Bienvenue sur le forum allergies

S'inscrire

L'abonnement au forum est gratuit.
Pour les abonnés, attention : l'identifiant du forum est différent de celui de l'accés aux articles!

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Connexion

Pour les abonnés, attention : l'identifiant du forum est différent de celui de l'accés aux articles!

975 messages de forum

0 | ... | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | ... | 355

    message derniers

  • Bienvenue sur le forum allergies 19 mars 2012 13:46, par soledade

    bonjour, depuis quelque mois j ai une urticaire atypique je prend des hantistaminique tous les jours j aimerai savoir si d autre personne on le meme probleme et quel solution on vous a donner ou guerison merci....

    Répondre à ce message

    • Bienvenue sur le forum allergies 22 mars 2012 10:24, par Lolotteke

      Bonjour, j ai écrit un poste tout récemment sous "Lolotteke". Tu y verras mon parcours. Sais tu ce qui te provoques ton urticiaire ? Courage !

      Répondre à ce message

      Forum sur abonnement

      Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

      Connexions’inscriremot de passe oublié ?


  • Autre message

  • Suite...Pluri. 18 mars 2012 16:20, par Beloranger

    J’avoue que je suis impressionnée par le nombre d’articles traités ici par l’équipe en charge, et c’est formidable...

    C’est pour cette raison que j’avais consulté à Bordeaux (de Montpellier)...et assez déçue (par contraste), par rapport aux questionnements et commentaires soumis sur ce site.

    Peut-être n’ai-je pas rencontré la bonne personne, qui semblait être spécialisé en allergies "pures", et plus spécifiquement, chez les enfants.
    Ni l’un, ni l’autre, donc...

    En dehors d’articles récents que je ne peux pas consulter, parce que pas les moyens d’adhérer, je tiens à préciser que malgré mon témoignage ci-dessous, je ne crache pas sur l’initiative de ce site, qui est tout à fait louable et certainement bénéfique pour beaucoup de personnes.

    J’apprécie les dessins, qui ont le mérite de vraiment faire rire.

    Bonne continuation donc, et bon courage à tous les patients d’Allergique.org, petits et grands.

    Répondre à ce message


  • Autre message

  • Plurifactoriel... 18 mars 2012 15:43, par Beloranger

    Oui, c’est la panacée des pathologies en question ici.
    Et c’est la difficulté que rencontrent les professionnels de la santé quand confrontés à celles-ci.

    Mais...
    J’ai l’impression (même un peu plus convaincue que ça), qu’après 11 ans d’urticaire chronique auto-immune (thyroïdite d’Hashimoto), il est difficile encore aujourd’hui de rencontrer un spécialiste qui prenne en compte tous les facteurs.

    Disons que je n’ai pas officiellement d’allergies directes et que je ne réponds pas (voir "mal") aux protocoles d’antihistaminiques proposés.

    J’ai donc, comme beaucoup de patients dans mon cas, cherché ailleurs.
    En moi (travail perso et Dieu sait que les urticaires chroniques demandent une certaine force de caractère pour le vivre au quotidien et dans la nuit...vie personnelle et professionnelle complètement, par phases, mise en stand by), et sur des forums pour chercher un soutien et des pistes pour une meilleure hygiène de vie.

    Au regret de dire qu’après être sortie de différents cabinets, CHU, cliniques, je me suis sentie encore plus "abandonnée" à mon sort (qui, je le sais, n’est pas unique), et me suis promis de ne plus aller consulter qui que ce soit, afin d’éviter le manque d’écoute que je pouvais y trouver.

    Je suis plus précisément assez surprise que les intolérances (dans la durée) alimentaires et médicamenteuses, ne soient pas plus considérées sérieusement au cours de consultations.
    De même pour les facteurs en lien :

    - La perméabilité de l’intestin et l’alimentation qui peut en découler.

    - Le facteur environenmental et plus précisement celui de l’impact des métaux lourds (non ce n’est pas la théorie du complot de sectes étranges), dans ce genre de pathologies.
    Puisque qu’on nous répète que ce n’est pas une maladie...ça ne fait de belles jambes. Quand pas d’urticaire.

    - Le vécu des patients quand l’activité précédent une "rechute" est réfutée, puisque encore une fois pas d’allergies directes avérées d’après les tests.
    Ex : travaux de maison (poussières, produits), jardinage (moisissures pollens), efforts physiques, soleil...

    Personnellement, ma première poussée s’est révélée lors d’une prise d’antibiotiques et juste après le second rappel de ce foutu vaccin contre l’Hép.B
    Je travaillais aussi sur chantiers avec métaux lourds et produits assez toxiques.

