Et j’entends siffler l’asthmatique...

samedi 11 septembre 2004 par la rédaction

Accueil du site > Pratique > Et j’entends siffler l’asthmatique...

Et j’entends siffler l’asthmatique...

Et j’entends siffler l’asthmatique...

samedi 11 septembre 2004

Le petit enfant asthmatique avait jusqu’à aujourd’hui à sa disposition deux sprays de bronchodilatateur avec leur chambre d’inhalation : la Ventoline° (et ses génériques) s’adaptant sur la légendaire chambre d’inhalation "baby-haler" et le Bricanyl° spray avec sa Nespacer métalique et plus petite.

Malheureusement c’en est fini : AstraZeneca quitte doucement la commercialisation des sprays dans l’asthme. Avec le retrait du Bricanyl spray prévu fin septembre, il semble probable que le pulmicort suivra le même chemin puisque la raison évoquée est le surcoût qu’entrainerait la recherche pour faire un produit sans CFC.

C’est effectivement l’année prochaine que tous les médicaments contenant du CFC doivent être retirés du marché sous peine d’amende et les béta mimétiques n’étant plus rentables, Astra se retire.

Notez que les prescriptions vont donc naturellement se porter sur la Ventoline° et celle-ci est à près d’un euro de plus le flacon...Ce n’est plus la couche d’ozone que l’on va trouer mais un autre trou qui va s’accentuer !

Personnellement je regrette qu’une grande maison comme AstraZeneca se désintéresse du traitement des petits enfants : un laboratoire est souvent jugé par les médecins par tous les petits gestes qu’il fait vis à vis du malade et là le geste n’est pas très noble. Tant pis.


Voir en ligne : AstraZeneca et sicovam

Portfolio