Ça pourrait s’appeler : Chat-porc et sa (Sérum Albumine) poulet.

lundi 5 octobre 2009 par Dr Hervé Couteaux2647 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Ça pourrait s’appeler : Chat-porc et sa (Sérum Albumine) poulet.

Ça pourrait s’appeler : Chat-porc et sa (Sérum Albumine) poulet.

Ça pourrait s’appeler : Chat-porc et sa (Sérum Albumine) poulet.

lundi 5 octobre 2009, par Dr Hervé Couteaux

Le syndrome porc-chat (ou plutôt chat-porc) est bien connu des allergologues. L’allergène en cause est l’albumine. Les albumines des mammifères croisent assez bien entre elles, aussi est-il possible que d’autres viandes soient en cause. Le cas clinique rapporté ici est fort intéressant de ce point de vue…

Allergie respiratoire professionnelle au porc suivie d’allergie alimentaire au porc et au poulet : Sensibilisation à l’hémoglobine et à l’albumine sérique. : Hilger C, Swiontek K, Hentges F, Donnay C, de Blay F, Pauli G.

Laboratory of Immunogenetics and Allergology, CRP-Santé, Luxembourg, Luxembourg

dans Int Arch Allergy Immunol. 2009 Sep 15 ;151(2):173-178.

- Contexte :

  • Des protéines animales sont impliqués dans des allergies alimentaires primaires, mais aussi dans des allergies respiratoires avec des symptômes d’allergies alimentaires secondaires.

- Objectif :

  • L’objectif de cette étude était de définir l’allergène (s) impliqué (s) dans un cas d’allergie alimentaire à la viande de poulet, qui s’est développée chez une personne préalablement sensibilisée à la viande de porc après une exposition professionnelle.

- Méthodes :

  • Une femme de 42 ans ayant des antécédents d’allergie professionnelle à l’inhalation de porc a présenté rhinite, asthme, dysphonie et conjonctivite 30 min après l’ingestion de poulet.
  • Les tests cutanés ont été positifs à la viande de poulet.
  • Des extraits protéiques ont été préparés à partir de viande de poulet.
  • Les allergènes ont été caractérisés par IgE-immunoblotting, séquençage N-terminal et ELISA.

- Résultats :

  • La patiente a présenté des IgE spécifiques se liant à des protéines de viande de poulet de 12, 14, 26, 55 et 65 kDa.
  • Le séquençage N-terminal des acides aminés a identifié les protéines de 12 et 14kDa comme les chaînes alpha et bêta de l’hémoglobine.
  • ELISA et immunoblot ont montré que des IgE spécifiques se liaient à l’hémoglobine purifiée à partir du sang de poulet.
  • Des anticorps IgE se liant à l’albumine sérique de poulet ont été détectées par ELISA.
  • Des tests d’inhibition avec de l’hémoglobine du porc et du poulet ainsi qu’avec des albumines sériques ont démontrée la présence d’anticorps IgE croisants.

- Conclusions :

  • Nous rapportons un cas confirmé d’allergie respiratoire professionnelle due à la viande de porc suivie d’une allergie alimentaire au porc et, 3 ans plus tard, par des allergies alimentaires à la viande de poulet.
  • On a montré que l’hémoglobine de porc croisait avec l’hémoglobine de poulet.
  • La réactivité croisée entre l’albumine sérique de porc et celle de volaille était peut-être liée à une sensibilisation préalable à l’albumine sérique de chat.

Les auteurs rapportent un cas clinique bien documenté d’allergie respiratoire à la viande de porc survenue en milieu professionnel, suivie d’allergie alimentaire au porc, puis, trois ans plus tard d’allergie alimentaire au poulet.

Les allergènes en cause sont des albumines, ce qui amène les auteurs à l’hypothèse d’un syndrome chat-porc étendu au poulet.

En 2001, Aalberse avait mentionné une large allergénicité croisée entre les albumines des mammifères mais avait également conclu au faible risque de réactivité croisée entre les albumines des mammifères et les albumines aviaires.

Cette prétendue barrière entre les albumines des mammifères et celles des oiseaux n’avait pourtant pas été retrouvée par Spitzauer, qui, dès 1994, avait noté que l’albumine de poulet pouvait donner une réponse positive avec un test cellulaire (libération d’histamine) chez un patient allergique au chien…

Les résultats préliminaires de l’étude de C.Hilger, parue en Septembre 2009, avaient été présentés en 2008, sur un poster présenté lors de la troisième édition de l’ISMA, à Salzburg.

Allerdata avait déjà intégré cette nouvelle donnée fort intéressante ! (à retrouver dans le texte de synthèse sur les albumines)…

Vos commentaires

  • Le 6 septembre à 20:39, par crasset En réponse à : Ça pourrait s’appeler : Chat-porc et sa (Sérum Albumine) poulet.

    je suis polyallergique : tomate, porc, curare, ; ; ; ; Chaque fois que je me faisais opérer l’allergie s’aggravait. En 2009 j’ai été opéré de la parotide, bien qu’ayant prévenu que j’étais allergique à l’anesthésie on n’a pas fait de test. J’ai eu de graves problèmes durant l’anesthésie. Depuis je suis très mal, je ne sais plus manger de fruits, pas de vinaigrette, pas de chocolat ni bonbons, ni caramel, pas de piment ni autres épices, pas de _céréales SAUF LE RIZ ..... Symptomes : j’ai comme si ma tete était comprimée ( le dessus et la face) douleurs musculaires surtout avec le chocolat noir ; Sans zyrtec j’ai de l’oedeme. La tension descend à 9- 5,4 ; la t° est selon entre 34-36°. Impression de mort imminente

Réagir

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.