    Ayant exclu le gluten pendant un an (conseil d’une micro-nutritionniste), j’étais plutôt en bonne forme.

    Récemment j’ai enchaîné tout ce qu’il y a de plus normal en hiver : grippe suivie d’une crève et toux carabinée.
    J’ai eu le tord de prendre pendant cette période de l’ibuprofène, sachant que j’ai déjà réagis plus ou moins violemment aux antibiotiques, aspirine etc...(jusqu’à l’hospitalisation).

    Comme la personne ayant témoigné le 15 mars dernier, les poussées reprennent dès que le système auto immune est sollicité de façon à se défendre, et lorsque écarts alimentaires (alcool, kiwis, gluten épices etc...).
    Il ne suffit pas de grand chose, et on ne sait plus très bien comment se soigner ou s’alimenter.

    Exemple pour la perméabilité de l’intestin, une alimentation complète et si possible plutôt d’origine biologique (éviter les adjuvants, les antibio dans les viandes, les produits laitiers etc...) est essentielle.
    Et pour ça il faut des moyens...

    L’inuline, le curcuma, les probiotiques, les acides aminés et vitamines (ACE), aident à maintenir un bon équilibre de la flore intestinale et peut cicatriser l’intestin losrque fragilisé (sans pour autant être "coeliaque").
    Le souci pour moi (et lu ailleurs pour d’autres), c’est que dès que les poussées commencent, je ne supporte plus beaucoup d’aliments, dont les "bons"...

    Etc...

    Voilà, témoignage qui reflète peut-être le manque de formations croisées de certains spécialistes, de reconnaissance de certaines études étrangères, de théories/pistes et médecins en France considérés encore comme farfelus, ou d’écoute tout simplement, des patients.
    Qui n’inventent pas nécessairement les choses.

    Oui, parce que combien de fois ai-je entendu au bout de quelques minutes de consultation :

    - "Oui, mais l’urticaire c’est aussi dans la tête".
    - "Vous savez la médecine n’est pas une science exacte" (ah bon ?! On ne le savait pas !).
    - "Vous me semblez bien stressée".

    Et encore, on reste gentil en répondant, avec le sourire et en sentant la douce chaleur de l’urticaire sur son corps :
    - "Oui docteur, ça fait plusieurs semaines/ mois que je me gratte, que je ne dors plus, que je ne peux plus travailler, que ma vie sociale est au ralenti, c’est pour cela que je viens vous voir et apparemment, vous auriez moins de séances de psy derrière vous que moi..."

    Vaut mieux en rire ?

    Répondre à ce message

    • Plurifactoriel... 18 mars 2012 21:21, par Beloranger

      Merci pour votre réponse et votre bonne foi.

      Bien sûr que le stress peut jouer dans les déclencheurs.
      Mais sur un terrain chronique et par expérienceS, le stress vient plutôt quand les symptômes apparaissent, réapparaissent !

      Et ces symptômes apparaissent encore une fois, APRES que le stress physique et fatigue auto-immune + des facteurs alimentaires et médicamenteux, rentrent en scène.

      Tous les gens stressés ne développent pas les mêmes maladies ou pathologies (s’ils en développent).
      Mais bizarrement, ce qui devrait tout de même mettre la puce à l’oreille, c’est l’augmentation de maladies/pathologies auto-immunes et inflammatoires chez les adultes et les ENFANTS.

      Oui, dommage qu’une majorité de médecins dont le travail, je le sais est complexe, ne soient pas un peu plus ouverts aux questionnements... et je pense qu’ils devraient être réellement formés en Psy et PNL (un minimum), pour pouvoir se permettre certaines approches, comment dire...voir dernier post.

      Mon endocrinologue, que j’ai trouvé relativement récement (après avoir écrémé ceux de la région), continue de se former (il l’est, en Psy, entre autres)...et valide le lien entre thyroïdite et urticaire chronique (ne me dit pas d’emblée que c’est "peu probable, pas prouvé, ou n’importe quoi..."), voir l’intox aux métaux lourds et l’hyper perméabilité de l’intestin.

      Il a eu plusieurs patients dans le même cas, et a étudié et/ou tout du moins lu des publications à ce sujet...

