préalable (Ryberg et al, Contact Dermatitis 2006), les mêmes auteurs ont montré que l’allergie de contact aux colorants dispersés était fréquente en Suède. Dans cette étude, Ryberg et al avaient observé 1,5% de résultats positifs sur 3325 patch tests consécutifs, avec une batterie de 8 colorants dispersés (Textiles Dye Mix ou TDM) : disperse blue 35, 106 et 124 ; disperse yellow 3 ; disperse orange 1 et 3 ; disperse red 1 et 17. Cependant, cette étude ayant été rétrospective, la pertinence clinique des patch tests positifs n’était pas toujours documentée.

La « European Society of Contact Dermatitis » recommande l’utilisation systématique d’un allergène dans les batteries standard de patch tests lorsque la prévalence attendue d’un test positif est supérieure à 0,5-1%. Dans cette nouvelle étude de Ryberg et al, sur 982 patch tests, environ 2% était positifs aux colorants dispersés.

Ces données pourraient inciter à inclure les colorants dispersés dans les batteries standard. Cependant, le faible nombre d’évènements ne permet pas de démontrer une association significative entre allergie de contact aux colorants dispersés et manifestations cutanées liées aux textiles.

Vos commentaires

  • Le 1er janvier 2017 à 16:44, par Bertrand-92 En réponse à : Manifestations cutanées liées aux textiles : restons groupés, testons le PPD

    Bonjour, je viens de consulter votre étude suite à un épisode allergique dont je présume que l’origine provient des vêtements que j’ai porté. Je m’explique.

    Très sportif, il m’arrive souvent de porter des textiles de sport avec des propriétés extensibles (sorte de lycra). J’ai souvent remarqué des rougeurs et démangeaisons mais toujours bénins. Avant hier, après avoir enfilé un bas (corsaire) que j’achetais emballé hermétiquement, je réalisais une séance de sport assez soutenue. Et arrivé chez moi, en me déshabillant de véritables oedèmes apparurent sur tout mon corps y compris sur la face. Ressentant quelques difficultés respiratoires, je me faisais conduire aux urgences. Le médecin urgentiste s’empressa de diagnostiquer une réaction allergique et prescrit des antihistaminiques. Tout s’arrangea mais l’origine de cette réaction resta en suspens. J’ai conservé les tenues et je vais m’empresser de consulter un allergologue muni de ces dernières. Je vous communiquerai les résultats.

  • Le 2 janvier 2017 à 14:20, par Mineabelg En réponse à : Manifestations cutanées liées aux textiles : restons groupés, testons le PPD

    Bonjour,
    je viens de recevoir votre message (mais je ne sais pourquoi car j’ai déposé mon message me semble-il mais pas au même endroit que vous - bref il faut que je vérifie où se trouve mon message,....). Mais pas de souci. Les allergies aux textiles sont justement ce dont je parle sur mon blog (http://chemindenotes.canalblog.com/archives/b__mes_pdf_et_diasporama_a_telecharger/index.html ) et c’est le grand danger actuel puisque le textile synthétique est exponentiel et détrône tous les autres textiles. C’est la catastrophe et surtout lorsque l’on sait que les textiles ne sont pas inspectés ni vérifiés à l’importation. Ils peuvent aussi véhiculer les izothiazolinones (biocides) et les additifs du caoutchouc et des peroxydes puisque ceux-ci sont dans les plastiques et que les textiles synthétiques sont fait de polyesters (= plastiques). Tout dans les textiles devient de l’inconnu ! Et il faut rétablir les textiles naturels 100%. C’est pourquoi je demande que l’on crée une filière spécifique pour les allergiques pour se fournir en tissus, vêtements de corps, linge, savons divers, etc.... prévus et adoucis pour eux. Nous somme véritablement "assassinés" par les firmes commerciales.
    J’espère que vous trouverez la cause des réactions. Pour ma part je n’ai à priori pas de signes quant à une couleur bien précise de textile mais bon, je pourrais avoir mal observé et donc je ferai attention à cet aspect.
    Bon courage à vous.

  • Le 22 octobre 2017 à 16:52, par tania En réponse à : Manifestations cutanées liées aux textiles : restons groupés, testons le PPD

    salut je suis allergique au caoutchou carba mix ,au thiuram et au kathon cg ( isothiazolinone)

    ca fait plusieur années que je fais de lexéma de contact jai tout exclu les agents de conservations au quelle je suis allergique et jai encore énormement de plaques et de cloque partout sur le corp et je réalise que ou mes sous vêtement sont j’en
    ai pas !!,même que mes plaies les contournent donc je crois bien que je suis allergique a une sorte de vêtement que je porte ... et mes sous vêtements
    de coton me
    protege !!! mais a quelle
    sorte de tissus .... je suis vraiment découragé

Réagir

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.