Allergie à la pénicilline : Lyon 1 - Reste du monde 0

jeudi 3 mai 2007 par la rédaction

Accueil du site > Allergènes > Allergie à la pénicilline : Lyon 1 - Reste du monde 0

Allergie à la pénicilline : Lyon 1 - Reste du monde 0

Allergie à la pénicilline : Lyon 1 - Reste du monde 0

jeudi 3 mai 2007

La fondation pour la recherche médicale est uune association dont les actions sont de qualité et durables dans le temps. C’est le constat que l’on peut faire en voyant les premiers résultats publiés aujourd’hui des actions qu’elle a entrepris en 2004 et 2005.

Parmi les actions qu’elle a choisit de financer en partie, c’est l’extraordinaire équipe Lyonnaise d’Immuno-allergologie du Pr Jean-François Nicolas qui se distingue avec des avancées dans le classement et l’identification des allergies à la Pénicilline : 8% d’allergiques aux bétalactamines en France et 15 à 20% d’entre eux auront une réaction sévère en cas de nouvelle administration.

Cette équipe a remarqué que l’allergie à l’amoxicilline (le principal type de bêta-lactamine prescrit en France) est associée à une production de cellules immunitaires spécifiques détectables dans le sang.

Les chercheurs ont alors mis au point, évalué et validé un test diagnostique de cette allergie, reposant sur le dosage de ces cellules spécifiques dans un prélèvement sanguin.

Actuellement en phase de validation sur de grandes séries de patients et pour d’autres bêta-lactamines, ce test pourrait constituer un nouvel outil d’identification des personnes présentant une « allergie vraie » aux bêta-lactamines, plus rapide et plus simple que les tests cutanés.

Parallèlement, les chercheurs ont analysé la structure 3D des 46 bêta-lactamines les plus utilisées et sont parvenus à les classer en quatre familles.

L’étude allergologique de 19 molécules représentant ces 4 familles a montré que des personnes allergiques à une famille peuvent être tolérantes à une autre famille dont la structure des molécules est plus éloignée. Cette classification structurelle devrait permettre la réintroduction de certaines bêta-lactamines chez des personnes allergiques à qui on aurait habituellement interdit la totalité de cette classe d’antibiotiques.


Voir en ligne : La fondation pour la recherche médicale et l’allergie aux pénicillines

Portfolio