En images
Concha bullosa : une levée de boucliers !

Concha bullosa : une levée de boucliers !


Concha bullosa : un bouclier anti-allergènes ? : Worrall DM1, Campbell RG, Palmer JN, Kennedy DW, Adappa ND. 1Department of Otorhinolaryngology - Head and Neck Surgery, University of Pennsylvania Health System, Philadelphia, Pa., USA. dans ORL (...)

lire la suite

categorie aérien

Les allergènes aériens sont représentés par les pollens, les moisissures, les poils d’animaux et les "poussières (acariens) bien sûr. Pourtant, il ne faut pas oublier la présence de produits chimiques allergisants (formaldéhyde, glurataldéhyde etc.) issus de peintures, colles, laques, parfums ou encore la présence dans l’air de particules alimentaires : vapeur de cuisson des aliments, présence naturelle des aliments dans l’air du fait de leur poid (farines).

Derniers articles aérien

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 654
article du 7 03 2016 par Dr Philippe Carré

Les enfants sportifs ont du nez !

Dans cette étude japonaise réalisée sur une durée de 4 ans, auprès de 558 enfants scolarisés, à partir d’un questionnaire de recueil des symptômes d’allergie et d’un dosage d’IgE spécifiques des pneumallergènes, les résultats montrent une augmentation de la prévalence des symptômes de rhinite liée à la pratique sportive (tant en fréquence qu’en durée), notamment de la rhinite à début récent, qui n’est pas (...)
lire la suite 604 lectures

article du 10 02 2016 par Dr Stéphane Guez

Trop fort, le dermato comme le fibroscope voit les bronches à travers la peau !!

Dans ce travail prospectif portant sur une étude de cohorte de mères d’enfants suivis avant la naissance, les auteurs ont recherché les facteurs de risque de développement d’une bronchiolite sévère durant l’enfance. La DA est un facteur de risque élevé indépendant des autres facteurs de risque connus. Ce travail a surtout l’intérêt de confirmer des données sur les facteurs de risque de bronchiolite (...)
lire la suite 629 lectures

article du 2 12 2015 par Dr Philippe Carré

Attention les acariens : les bronches réagiraient aussi quand vous chatouillez le nez !

Cette étude chinoise a évalué les modifications inflammatoires au niveau des voies aériennes supérieures et inférieures, après un test de provocation nasal (TPN) aux acariens, dans quatre groupes de 15 sujets non asthmatiques : 2 groupes ayant une rhinite allergique avec et sans hyperréactivité bronchique (HRB), et 2 groupes de sujets contrôles avec et sans sensibilisation aux acariens. L’étude montre (...)
lire la suite 1023 lectures

article du 16 11 2015 par Dr Philippe Carré

Les enfants : si vous préférez ne pas devenir asthmatiques quand vous serez plus grands, planquez vos éosinophiles quand vous faites une bronchiolite !

Cette étude finlandaise réalisée chez 47 sujets d’environ 30 ans, et ayant eu dans la petite enfance une admission hospitalière pour une bronchiolite aiguë, montre : qu’un compte bas d’éosinophiles (<0.25 x 10E9/l) lors de l’admission dans l’enfance, était un facteur significatif de protection contre l’asthme à l’âge adulte entre 28 et 31 ans, et qu’un compte élevé (>0.45) après l’infection était au (...)
lire la suite 462 lectures

article du 5 11 2015 par Dr Alain Thillay

La notion de rhinite allergique locale s’étend à l’olivier.

Cette publication émane de l’équipe espagnole du centre de recherche allergologique de Malaga. Il y a quelques temps ces chercheurs ont décrit deux phénotypes de la rhinite allergique aux acariens domestiques, l’un représenté par la rhinite allergique classique dite systémique avec tests cutanés et IgE sériques spécifiques positifs, et, l’autre, par la rhinite allergique locale avec tests cutanés et IgE (...)
lire la suite 762 lectures

article du 28 10 2015 par Dr Stéphane Guez

Efficacité rémanente du comprimé sublingual 5 pollens de graminées durant les 2 années qui suivent un traitement de 3 ans.

Les auteurs ont étudié la prolongation ou non de l’effet bénéfique observé durant les 3 années de traitement par le comprimé sublingual 5 pollens. Les auteurs confirment une efficacité prolongée avec l’absence d’effets indésirables pendant les 2 ans de suivi, uniquement dans le groupe actif et pas dans le groupe placebo. Cette étude est importante car la question est de savoir si le traitement par (...)
lire la suite 522 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 654