Bonne nouvelle pour les allergiques buveurs de bière !

vendredi 14 septembre 2012 par Dr Geneviève DEMONET13593 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Bonne nouvelle pour les allergiques buveurs de bière !

Bonne nouvelle pour les allergiques buveurs de bière !

Bonne nouvelle pour les allergiques buveurs de bière !

vendredi 14 septembre 2012, par Dr Geneviève DEMONET

Allergie à les bière chez les patients sensibilisés aux LTP : toutes les bières ne se ressemblent pas : Quercia O, Zoccatelli G, Stefanini GF, Mistrello G, Amato S, Bolla M, Emiliani F, Asero R.

Allergy to beer in LTP-sensitized patients : beers are not all the same.

dans Allergy 2012 ; 67 : 1186–1189.

- Contexte :

  • La plupart des cas d’allergie à la bière rapportés jusqu’ici ont été associés à une hypersensibilité à une protéine de transfert lipidique (LTP) non spécifique.
  • En raison de différences marquées dans le processus de fabrication, nous avons cherché à vérifier la réactivité IgE aussi bien que la tolérance à plusieurs bières différentes chez un patient allergique à la bière.

- Méthodes :

  • Il s’agit de l’étude du cas d’un homme de 45 ans ayant une hypersensibilité au pollen de graminées, aux phanères de chat et à Alternaria tenuis qui avait des antécédents d’urticaire et de dyspnée après avoir bu de la bière et qui avait une faible réactivité cutanée à l’extrait commercial de maïs.
  • Des prick-tests ont été réalisés avec 36 marques différentes de bière et un test de provocation oral a été mené avec les bières n’ayant pas provoqué de réaction cutanée.
  • Une analyse immunoblot a été faite en utilisant 2 bières pour lesquelles les prick-tests cutanés étaient positifs, 2 bières n’ayant pas provoqué de réaction ainsi que des extraits d’orge, de bé et de maïs en utilisant à la fois le sérum du patient et un anticorps polyclonal maison vis-à-vis de la LTP de maïs développé chez le lapin.
  • De plus, la LTP immunoréactive d’une des bières a été séparée par HPLC et le chromatogramme a été comparé à celui de la LTP purifiée de maïs.

- Résultats :

  • Les prick-tests cutanés ont été positifs pour 30 bières sur 36.
  • L’analyse immunoblot a montré une réactivité IgE à environ 10 kDa contre 2 bières pour lesquelles les tests cutanés étaient positifs et contre le maïs à la fois avec le sérum du patient et l’anti-LTP polyclonal de sérum de lapin alors que les 2 bières n’ayant pas provoqué de réaction cutanée positive et l’extrait d’orge étaient négatifs.
  • La protéine détectée co-migrait avec la LTP de maïs.

- Conclusions :

  • Chez le patient allergique à la bière, l’exploration diagnostique pourrait permettre la détection de produits tolérés qui pourraient être consommés sans risques.

La bière est généralement produite avec du malt d’orge, du houblon, de la levure de bière et de l’eau mais la fabrication de certaines bières spéciales utilise d’autres types de céréales (blé, riz ou maïs) et parfois des enzymes.

Le malt est obtenu par humidification et chauffage des grains d’orge.

Le houblon confère à la bière son amertume caractéristique et prévient la contamination bactérienne.

Saccharomyces cerevisae et Saccharomyces carlsbergensis sont les levures les plus utilisées pour le processus de fermentation.

Les cas d’allergie à la bière ne sont pas très fréquents mais la littérature rapporte des observations d’urticaire et d’angiœdème IgE-médiés après consommation de bière.

Dans la plupart des cas, l’allergie a été associée à une hypersensibilité à une protéine de transfert lipidique (LTP) non spécifique (allergène des plantes résistant à la chaleur et à la digestion). Des cas d’allergie à des protéines spécifiques des céréales mais aussi à la levure ont cependant été décrits.

Un nouveau cas d’allergie à la bière vient d’être publié. Il s’agit d’un homme de 45 ans ayant présenté des épisodes répétés d’urticaire généralisée et d’angio-œdème de la face avec dyspnée survenus rapidement après la consommation de bière.

Ce patient avait des antécédents de rhino-conjonctivite au printemps et de rhino-conjonctivite associée à un asthme au contact des chats.

Les prick-tests cutanés étaient positifs pour les pollens de graminées, les phanères de chat, Alternaria tenuis et faiblement positifs pour les acariens de poussière de maison.

Les prick-tests alimentaires réalisés avec des extraits commerciaux étaient faiblement positifs pour le maïs et la pêche alors qu’ils étaient négatifs pour blé, orge, riz et houblon.

Des IgE spécifiques ont été détectées pour les graminées (9,1 kU/l), Cladosporium
herbarum (20,7 kU/l), Alternaria tenuis (9,5 kU/l), chat (> 100 kU/l), orge (3,8 kU/l) et maïs (5 kU/l).

Les IgE spécifiques de la levure Saccharomyces cerevisae étaient négatives.

Des prick-tests réalisés avec 36 marques différentes de bière ont été positifs pour 30 d’entre elles.

