L’hepcidine, l’hormone du fer

mardi 9 avril 2002 par la rédaction

Accueil du site > Sciences > L’hepcidine, l’hormone du fer

L’hepcidine, l’hormone du fer

L’hepcidine, l’hormone du fer

mardi 9 avril 2002

L’allergie, et particulièrement l’eczéma atopique, est une maladie inflammatoire chronique dans laquelle le fer est consommé de façon exagérée.
Les carences en fer sont alors fréquentes et facilitent les infections orl à répétition.
De façon spontanée les enfants occidentaux présentent très souvent des carences en fer ce qui a amené l’industrie agro-alimentaire à compenser les aliments pour enfant avec du fer de façon systématique.

La découverte par une équipe de recherche inserm/cnrs de l’hepcidine chez la souris comme peptide régulateur du fer est à ce titre une découverte très intéressante. Peut être pourra t elle expliquer ces carences en fer chroniques ou subaigues des adultes et des enfants.

L’article se réjouit des conséquences bénéfiques que cela pourra apporter à court terme aux patients souffrant d’hemochromatose (surcharge en fer), il me semble donc qu’il sera aussi intéressant d’en envisager les conséquences sur les déficits en fer.


Voir en ligne : Unité Inserm 567, UMR 8104 du CNRS, Institut Cochin

Portfolio