L’allergie c’est compliqué.

jeudi 19 octobre 2006 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > L’allergie c’est compliqué.

L’allergie c’est compliqué.

L’allergie c’est compliqué.

jeudi 19 octobre 2006

Vous lirez sur le site l’excellent article du Dr Hervé Couteaux sur l’allergie aux laits de vache, chèvre et brebis.

Vous ne manquerez pas, en passant, de remarquer la touche d’humour délicat qu’apporte notre rédacteur dans le choix de ses titres : « C’est beau l’allergie au lait ».

Par contre, l’étude commentée par le Dr Couteaux est tout à fait sérieuse.

Elle montre que la grande majorité des enfants allergiques au lait de vache est aussi sensibilisée aux laits de chèvre et de brebis.

Qu’il existe quelques enfants uniquement allergiques aux laits de chèvre et de brebis qui tolèrent très bien le lait de vache.

Que c’est dans cette dernière catégorie d’allergiques que les réactions sont les plus sévères et que c’est pour eux que l’éviction doit être la plus stricte.

L’allergie aux laits de chèvre et de brebis est le plus souvent due à une sensibilisation aux caséines de ces mammifères qui, malgré une homologie de séquence importante, semble ne pas croiser cliniquement avec celles du lait de vache.

Voilà qui est compliqué !

On croyait qu’en identifiant la molécule allergénique on allait pouvoir prédire les réactivités croisées par les homologies de séquence, les ressemblances, avec d’autres molécules ; il n’en n’est rien.

Si deux molécules allergéniques sont proches structurellement, la réactivité croisée est possible mais seule sa démonstration en clinique pourra l’affirmer.

Quel travail gigantesque ! Mais nous progressons grâce à des études de ce type.


Voir en ligne : Dr Hervé Masson

Portfolio