      C’était bien la première fois qu’un médecin connaissait, en dehors des posologies et protocoles classiques à appliquer, les différents pathologies pouvant intervenir avec une thyroïdite d’Hashimoto.
      Je n’en revenais pas. Lol.
      Et même si pas de solution magique, il prend en compte le patient "dans sa totalité".
      Si pas de reconnaissance sur le plan social (l’urticaire, ce n’est rien ou encore une fois "c’est psy ça non ?"), qu’il existe au moins une reconnaissance médicale !
      Comment expliquer à médecin de la sécu, que vous ne pouvez plus travaillez parce qu’urticaire chronique intense et que vous ne savez vraiment pas QUAND vous irez mieux ?

      Bref, n’oubliez pas le contexte auto immune...
      Pensez à exploiter les pistes hyper perméabilité de l’intestin avant de prescrire des médocs à tour de bras (qui n’arrangent pas toujours les choses), et voyez ce qui peut être amélioré dans ce sens (alimentation...même si pas de résultats positifs aux pricks-tests !).

      Seignalet n’était pas complètement fou, et la médecine chinoise qui parle en permanence du foie et des intestins, n’est finalement parfois pas plus improbable que celle que nous avons en occident.
      Au moins ils connaissent encore une forme du serment d’Hippocrate, sans l’avoir signé...

      Questionnements auprès de confrères français et étrangers ?
      Hors conférences (j’ai l’impression que ces conférences et rencontres au sommet sont des redites-voir juste de la pub pour certaines publications et médocs).

      Donc... questionnement auprès d’endocrinologues qui s’intéressent à autre chose que le diabète (c’est déjà bien), de micro- nutritionnistes, de dentistes et autres spécialistes au courant d’études quant à l’impact :
      - des métaux lourds, des vaccins...
      - des AINS et autres médocs...
      - des facteurs environnementaux...
      - d’un certain type d’alimentation

      ...sur le système auto immune et la barrière que devrait jouer l’intestin.

      = donc sur certaines maladies inflammatoires/orphelines et les différents types d’allergies et intolérances chroniques...

      Bref histoire de faire avancer le chmilblick pour les générations à venir.

      Oui, je sais, je ne suis qu’une patiente.
      On prend un peu trop d’assurance à force de se démerder plus ou moins seul.

      Allez je retourne à ma crêpe au sarrasin et à ma gratte, sans anti histaminique, du gel d’aloe véra et un peu d’homéo, histoire de calmer la bête.

      Inch’Allah ?

      Répondre à ce message

      Forum sur abonnement

      Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

      Connexions’inscriremot de passe oublié ?

    • Plurifactoriel... 18 mars 2012 18:44, par Dr Philippe Auriol

      Bonjour,

      je crois qu’il faut effectivement avoir beaucoup de recul vis-à-vis de sa maladie pour pouvoir supporter le discours des médecins (le mien également, je ne m’en exclue pas) et n particulier dans l’urticaire chronique qui est effectivement multifactorielle et très variable d’un individu à l’autre dans ses causes et mécanismes pour un ressenti pourtant tout aussi insupportable.

      Le côté "Psy" les médecins l’utilisent bien souvent quand ils se sentent dépassés par l’ampleur des mécanismes et leur compréhension. J’ai l’habitude de dire de manière provocatrice que l’infarctus est psychologique alors lui aussi puisque c’est souvent "un stress" qui le déclenche. Mais cet infarctus ne pourrait pas aussi facilement se déclencher si les artères coronaires n’étaient déjà en souffrance.

      Il s’agit de la même chose pour l’urticaire : la poussée ne peut se déclencher sur un simple stress que s’il existe de manière sous-jacente une souffrance de la peau liée à un pathologie bien réelle.

      Bien cordialement

      Voir en ligne : L’urticaire

      Répondre à ce message

      Forum sur abonnement

      Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

      Connexions’inscriremot de passe oublié ?


  • Autre message

  • Bienvenue sur le forum allergies 15 mars 2012 15:02, par Lolotteke

    Bonjour,

    Je suis une ancienne du site que j ai un peu déserter ces dernières années. Je profite de ce petit passage pour vous livrer mon témoignage, et venir éclairer ceux qui auraient le même parcours que le mien.

    Voila 15 ans que je souffre d’urticaire (qui est apparu du jour au lendemain). Je suis passée par différents médecins, allergologues, psychologues, etc (j étais dans des états proches d’ "elephantman" en cas de crise, j étais prioritaire aux urgences des hopitaux tant j étais défigurée et gonflée). A l époque, on me prescrivait de la cortisone qui me provoquait des effets "rebonds"... On n a jamais pu déterminer la/les causes de cet urticaire, sauf qu aujourd’hui à en lire la littérature à ce sujet, je peux moi même en déduire que :
    - je réagis aux médicaments (tous, y compris paracétamol) ;
    - j ai de l urticaire en cas de fièvre ou quand je fais du sport (température du corps qui chauffe)
    - quand je lutte contre un microbe, virus, etc (immunité qui baisse ?).

