Un produit miracle contre l’allergie !

mercredi 20 juillet 2005 par la rédaction

Accueil du site > Sciences > Un produit miracle contre l’allergie !

Un produit miracle contre l’allergie !

Un produit miracle contre l’allergie !

mercredi 20 juillet 2005

La société Cobalis qui met en vente des produits médicamenteux Outre-Atlantique fait actuellement campagne pour promouvoir un des produits qu’elle a actuellement sous le coude en vue de sa commercialisation OTC (en vente libre sans prescription).

Il s’agit de la Pre-Histin° qu’elle qualifie de premier produit au monde prévenant la synthèse de l’histamine.

De fait, la Pre-histin° est actuellement en phase 3 de recherche clinique dans le traitement préventif de la rhinite saisonnière.

Mais quel est donc ce produit miracle qui permettrait à l’allergique de diminuer l’intesité de ses symptômes ?

Il s’agit en fait d’une cyanocobalamine, famille plus connue sous le nom de Vitamine B12, et non ce n’est pas vraiment une nouveauté.

Dans l’allergie un des facteurs clefs du déclenchement des symptômes allergique ET de la production d’IgE, c’est l’histamine.

Les médicaments habituellement utilisés pour combattre l’allergie : ce sont les anti-histaminiques. Ils se mettent en compétition avec l’histamine libérée et l’empêchent d’avoir les effets néfastes sur le malade.

Une manière d’avoir moins de nécessité d’utiliser les anti-histaminiques, c’est de limiter la quantité d’histamine.

Il y a plusieurs manières pour cela :

  • Limiter les apports directs en histamine :boissons fermentées, aliments fermentés (choucroute), charcuterie (saucisson), conserves (harengs, thon), poissons (thon, saumon, sardines, anchois, hareng), épinards, tomate etc.
  • Limiter les aliments libérateurs de l’histamine  : Oeufs, fraises, chocolat, fruits exotiques, crustacés frais, alcool, tomate, thé et café mais également aspirine et AINS, dérivés de morphine, tartrazine(E102) et érythrosine (E127)
  • Limiter les aliments qui amènent à l’organisme de quoi synthétiser de l’histamine (à partir de la tyramine) : fromages, poissons fumés, gibiers, saucisses, chocolat, vin blanc, tomates, choux, raisins etc.
  • Empêcher l’organisme de synthétiser de l’histamine  : et c’est là que la cyanocobalamine semble faire ses preuves, elle inhiberait la production interne d’histamine.

Oui mais en fait elle n’est pas la seule.

Depuis des années est commercialisée en France (sur ordonnance mais non remboursée) une molécule qui fait celà très bien : la tritoqualine (Hypostamine°).

Finalement, c’est bien la preuve qu’en matière de traitement il y a des effets de mode mais que c’est toujours la même logique qui est suivie et c’est heureux !


Voir en ligne : Les souris traitées à la cobalamine font moins d’histamine

Portfolio