L’allergie aux amalgames dentaires a du plomb dans l’aile.

jeudi 25 juillet 2002 par Dr Alain Thillay12415 visites

Accueil du site > Allergènes > Toxiques > L’allergie aux amalgames dentaires a du plomb dans l’aile.

L’allergie aux amalgames dentaires a du plomb dans l’aile.

L’allergie aux amalgames dentaires a du plomb dans l’aile.

jeudi 25 juillet 2002, par Dr Alain Thillay

Ce travail d’une équipe de psychologues allemands fait le point sur le problème récurrent des plaintes imputées aux amalgames dentaires.

Patients exprimant une plainte en rapport avec un amalgame dentaire : aspects psychologique, allergique et toxicologique. : Gottwald B, Kupfer J, Traenckner I, Ganss C, Gieler U. Psychother Psychosom 2002 Jul-Aug ;71(4):223-32

- CONTEXTE. Pour approfondir la compréhension de nombreuses plaintes en relation avec les matériaux composant l’amalgame dentaire rapportées aussi bien par les patients que par les médecins, nous avons mené une étude interdisciplinaire cas-contrôle considérant les aspects toxicologique, allergique, psychologique et psychiatrique.
Un groupe de quarante patients porteurs d’amalgame et s’en plaignant a été comparé à un groupe apparié de quarante porteurs d’amalgame mais ne s’en plaignant pas.
- METHODES. Les membres des deux groupes subissaient un examen dentaire incluant une mesure quantitative, une mesure de la surface traitée, la qualité de l’obturation, la détermination du mercure dans le sang et dans les urines ; un bilan allergologique comprenant des tests épicutanés avec l’amalgame ; et, une estimation psychométrique à l’aide d’une batterie de tests adaptés.
- RESULTATS. Nous ne retrouvons pas de différence entre les deux groupes avec un respect des concentrations du mercure dans les fluides corporels. Seul un patient a montré un test épicutané positif à l’amalgame ; d’autres allergies ont pu être déterminées chez 28 % des patients (n=11). Les patients qui se plaignaient de leur amalgame avaient un haut niveau de détresse psychique, une grande incidence de dépression et de somatisation, en plus de différentes formes d’anxiété comparativement au groupe témoin.
- CONCLUSIONS. Il n’y a pas d’élément impliquant une intoxication au mercure ou une allergie à l’amalgame pour expliquer la plainte de ces patients. La théorie de la plainte en relation avec l’amalgame dentaire en tant qu’expression de problèmes psychiques sous-jacents est confirmée. Le traitement devrait se concentrer sur la somatisation et le management du comportement.


Cette publication me fait très plaisir. Nous, les Allergologues nous recevons de temps en temps des patients qui se plaignent de leur bouche et qui incriminent leurs amalgames dentaires. Je ne suis pas particulièrement porté sur l’aspect psychologique dans ma pratique quotidienne, les vrais allergiques vont mieux globalement dès que leur pathologie est prise en charge de façon cohérente. Pour en revenir aux maux de bouche, je remarque que ces patients sont effectivement particuliers. Ils ont vu tous les praticiens tournant autour de la sphère buccale, Chirurgien-dentiste, ORL, Stomatologue et pour finir un Allergologue. Avant de refaire une autre ronde… Il s’agit là d’une véritable somatisation dans la plupart des cas. Cela ne doit pas, pour autant, nous empêcher de pratiquer un bilan allergologique avec des tests épicutanés à l’aide de la batterie standard européenne et la batterie dentaire. Sait-on jamais ?!

Vos commentaires

  • Le 21 décembre 2017 à 19:33, par Naranjo Aurore En réponse à : L’allergie aux amalgames dentaires a du plomb dans l’aile.

    je suis tres en colère apres cette lecture : je suis de ces "malades" a problémes de la sphère ORL. Infirmière a la retraite : je tousse depuis 15- 20 ans, avec écoulement post nasal . Laryngite, stomatite fréquente..... j’ai deux bridges en métal dans la machoire superieure, et j’avais un appareil amovible dans la machoire inférieure que j’ai enlevé depuis un an, et je vais un peu mieux depuis..J’ai fait le tour de toutes les spécialités médicales, sans résultat.
    au passage je signale qu’on m’a trouvé une laryngite avec cordes vocales en sablier. ma voix change par moments et j’ai bien peur que la" névrosée" que je suis( puisque je prends du Deroxat), finisse sa vie avec un cancer du Larynx !
    si c’était pas si triste je dirais :" c’est pas rigolo !"
    ceci est un cri de détresse, pouvez vous m’aider,

Réagir

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.