En images
Et si les petites voies aériennes n’étaient que du vent ???

Et si les petites voies aériennes n’étaient que du vent ???


Effets de la dysfonction des petites voies aériennes dans l’expression de l’asthme : focus sur les symptômes d’asthme et l’hyper-réactivité bronchique : van der Wiel E, Postma DS, van der Molen T, Schiphof-Godart L, ten Hacken NHT, van den Berge M. (...)

lire la suite

Rubrique asthme

L’allergie déclenche une inflammation locale. Lorsqu’elle a lieu dans les bronches cela est responsable d’asthme. Beaucoup de personnes asthmatiques confondent crise d’asthme et maladie asthmatique. La crise d’asthme est un réflexe de défense des bronches devant une souffrance brutale : il y a une gêne respiratoire intense, des sifflements. Il est rare de ne pas s’en rendre compte. Inversement, la maladie asthmatique est une inflammation chronique des petites bronches et, si celle-ci est progressive, vous pouvez détruire un grand pourcentage de vos voies aériennes en vous habituant progressivement à cette obstruction bronchique. Aujourd’hui, seule la pléthysmographie permet de visualiser cette maladie. L’asthme touche de plus en plus de personnes dans le monde et de plus en plus jeunes. Prise en charge tôt, il est parfaitement soignable.

Derniers articles asthme

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 654
article du 1 06 2016 par Dr Philippe Carré

Diagnostic sérique de l’asthme pédiatrique : demandez le marqueur !

La périostine est une protéine de la matrice extra-cellulaire exprimée dans les fibroblastes et les cellules épithéliales ; sa synthèse est favorisée dans les fibroblastes par les cytokines TH2, particulièrement impliquées dans la pathogénie de l’asthme, induisant dans l’asthme une fibrose sous-épithéliale. Ce pourrait donc être un bon biomarqueur de cette maladie. Dans cette étude japonaise qui a mesuré (...)
lire la suite 2441 lectures

article du 28 04 2016 par Dr Philippe Carré

Pour avoir moins de neutrophiles dans l’expectoration quand on est asthmatique, c’est simple : il suffit d’être une femme, encore jeune, obèse et sous pilule !

Cette étude transversale australienne s’est intéressée au rôle des hormones sexuelles et de l’inflammation dans le phénotype asthme-obésité ; elle a été réalisée chez des hommes (n-49) obèses ou non, et des femmes (n-81) obèses ou non, en âge de procréer ou non, sous pilule contraceptive orale (PCO) ou non, tous asthmatiques. Elle démontre qu’à la fois les concentrations circulantes de la testostérone et (...)
lire la suite 675 lectures

article du 30 03 2016 par Dr Philippe Carré

Faut-il combiner les recombinants pour le diagnostic de l’asthme professionnel au latex ?

Cette étude montre que chez les sujets exposés aux gants de latex et qui ont des symptômes d’asthme liés au travail prouvés par un test de provocation (TP) positif (n=82), par rapport à des sujets symptomatiques avec un TP négatif, un taux sérique élevé d’IgEs au latex naturel ou à ses composants allergéniques recombinants rHev b 5 (protéine acide) combiné à rHev b 6.01 (prohéveine) ou rHev b 6.02 (...)
lire la suite 537 lectures

article du 23 03 2016 par Dr Philippe Carré

La télésurveillance à domicile dans l’insuffisance respiratoire : ça change quoi ?

Cet essai clinique anglais, croisé et randomisé, de l’addition, à une prise en charge médicale standard, d’une télésurveillance à domicile chez 68 patients avec une insuffisance respiratoire chronique, montre que la télésurveillance ne raccourcit pas le délai jusqu’à la première exacerbation nécessitant une hospitalisation aiguë ; au contraire, le taux d’hospitalisation et le nombre de visites à domicile (...)
lire la suite 672 lectures

article du 2 03 2016 par Dr Philippe Carré

Chez l’enfant obèse, il faut rendre au RGO ce qui est au RGO...et pas à l’asthme !

Cette étude montre que la mesure des symptômes de RGO (SRGO) par un test validé en pédiatrie : le GSAQ, est étroitement associée à des symptômes d’asthme plus importants en particulier chez les enfants obèses ; de plus, parmi ces enfants obèses, le GSAQ était associé de façon importante à la dyspnée et l’utilisation des bétamimétiques de courte action (BCA). De façon inattendue, des scores plus élevés de (...)
lire la suite 960 lectures

article du 24 02 2016 par Dr Philippe Carré

La famille des « alarmines » débarque dans l’asthme : dîtes 33 !

L’IL-33 est un médiateur de découverte récente, par une équipe française (Girard, 2003), qui fait partie de la famille des cytokines IL-1, et qui module à la fois les réponses inflammatoires et les réponses immunes de type TH2. Cette protéine, stockée dans les vaisseaux sanguins, les poumons, la peau ou l’intestin n’est libérée qu’en cas de dommage cellulaire, sous forme tronquée. Elle agit comme un (...)
lire la suite 1099 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 654