Devoir d’ingérence ?

mardi 4 novembre 2003 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > Devoir d’ingérence ?

Devoir d’ingérence ?

Devoir d’ingérence ?

mardi 4 novembre 2003

La rédaction d’Allergique.org me confie la responsabilité d’un éditorial, avec une totale liberté d’expression comme à l’accoutumée, ce dont je la remercie.

Permettez, cher lecteur internaute passionné d’allergologie, que je m’échappe de ce cadre pour vous faire partager mon étonnement après une contribution récente à une mise au point concernant la coqueluche en 2003 de par le monde.

L’estimation du nombre de cas annuels de l’ordre de 20 à 40 millions m’a laissé pantois, idem pour la mortalité de 10% environ ! Ce scénario catastrophe est très certainement transposable aux autres maladies infantiles dont la rougeole, sans parler du SIDA autre sujet d’inquiétude.

Ce fait témoigne d’une inaccessibilité à la prévention vaccinale dans de nombreux pays en voie de développement, je pense particulièrement au continent africain.

Je laisserai les spécialistes faire l’exégèse d’un tel échec : inaccessibilité aux soins pour cause de guerre, de pauvreté, de méfiance culturelle vis à vis de la médecine occidentale, corruption, en bref les vicissitudes d’une décolonisation ratée …

Récemment l’OMS a été réduite à demander une trêve entre les belligérants de la région des Grands Lacs pour permettre à ses équipes de lancer une campagne de vaccination contre la rougeole visant plusieurs millions d’enfants. Après un accord tacite entre chefs de guerre, cet accord a été piétiné, les équipes vaccinales n’ont pu aller sur le terrain condamnant de fait des milliers d’enfants en phase de malnutrition à mourir inexorablement !

Avons nous le droit et la conscience d’abandonner des pans entiers de la population de la planète à un tel statut de misère et faudra t’il avoir recours à notre devoir d’ingérence pour laisser travailler les organisations humanitaires ?


Voir en ligne : Dr Dominique MARCHAND

Portfolio