    J ai eu deux grossesses pendant lesquelles par contre mon urticaire a totalement disparu. Mais tout est revenu un an après mon dernier accouchement.

    Depuis 2009, j ai pu stabiliser mon urticaire grace "simplement" à la prise d antihistaminiques quotidienne. C est vraiment la prise de ces médicaments sur le long terme qui me soulage (si j ai une crise qui commence, le fait d augumenter la dose soudainement ne change rien du tout) Et enfin, mon allergologue a reconnu qu on ne donnait plus de cortisone aux urticairiens (à l époque, les spécialistes ne voulaient pas croire quand je leur expliquais que ca me faisait pire que mieux... ce qui me fait poser aussi beaucoup de questions sur les relations patient- médecin à cet égard).

    Bref, aujourd’hui, je peux dire que je suis soulagée, même si je dois parfois changer d antihistaminiques (j ai eu comme une accoutumance aux précédents) et qu au printemps (deja maintenant d ailleurs), l urticiaire revient toujours un peu (très souvent la nuit) malgré les médicaments. Mais globalement, j ai pu stabiliser mon état, et en tout cas, je ne me suis plus jamais retrouvée aux urgences (bien sur, j évite tout médicament, ce qui me pose des soucis car je devrais me faire opérer prochainement, et je ne supporte aucun anti douleur).

    Voial pour mon histoire. Je suis toujours disponible pour ceux qui auraient des questions ou qui se retrouveraient dans mon parcours... où la solitude était souvent présente.

    Répondre à ce message

    • Bienvenue sur le forum allergies 22 mars 2012 10:22, par Lolotteke

      Merci à vous pour le site !!! ;-)

      Répondre à ce message

      Forum sur abonnement

      Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

      Connexions’inscriremot de passe oublié ?

    • Bienvenue sur le forum allergies 18 mars 2012 18:39, par Dr Philippe Auriol

      merci de venir ainsi aider les autres : le discours des médecins (moi également) est forcément toujours un peu décalé par rapport aux attentes des patients donc l’aide de ceux qui vivent la même malade est toujours un plus.

      merci !

      Répondre à ce message

      Forum sur abonnement

      Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

      Connexions’inscriremot de passe oublié ?


  • Autre message

  • Allergique à la viande de boeuf ! 12 mars 2012 14:50, par marion11

    Bonjour, ma fille de 17 mois est allergique à la viande de boeuf saignante. Si viande bien cuite elle ne réagit pas ! symptômes : urticaire autour de la bouche et du cou, oedème de la lèvre supérieure. Mon allergologue me dit que souvent cette allergie chez les bébés est associée à l’allergie au lait, mais ma fille n’a pas d’allergie au lait. Que pouvez-vous me dire sur cette allergie alimentaire spécifique ? Elle fait de l’eczéma depuis ses 4 mois. Il y a-t-il cause à effet ? Quel est l’élément allergène qui entre en cause dans la viande de boeuf crue ou peu cuite ? Et qui disparait lors de la cuisson ? merci de me répondre.

    Répondre à ce message

    • Allergique à la viande de boeuf ! 18 mars 2012 18:37, par Dr Philippe Auriol

      Bonjour,

      effectivement c’est une allergie qui interpelle que l’allergie à la viande rouge…

      D’abord parce que, bien souvent, la viande cuite est merveilleusement bien tolérée.

      Ensuite parce que, le plus souvent, cette allergie disparaît en quelques mois après la consommation régulière de viande de moins en moins cuite.

      Enfin, parce que, à part chez les professionnels de la viande où les réactions sont parfois très graves, les réactions chez la plupart des autres patients sont modérées et donc, comme dit plus haut, transitoires.

      Votre allergologue à raison : c’est souvent associé à une allergie aux protéines du lait et là aussi, il s’agit d’allergies qui guérissent souvent assez rapidement.

      Bien cordialement

      Voir en ligne : Les allergies à la viande

      Répondre à ce message

      Forum sur abonnement

      Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

      Connexions’inscriremot de passe oublié ?


  • Autre message

0 | ... | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | ... | 355

référence :

http://www.allergique.org/article2525.html

partager partager


Dans la même rubrique

Annonces (journaliste, émission, TPE, médicament miracle etc.), Dr Philippe Auriol
Bienvenue sur le forum allergies, Dr Philippe Auriol