L’allaitement maternel pour prévenir les maladies allergiques : oui ou non ????....

vendredi 20 mai 2016 par Dr Philippe Carré856 visites

Accueil du site > Maladies > Atopie > L’allaitement maternel pour prévenir les maladies allergiques : oui ou non (...)

L’allaitement maternel pour prévenir les maladies allergiques : oui ou non ????....

L’allaitement maternel pour prévenir les maladies allergiques : oui ou non ????....

vendredi 20 mai 2016, par Dr Philippe Carré

Evaluation de l’efficacité des recommandations concernant l’allaitement maternel sur les résultats à long terme au cours des maladies allergiques. : Bion V, Lockett GA, Soto-Ramírez N, Zhang H, Venter C, Karmaus W, Holloway JW, Arshad SH.

Evaluating the efficacy of breastfeeding guidelines on long-term outcomes for allergic disease.

dans Allergy 2016 ; 71 : 661–670

- Contexte :

  • Les recommandations de l’OMS conseillent l’allaitement maternel au cours des six premiers mois, et l’Académie Européenne d’Allergologie et d’Immunologie Clinique (EAACI) recommande l’allaitement exclusif pendant quatre à six mois
  • Cependant, l’évidence que l’allaitement maternel prévienne l’asthme et les maladies allergiques reste discuté
  • Les auteurs ont évalué si le fait de suivre les recommandations sur l’allaitement maternel modifie les risques à long terme d’asthme, d’eczéma, de rhinite ou d’atopie.

- Méthodes :

  • L’effet de l’allaitement maternel non exclusif (0, >0-6 mois, > 6 mois) et exclusif (0, >0-4 mois, > 4 mois) sur les mesures répétées de risque d’asthme (10, 18 ans), d’eczéma, de rhinite, et d’atopie (1-ou-2, 4, 10, 18 ans) était estimé dans la cohorte IoW (n=1456), en utilisant des modèles log linéaires avec des équations d’estimation généralisée
  • La cohorte de recherche FAIR (recherche sur l’allergie et l’intolérance alimentaires) (n=988), incluse aussi dans la cohorte IoW, était étudiée de façon à valider les résultats.

- Résultats :

  • L’allaitement maternel (exclusif ou non) n’avait aucun effet sur l’asthme et les maladies allergiques dans la cohorte IoW
  • Dans la cohorte FAIR, tout allaitement maternel pour >0-6 mois protégeait contre l’asthme à 10 ans (RR = 0.5, IC à 95% = 0.32-0.79, p = 0.003), mais pas contre les autres risques, alors que l’allaitement exclusif pour plus de 4 mois protégeait contre la rhinite répétée (RR = 0.36, IC à 95% = 0.18-0.71, p = 0.003)
  • Un allaitement plus long protégeait contre les sifflements à début tardif dans la cohorte IoW.

- Conclusion :

  • Les effets protecteurs de l’allaitement maternel exclusif ou non exclusif sur les résultats à long terme vis à vis de l’allergie étaient incompatibles entre ces cohortes, ce qui est en accord avec les observations antérieures d’effets hétérogènes
  • Bien que l’allaitement maternel pourrait être recommandé pour d’autres bénéfices de santé, suivre les recommandations sur l’allaitement maternel n’apparaissait pas offrir une protection fiable à long terme contre l’asthme, l’eczéma, la rhinite ou l’atopie
  • Des recherches ultérieures sont nécessaires sur les effets à long terme de l’allaitement maternel sur les maladies allergiques.

Ces deux études de cohorte de naissance (IoW et FAIR), sur les effets préventifs de l’allaitement maternel sur les risques à long terme de maladies allergiques, n’ont pas montré d’effets protecteurs fiables :

  • la durée de l’allaitement non exclusif n’avait pas d’effet significatif dans la cohorte IoW, bien que dans la cohorte de validation FAIR d’allaitement >0-6 mois, il y avait un effet protecteur exclusif sur l’asthme jusqu’à l’âge de 10 ans ;
  • la durée de l’allaitement exclusif n’affectait pas l’allergie à long terme dans la cohorte IoW, bien qu’un allaitement > à 4 mois protégeait contre la rhinite dans la cohorte de validation FAIR
  • l’allaitement non exclusif pour plus de 6 mois protégeait contre les sifflements à début tardif dans la cohorte IoW, et la cohorte FAIR allait dans le même sens.

Cette divergence sur les effets à long terme de la durée de l’allaitement sur les maladies allergiques, entre ces deux cohortes de naissance de l’Ile de Wight, montre que les recommandations habituelles de l’OMS et de l’EAACI sur la durée de l’allaitement n’apportent pas de protection fiable, soulignant la nécessité de travaux de recherches complémentaires, pour savoir notamment si, en dehors de sa durée, d’autres effets de l’allaitement sont importants pour la prévention à long terme de l’asthme et des maladies allergiques.

Réagir

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.