L’enfant enrhumé chronique.

jeudi 17 novembre 2005 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > L’enfant enrhumé chronique.

L’enfant enrhumé chronique.

L’enfant enrhumé chronique.

jeudi 17 novembre 2005

Voici maintenant revenu les temps de froidure et d’humidité et leur cortège d’enfants au nez qui coule comme une fontaine, tousseurs et crachotant…

Ces bambins sont la cause de nombreuses consultations en médecine générale. Certains souffrant d’un encombrement nasal quasi-permanent qui débute à la rentrée scolaire et finit au printemps.

Les autorités sanitaires ont clairement énoncé qu’un enfant enrhumé devait se « traiter par le mépris » en déremboursant tous les petits médicaments que les médecins proposent pour accélérer la guérison : mucolytiques, fluidifiants, asséchants etc...

Aspirine ou paracétamol et lavages de nez sont les seuls traitements indiqués, selon nos maîtres. Un enfant à qui on lave uniquement le nez guérit aussi vite que celui qui est bourré de médicaments.

SAUF… si la rhinite du bambin a une origine allergique.

Et c’est là qu’il convient d’être vigilant.

Une rhinite allergique persistante, plus de 4 jours par semaine et 4 semaines consécutives, expose l’enfant au développement d’un asthme.

Seul un bilan allergologique permettra de faire le tri entre ceux qui sont allergiques, et pour qui la rhinite doit être suivie et traitée, et ceux qui ont juste des défenses immunitaires qui ne sont pas encore à leur meilleur niveau.

Alors il faut arrêter de penser que l’enfant enrhumé chronique, ça passe toujours en grandissant.


Voir en ligne : Dr Hervé Masson

Portfolio