Des tests avec ces bières ont par ailleurs été réalisés chez 10 patients allergiques aux pollens et chez 10 sujets non atopiques buveurs de bière : ils ont tous été négatifs.

Un test de provocation en double aveugle a été pratiqué chez le patient allergique à la bière : il a toléré 100 mg de métabisulfite de sodium sans réaction.

Des tests de provocation ont été pratiqués avec les 6 bières n’ayant pas provoqué de réaction lors des PTC. Ils ont été réalisés en 6 jours avec une dose de départ de 50 ml et une dose finale de 500 ml.

Le patient les a tolérées toutes les 6 et leur consommation a été autorisée.

Deux bières tolérées et 2 bières ayant provoqué une réaction lors des PTC ont été sélectionnées pour une immunoempreinte IgE.

Une réactivité IgE a été mise en évidence à environ 10 kDa (correspondant au poids moléculaire de la LTP) contre les 2 bières positives aux PTC et contre l’extrait de maïs.

Cette réactivité était absente pour les 2 bières négatives en PTC et pour l’extrait d’orge.

Deux autres bandes autour de 40-55 kDa ont été immunodétectées en utilisant les IgE du patient. Celle de plus bas poids moléculaire rappelle la protéine Z de l’orge décrite précédemment comme un allergène. Cependant, ces 2 bandes ayant aussi été détectées dans une bière n’ayant pas réagi en PTC, on suppose qu’elles ne sont pas impliquées dans l’allergénicité des bières en cause chez ce patient.

L’identification de la protéine de 10 kDa avec la LTP de maïs a été confirmée (séparation par HPLC et comparaison au chromatogramme de la LTP de maïs purifiée).

Quoique sensibilisé à la LTP, le patient tolérait parfaitement les pêches et autres rosacées.

La concentration en allergène de la bière pourrait varier en fonction des ingrédients utilisés mais aussi du processus de fermentation, de la température, de la pasteurisation, de la filtration, du stockage…

Dans certains pays, des grains de maïs sont ajoutés lors de la fabrication de la bière lui conférant ainsi un arôme particulier. L’addition de cette céréale pourrait être à l’origine de l’allergénicité de la bière dans le cas de ce patient.
Cependant, celui-ci mangeait sans problème polenta et pop corn.

La présence d’alcool dans la bière pourrait augmenter le taux d’absorption intestinale de l’allergène permettant ainsi la survenue d’une réaction allergique.

L’histoire ne dit pas si le patient tolérait la bière sans alcool, mais celle-ci est-elle vraiment de la bière ?

Vos commentaires

  • Le 2 février 2016 à 19:29, par Anne En réponse à : Bonne nouvelle pour les allergiques buveurs de bière !

    Bonjour
    Avez vous connaissance d’allergie survenant apres consommation de la biere dite "mort subite kriek"
    J’ai eu une éruption cutanée sur tout le corps apres absorption. Mais j’ai un doute quant à l’origine car je bois de temps à autre de la Kriek sans probleme .
    Merci

  • Le 3 septembre 2016 à 20:14, par Guihot jean olivier En réponse à : Bonne nouvelle pour les allergiques buveurs de bière !

    Bonjour j’ai eu 2 allergies a la bière depuis quelques années lorsque je buvais une bière tres froide j’avais des douleurs a la poitrine puis une fois apres avoir bu une bière j’ai eu le visage et les levres a enfler ainsi que la glotte j’ai du aller aux urgences depuis je ne buvais plus de bière puis un jour a la sortie d’un restaurant le midi j’ai eu le visage qui s’est mis a enfler donc je me suis retrouvé aux urgences la je me suis retrouvé couvert de la tête au pied de boutons les mains tellement enflées que je ne pouvais plus les fermer ma tension est descendu a 8 et le coeur qui s’emballait j’ai eu des piqures d’adrénaline ils m’ont gardé la nuit et 2 fois j’ai rechuté la glotte s’etant mis a enfler le restaurant ou j’ai mangé mettait une cuillère a café de bière dans leur vinaigrette

  • Le 10 octobre 2016 à 22:59, par Jérémie Durand En réponse à : Bonne nouvelle pour les allergiques buveurs de bière !

    Bonjour,

    J’ai eu une réaction allergique aujourd’hui en buvant une bière blanche "Pit Caribou". J’ai bu environs 4 gorgés. J’ai eu un picotement à la gorge et des serrements à la poitrine. J’ai tout de suite pris deux réactines. Il m’a fallu 30 mins pour aller mieux. Sur le site web de la micro brasserie il est dit que la bière est fait de blé belge.

  • Le 11 avril à 08:00, par La Baleine En réponse à : Bonne nouvelle pour les allergiques buveurs de bière !

    Réaction allergique en buvant une bière "la Divine - St Landelin". Symptômes proches de la crise d’asthme qui ont disparu dans l’heure. Cette bière contient du blé.

  • Le 11 avril à 10:53, par Guihot En réponse à : Bonne nouvelle pour les allergiques buveurs de bière !

    Je suis allergique a la biere mais je ne sais pas encore a quel ingredient j’ai fait 2 reaction la 1ere un oedem de quick et la 2eme un choc anaphilactique suite a une cuillere a café de biere dans une vinaigrette

Réagir

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.