En images
Un extrait d’œuf hydrolysé sans danger et efficace : le plus difficile est d’hydrolyser la poule !!

Un extrait d’œuf hydrolysé sans danger et efficace : le plus difficile est d’hydrolyser la poule !!


Immunothérapie orale avec extraits d’œuf hydrolysé à faible allergénicité chez des enfants allergiques à l’œuf. : Stavroula Giavi1,†, Yvonne M. Vissers2,†, Antonella Muraro3, Roger Lauener4,5, Anastasios P. Konstantinopoulos1, Annick Mercenier2, Antoine (...)

lire la suite

Rubrique alimentaires

L’allergie alimentaire est passée en 20 ans du stade d’inexistante ou de fantasme pour certains médecins au statut de dure réalité frappant jusqu’à 25% des enfants à deux ans. Cette constatation n’est pas seulement due au fait que l’on sait de mieux en mieux la retrouver : les congrès mettent en évidence le rôle primordial de notre mode de vie et de son retentissement sur notre microbiote et sur l’épigénétique. Arachide, lait de vache, noix, soja, farine de blé, poisson, fruits et bien d’autres aliments quotidiens sont des sources allergèniques potentielles. Des symptômes cutanés aux maladies respiratoires, l’allergie alimentaire peut se manifester de multiples façons.

Derniers articles alimentaires

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 486
article du 16 05 2016 par Dr Alain Thillay

Allergie croisée pollen-aliment : vive la molécule !

Nous connaissons tous les allergies croisées entre pollens et aliments. D’une manière générale, le diagnostic moléculaire de l’allergie est de grand intérêt dans l’analyse des allergies croisées. Cet intérêt est particulièrement précieux dans le cadre des allergies croisées entre les pollens, diagnostic du ou des pollens impliqués dans les manifestations du patient ce qui permet de déterminer la composition (...)
lire la suite 798 lectures

article du 11 05 2016 par Dr Stéphane Guez

Un extrait d’œuf hydrolysé sans danger et efficace : le plus difficile est d’hydrolyser la poule !!

Les auteurs ont étudié l’intérêt d’une préparation hydrolysée d’œufs dans l’immunothérapie orale d’enfants allergiques à l’œuf. Ils démontrent la sécurité d’administration de ces extraits. Si l’évaluation finale n’est pas significative, il y a un plus grand nombre d’enfants devenus tolérants dans le groupe traité. Ce travail de nos amis grecs est très intéressant et ouvre des perspectives cliniques encourageantes. (...)
lire la suite 625 lectures

article du 1 04 2016 par Dr Alain Thillay

Au sud, il y a le soleil mais aussi la LTP !

Chaque jour, les nouveaux outils du diagnostic de l’allergie moléculaire permettent des progrès dans la pratique de l’allergologie. Ainsi, cette équipe de chercheurs italiens a évalué le risque lié à l’allergie à la pêche dans deux populations, Italie du sud, Italie du nord-est, dont les membres étaient tous positifs à Pru p 3 (LTP) en mesurant l’IgE réactivité vis-à-vis de la PR-10 et de la profiline. (...)
lire la suite 524 lectures

article du 16 02 2016 par Dr Stéphane Guez

Etude sur l’allergie à l’œuf en Europe à ne pas confondre avec l’allergie aux « crânes d’œuf » européens.

Les auteurs ont analysé les données d’une étude de suivi, prospective à travers l’Europe, concernant l’incidence de l’allergie à l’œuf. Les résultats montrent une incidence faible de 1.23% avec cependant selon les pays des variations multipliées ou divisées par 2. La moitié des enfants perdent cette allergie à 1 an après le diagnostic. Ce travail épidémiologique confirme les données cliniques habituelles (...)
lire la suite 760 lectures

article du 11 02 2016 par Dr Alain Thillay

Anaphylaxie alimentaire liée à l’effort au pays du Soleil-Levant.

L’anaphylaxie alimentaire induite par l’exercice physique est restée longtemps méconnue. Une des premières études épidémiologiques consistante remonte à 1994, est japonaise évaluant la prévalence à 0,21% dans une population de 3753 adolescents. La plupart de ces études sont de faibles valeurs car établies sur des questionnaires rétrospectivement. Ce type d’anaphylaxie alimentaire est particulière, (...)
lire la suite 787 lectures

article du 9 02 2016 par Dr Philippe Carré

Avoir des IgE ou pas protège-t-il de l’allergie (ou de l’hypersensibilité ) alimentaire ?

Dans cette étude anglaise de cohorte de naissance de 1140 enfants, les auteurs ont trouvé que l’incidence cumulative des tests de provocation alimentaires (TPA) positifs confirmait l’existence d’une hypersensibilité alimentaire (HA) chez 5% des enfants à l’âge de 2 ans (2.6% de réactions médiées par les IgE, et 2.4% de réactions non IgE). Cette incidence est un plus élevée que dans d’autres études, ce (...)
lire la suite 666 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 486