L’IL-9 et l’anti-glaire en guerre contre l’asthme !

jeudi 19 août 2004 par la rédaction

Accueil du site > Sciences > L’IL-9 et l’anti-glaire en guerre contre l’asthme !

L’IL-9 et l’anti-glaire en guerre contre l’asthme !

L’IL-9 et l’anti-glaire en guerre contre l’asthme !

jeudi 19 août 2004

Une annonce en biotechnologie vient perturber la quiétude estivale : l’anticorps anti IL9 a été mis au point par la société Genaera.

La société Genaera, société de biotechnologie, travaille sur deux médicaments novateurs (disons au moins "originaux") dans le traitement de l’asthme : les anticorps anti-IL9 (nous en avions parlé il y a un an) et les médicaments anti-mucines (Lomucin TM) (dont nous avions également parlé en février.

- L’anti IL-9 : L’interleukine 9 est une cytokine impliquée dans de nombreux mécanismes ; la production excessive de mucus, l’hyper réactivité bronchique, les médiateurs de l’allergie (en particulier la production des IgE) et les cellules immunes de l’inflammation (mastocytes, lymphocytes B et T, éosinophiles) au moins dans les modèles animaux et parfois chez l’homme. Un produit capable d’inhiber ce médiateur doit donc certainement pouvoir influer sur l’asthme. Le pari de Genaera c’est d’espérer que ce médicament sera mieux ciblé que les anti-IgE (Omalizumab) de son concurent Novartis car dans tous les cas il s’agira d’un produit injectable donc réservé à des cas sévères échappant aux traitements habituels.
A noter que des études cliniques viennent d’être mises en place par la société de Biotechnologie associée dans le projet Medimmune Inc.

- La Lomucin TM (dci : talniflumate) : est un muco-régulateur qui est censé pouvoir apporter beaucoup dans les pathologies respiratoires chroniques sécrétantes comme la Bronchite Chronique (BPCO), l’Asthme et même les sinusites. Il est différent des mucolytiques classiques à base de carbocystéine que nous utilisons depuis des années puisqu’il cible un canal chloré membranaire (hCLCA1) qu’il inhibe. Cette inhibition semble diminuer la production de mucines de façon dose dépendante et avec une faible toxicité. Des essais précliniques sont en cours.

Au total nous avons là deux médicaments originaux qui devraient s’ils continuent à faire leur preuve venir se glisser dans l’arsenal thérapeutique médical dans l’asthme et les sinusites allergiques.


Voir en ligne : L’asthme et la place de l’IL-9 selon Genaera

Portfolio