Le figuier est souvent phototoxique mais pas seulement…

vendredi 21 mai 2010 par Dr Geneviève DEMONET34488 visites

Accueil du site > Maladies > Eczéma > Le figuier est souvent phototoxique mais pas seulement…

Le figuier est souvent phototoxique mais pas seulement…

Le figuier est souvent phototoxique mais pas seulement…

vendredi 21 mai 2010, par Dr Geneviève DEMONET

La sève de figuier contient des furocoumarines responsables d’irritation, de phototoxicité voire de photoallergie. Celle-ci serait plus fréquente qu’on ne le croit selon une étude menée en Italie sur 47 patients à l’aide de photopatch-tests et même de biopsies…

Dermatite de contact allergique au 8-méthoxypsoralène du Ficus carica : Domenico Bonamonte 1 , Caterina Foti 1 , Nicola Lionetti 2 , Luigi Rigano 2 and Gianni Angelini 1

1 Section of Dermatology, Department of Internal Medicine, Immunology and Infectious Diseases, University of Bari, Italy , and 2 L. Rigano Laboratories, Milan, Italy

dans Contact Dermatitis
Volume 62 Issue 6, Pages 343 - 348

- Contexte :

  • La dermatite de contact au Ficus carica est provoquée par les furocoumarines de la sève.
  • On considère généralement que ces substances sont à l’origine de réactions phototoxiques.

- Objectifs :

  • Nous avons mené une étude par patch-tests et histopathologie chez des patients ayant une phytophotodermatite de contact au figuier pour évaluer le mécanisme sous-jacent à la photoréaction.

- Patients et méthodes :

  • On a pratiqué des patch-tests et des photopatch-tests chez 47 patients avec des dilutions en série de deux furocoumarines naturelles [5-méthoxypsoralène et 8-méthoxypsoralène (8-MOP)] présentes dans la sève de la plante.
  • On a aussi testé une furocoumarine synthétique : 4,5’,8-triméthylpsoralène.
  • Certaines photoréactions positives ont été analysées en histopathologie.

- Résultats :

  • Des réactions positives aux photopatch-tests avec le 8-MOP ont été obtenues chez 12 des 47 patients et chez 4 d’entre eux avec une concentration aussi basse que 0,0001%.
  • Les patch-tests et photopatch-tests aux deux autres furocoumarines étaient négatives.
  • L’analyse histopathologique des biopsies des photopatch-tests positifs au 8-MOP montrait une dermatite.

- Conclusions :

  • La mise en évidence de photoréactions allergiques provoquées par le contact avec des plantes contenant des furocoumarines est généralement considérée comme fortuite.
  • Cette étude a démontré que la dermatite de contact phytophotoallergique due aux furocoumarines n’est pas exceptionnelle et devrait être suspectée chez des sujets ayant des manifestations cliniques diffuses sur des zones photo-exposées mais aussi non exposées.
  • Pour différencier les réactions allergiques des réactions phototoxiques, les patch-tests doivent être pratiqués avec des dilutions en série de furocoumarines.
  • Une analyse histochimique d’un échantillon biopsique d’une zone de test positif révélera des altérations compatibles avec une dermatite de contact photoallergique.

Une étude a été menée sur 47 patients ayant une photophytodermatose de contact au figuier.

On a pratiqué des patch-tests puis des photo-patchs tests à l’aide de dilutions en série de 2 furocoumarines naturelles et 1 synthétiques. Certains tests positifs ont été biopsiés pour analyse histologique.

Les photopatch-tests étaient positifs chez 12 des 47 patients et parmi eux 4 l’étaient à une concentration faible pour une furocoumarine naturelle (8-méthoxypsoralène) alors que les 2 autres furocoumarines n’ont pas provoqué de réaction.

L’examen histologique a montré un aspect de dermatite.

Une photoallergie de contact au figuier devrait être plus souvent cherchée chez des patients présentant des symptômes diffus sur les zones photo-exposées mais aussi non photo-exposées.

Les photopatch-tests doivent être réalisées à l’aide de dilutions en série de furocoumarine pour différencier une réaction allergique d’une réaction phototoxique.

Les furocoumarines (psoralènes) se trouvent dans les plantes de la famille des Moracées (comme la figue) mais aussi des Rutacées (rue, bergamote, citron…), des Apiacées (angélique, fenouil, céleri, persil…) et des Fabacées (Psoralea corylifolia et Myroxylon d’où on tire le baume du Pérou).

Les furocoumarines permettent l’absorption des rayons UVA et l’induction de réactions de phototoxicité ou de photoallergie. La phototoxicité est le résultat de l’action directe de la molécule sur la peau alors que la photoallergie induit bien sûr une réponse immunitaire spécifique…

Vos commentaires

  • Le 30 septembre 2016 à 11:33, par Geille En réponse à : Le figuier est souvent phototoxique mais pas seulement…

    en cueillant des figues, 2 jours de suite, j’ai eu des démangeaisons sur les bras et les mains que j’ai dû les laver longtemps pour atténuer cette sensation désagréable.

  • Le 5 juin à 16:14, par francine En réponse à : Le figuier est souvent phototoxique mais pas seulement…

    j’ai une forme de brûlure avec des cloques impressionnantes ( la pharmacienne n’avait jamais vu cela) depuis une semaine ............... et je viens de réaliser que ce pouvait être la sève du figuier ( que j’ai taillé suite au gel). Il est vrai que j’ai ressenti une petite démangeaison lors de la taille , mais j’étais loin de penser que cela pouvait être si allergisant . Tous les ans pratiquement à la même époque , je suis allergique à quelque chose , insectes et herbes, sans savoir quoi car je ne ressens rien sur le moment et quelques heures plus tard ça me brûle et démange puis cela est arrivé que ça s’infecte

  • Le 4 septembre à 01:49, par lou En réponse à : Le figuier est souvent phototoxique mais pas seulement…

    Je viens du Canada on me dit qu on ne peut pas me faire de test pour allergie aux figues ou pourrais-je passer le test en Italie.
    Je suis a 100% sur que je suis allergique mais pire encore ca fait 2 x que je me rend sur le site il foro a Rome et 2 x allergies severe cutanée sur les jambes cuisses rouge écarlate poussiere de figue ??? merci de me repondre
    thrombose ou allergie serieux

Réagir

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.