Enregistrer au format PDF

Et hop les mamans à nouveau coupable : les enfants ont des allergies alimentaires parce qu’elles les nourrissent mal !!

par Dr Stéphane Guez

publié le  5 mars 2014

Régime et développement de l’allergie alimentaire durant l’enfance : résultats de l’étude de cohorte de naissance à partir des données prospectives du journal alimentaire. : Kate E.C. Grimshaw, Joe Maskell, Erin M. Oliver, Ruth C.G. Morris, Keith D. Foote, E.N. Clare Mills, Barrie M. Margetts, Graham Roberts

dans The Journal of Allergy and Clinical Immunology - February 2014 (Vol. 133, Issue 2, Pages 511-519, DOI : 10.1016/j.jaci.2013.05.035)

- Introduction :

  • Après une période qui n’a pris en compte que les propriétés allergéniques du régime de l’enfant et le devenir des allergies, de nouvelles données suggèrent que c’est toute la composition du régime alimentaire de l’enfant qui pourrait être un facteur important du développement des maladies allergiques.

- Objectif de l’étude :

  • Il a été d’évaluer les relations entre les différents régimes alimentaires d’enfants durant la première année de vie et le développement d’allergies alimentaires à l’âge de 2 ans.

- Matériel et Méthode :

  • Les auteurs ont réalisé une étude cas/témoin croisée au sein d’une cohorte de naissance.
  • Les mères ont tenu de façon prospective des registres quotidiens des régimes alimentaires administrés durant la première année,
    • avec ensuite un recueil de données permettant d‘extraire de nouvelles variables,
    • variables qui ont ensuite été analysées pour identifier les modes alimentaires des enfants en fonction de ces variables.

- Résultats :

  • L’analyse des résultats des données consécutives :
    • aux différents régimes alimentaires chez 41 enfants et qui ont conduit à une allergie alimentaire confirmée par un test de provocation en double aveugle contre placebo,
    • par rapport à 72 témoins contrôles appariés,
  • met en évidence un modèle de régime initial et un modèle de régime actuel.
  • Il n’y a pas de différence entre les groupes pour ce qui est du régime initial des enfants, mais pour le régime en cours il y a une différence significative entre les groupes (p = 0.001) :
    • ce régime actuel est caractérisé par une plus grande ingestion de fruits, légumes et préparation alimentaire maison chez les enfants contrôles sains, avec un régime significativement mieux équilibré,
    • par rapport aux enfants qui ont une allergie alimentaire.

- Conclusion :

  • Un régime durant l’enfance, à base de fruits et légumes et d’aliments faits maison est associé à une diminution des allergies alimentaires à l’âge de 2 ans.

 Dr Stéphane Guez

Commentaire de l'auteur :

Dans cette étude sur les relations entre l’alimentation des enfants de façon globale depuis la naissance et le développement d’allergies alimentaires à l’âge de 2 ans, les auteurs mettent en évidence de façon significative une alimentation beaucoup plus équilibrée et saine chez les enfants qui ne font pas d’allergie.

Comme pour tout travail épidémiologique, les résultats sont à interpréter avec prudence. En effet, bien que des facteurs confondants et des biais possibles aient été pris en compte, il est difficile de penser que des facteurs socio-économiques ne perturbent pas la portée de ces résultats.

Confectionner des plats « maison » tous les jours, avec des légumes cuisinés et des fruits n’est pas possible dans tous les milieux et pour tous le modes de vie, sans compter les particularismes ethniques. Il y a trop peu d’enfants pour penser que ces résultats puissent être extrapolés à l’ensemble d’une population.

On peut seulement considérer que le simple bon sens laisse de toute façon à penser qu’une alimentation saine et équilibrée est meilleure qu’une alimentation industrielle. Mais il faudrait savoir ce qu’est une alimentation saine et équilibrée….

référence :

http://www.allergique.org/article4776.html


Dans la même rubrique

Le gène met KO l’environnement, ou la malédiction de l’hérédité !!, Dr Stéphane Guez
Dans ce travail, les auteurs démontrent que le fait de vivre pendant 4 ans dans un environnement pauvre en acariens et en allergènes de la blatte ne modifie pas l’évolution (...)
Rhinite allergique à 4 ans, eczémateux à 10 ans !, Dr Alain Thillay
Voilà une étude simple qui confirme bien ce que tout Allergologue praticien constate tous les jours. D’abord, à l’âge de 10 ans, la prévalence de l’eczéma reste de 41%, la (...)
Maman fume sa clope, c’est bébé qu’est malade (nouvelle berceuse) , Dr Alain Thillay
L’analyse de cette étude suggère que l’apparition précoce des sifflements thoraciques est dépendante du tabagisme maternel alors qu’il ne concernerait pas l’apparition plus tardive (...)
Un bon gratteur en fait gratter dix !, Dr Alain Thillay
Le moins que l’on puisse dire c’est que les auteurs américains de ce travail ne manquent pas d’un certain humour. Toutefois, à y regarder de plus près, tout le monde sait que la (...)
Diagnostic précoce de l’allergie chez l’enfant : le rôle du médecin de famille., Dr Hervé Masson