L’allergie à l’aspirine n’existe plus, elle se soigne !!

lundi 2 mai 2011 par Dr Stéphane Guez6095 visites

Accueil du site > Allergènes > Médicaments > L’allergie à l’aspirine n’existe plus, elle se soigne !!

L’allergie à l’aspirine n’existe plus, elle se soigne !!

L’allergie à l’aspirine n’existe plus, elle se soigne !!

lundi 2 mai 2011, par Dr Stéphane Guez

Désensibilisation ambulatoire à l’aspirine chez des patients ayant une hypersensibilité à l’aspirine et une affection cardiaque. : Fajt, Merritt L. MD* ; Petrov, Andrej A. MD*

dans Critical Pathways in Cardiology : A Journal of Evidence-Based Medicine :
March 2011 - Volume 10 - Issue 1 - pp 17-21

- Introduction :

  • Les affections cardiaques sont fréquentes et souvent traitées par de l’aspirine.
  • Les patients qui développent une hypersensibilité IgE à l’aspirine doivent interrompre ce traitement avec un relai pas des médicaments anti-thrombotiques.
  • La désensibilisation à l’aspirine est une procédure thérapeutique qui peut permettre à des patients ayant des antécédents d’hypersensibilité à reprendre sans risque un traitement par aspirine.
  • Un grand nombre de protocoles de désensibilisation ont été publié pour les réactions IgE médiées, mais un protocole ambulatoire n’a pas encore été proposé.

- Objectif de l’étude :

  • Les auteurs ont cherché à déterminer l’efficacité et la sécurité d’un protocole de désensibilisation réalisé en ambulatoire sur plusieurs jours pour des patients ayant une hypersensibilité IgE à l’aspirine.

- Matériel et Méthode :

  • Les auteurs ont évalué rétrospectivement l’efficacité de protocoles de désensibilisation à l’aspirine réalisés dans une clinique allergologique universitaire entre juillet 2006 et décembre 2009.
  • Les patients ont été adressés pour un diagnostic d’hypersensibilité à l’aspirine avec la nécessité d’un traitement par aspirine en raison d’une affection cardiaque.
  • Le protocole consiste en l’administration de 10 à 12 doses d’aspirine en fonction de la dose finale à obtenir : 81 à 325 mg.
  • Les patients ont été désensibilisés en 2 à 3 demi-journées et ont ensuite pu retourner à domicile entre les séances de désensibilisation.

- Résultats :

  • Un total de 9 patients avec une affection cardiaque et une hypersensibilité à l’aspirine ont reçu un protocole de désensibilisation en ambulatoire.
  • 8 patients soit 89% ont été désensibilisés avec succès et un patient n’a pas voulu poursuivre le protocole.
  • Aucune réaction nécessitant une hospitalisation n’a été observée durant cette désensibilisation.

- Conclusions :

  • Cette nouvelle modalité de désensibilisation à l’aspirine en ambulatoire est sans risque et efficace et permet donc une nouvelle approche du patient ayant une hypersensibilité à l’aspirine et une affection cardiaque associée nécessitant un traitement au long cours par aspirine. *Ce protocole flexible est pratique pour des patients en évitant une hospitalisation de plusieurs jours.

Les auteurs ont proposé un protocole souple de désensibilisation à l’aspirine par voie orale en plusieurs demi-journées sans hospitalisation, qui est à la fois efficace et sans risque, pour des patients qui ont besoin d’aspirine pour une affection cardiovasculaire et une réaction d’hypersensibilité IgE à ce médicament.

Ce travail est intéressant car il conforte plusieurs études indiquant la possibilité de pouvoir prescrire de l’aspirine pour des patients ayant une hypersensibilité à ce médicament et une affection cardiovasculaire nécessitant de l’aspirine.

On peut noter qu’il n’y a pas actuellement de possibilité de porter un diagnostic précis d’allergie IgE à l’aspirine.

D’autre part le protocole proposé est certainement une induction de tolérance et non une désensibilisation.

Il est possible de réaliser cette induction de tolérance très rapidement par une hospitalisation de jour ne nécessitant pas plusieurs demi-journées dont l’intérêt reste à prouver en France.

La dose finale étant faible pour une action anti-agrégante, il n’est pas possible de parler réellement de désensibilisation puisque aucune prise d’aspirine à dose normale de 1g ou plus n’a été réalisée chez ces patients.

L’intérêt de ce travail est par contre important pour permettre à des allergologues de ville de réaliser eux-mêmes ces protocoles de réintroduction d’aspirine.

Vos commentaires

Réagir

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.