En images
Ecoutez votre adolescent : s’il considère son traitement stigmatisant… il ne le fait pas !!!

Ecoutez votre adolescent : s’il considère son traitement stigmatisant… il ne le fait pas !!!


Compliance et fardeau du traitement par adrénaline auto-injectable chez des adolescents ayant des allergies alimentaires : Saleh-Langenberg J, Flokstra-de Blok BMJ, Goossens NJ, Kemna JC, van der Velde JL, Dubois AEJ. The compliance and burden (...)

lire la suite

categorie aliment

Les allergènes alimentaires sont bien sûr les aliments que nous mangeons, toutefois il existe des allergènes alimentaires involontaires : pollens présents dans le miel, allergie croisée avec un allergène aérien, syndrome oral simple, etc. Il est facile de se penser allergique à un aliment : on le le digère pas et on s’y croit allergique. Pourtant les problèmes d’intolérance alimentaire sont bien plus nombreux que les allergies.

Derniers articles aliment

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 630
article du 12 06 2016 par Dr Philippe Auriol

EAACI 2016 à Vienne - Le congrès de Philippe Auriol

L’EAACI est un moment fort en allergologie. De nombreuses interventions passionnantes, des lieux de rencontre et d’échange, un véritable carrefour des connaissances et des cultures comme l’Europe sait en créer parfois. Je vais vous parler ici "allergènes recombinants" et "allergie alimentaire". Ma dernière visite à VIenne c’était il y a dix ans lors du même congrès. Les Schnitzel, les Strüdel et les (...)
lire la suite 5185 lectures

article du 9 03 2016 par Dr Alain Thillay

L’allaitement maternel exclusif prolongé favorise la survenue de la dermatite atopique.

Il fut un temps où les études suggéraient un rôle protecteur de l’allaitement maternel exclusif à l’encontre de la dermatite atopique. Ainsi, Gladevich M. et al. sortaient une revue systématique de toutes les études publiées jusqu’en 2000 qui tendait à montrer un rôle protecteur de l’allaitement maternel exclusif d’au moins 3 mois sur le développement de la dermatite atopique particulièrement chez les (...)
lire la suite 1580 lectures

article du 16 02 2016 par Dr Stéphane Guez

Etude sur l’allergie à l’œuf en Europe à ne pas confondre avec l’allergie aux « crânes d’œuf » européens.

Les auteurs ont analysé les données d’une étude de suivi, prospective à travers l’Europe, concernant l’incidence de l’allergie à l’œuf. Les résultats montrent une incidence faible de 1.23% avec cependant selon les pays des variations multipliées ou divisées par 2. La moitié des enfants perdent cette allergie à 1 an après le diagnostic. Ce travail épidémiologique confirme les données cliniques habituelles (...)
lire la suite 877 lectures

article du 15 02 2016 par Dr Cécilia Nocent

Ecoutez votre adolescent : s’il considère son traitement stigmatisant… il ne le fait pas !!!

Comment des adolescents allergiques alimentaires devant avoir toujours avec eux un stylo auto-injecteur d’adrénaline vivent-ils cette contrainte ? Et leurs parents ? Cette étude néerlandaise publiée dans Pediatric Allergy and Immunology s’intéresse à cette question. En effet, nous savons faire le diagnostic d’allergie alimentaire, nous connaissons des critères de gravité et n’hésitons pas à prescrire (...)
lire la suite 4018 lectures

article du 11 02 2016 par Dr Alain Thillay

Anaphylaxie alimentaire liée à l’effort au pays du Soleil-Levant.

L’anaphylaxie alimentaire induite par l’exercice physique est restée longtemps méconnue. Une des premières études épidémiologiques consistante remonte à 1994, est japonaise évaluant la prévalence à 0,21% dans une population de 3753 adolescents. La plupart de ces études sont de faibles valeurs car établies sur des questionnaires rétrospectivement. Ce type d’anaphylaxie alimentaire est particulière, (...)
lire la suite 871 lectures

article du 9 02 2016 par Dr Philippe Carré

Avoir des IgE ou pas protège-t-il de l’allergie (ou de l’hypersensibilité ) alimentaire ?

Dans cette étude anglaise de cohorte de naissance de 1140 enfants, les auteurs ont trouvé que l’incidence cumulative des tests de provocation alimentaires (TPA) positifs confirmait l’existence d’une hypersensibilité alimentaire (HA) chez 5% des enfants à l’âge de 2 ans (2.6% de réactions médiées par les IgE, et 2.4% de réactions non IgE). Cette incidence est un plus élevée que dans d’autres études, ce (...)
lire la suite 763 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 630