En avez-vous chez vous ?

mercredi 8 novembre 2006 par Dr Annie-Claire FEDIERE-PLISSONNEAU4909 visites

Accueil du site > Allergènes > Aériens > Moisissures > En avez-vous chez vous ?

En avez-vous chez vous ?

En avez-vous chez vous ?

mercredi 8 novembre 2006, par Dr Annie-Claire FEDIERE-PLISSONNEAU

Les moisissures sont des champignons microscopiques ; il en existe de nombreuses variétés et quand elles se développent, elles prennent l’aspect d’une tâche de couleur blanche, grise, verte ou noire formée de filaments chargés de spores.
L’alternaria par exemple donne des colonies allant du noir au gris plutôt duveteuses et parasite les débris organiques (fruits, légumes...) et les végétaux en décomposition !

L’exposition à Alternaria alternata dans les maisons américaines est associée à des symptômes d’asthme. : Päivi M. Salo, PhDa, Samuel J. Arbes Jr., DDS, MPH, PhDa, Michelle Sever, BSa, Renee Jaramillo, MStatb, Richard D. Cohn, PhDb, Stephanie J. London, DrPH, MDa, Darryl C. Zeldin, MDa

a From the National Institute of Environmental Health Sciences, National Institutes of Health (NIH), Research Triangle Park
b Constella Group, LLC, Durham

dans JACI Volume 118, Issue 4, Pages 892-898 (October 2006)

- Introduction

  • L’exposition à la moisissure Alternaria alternata est un facteur de risque pour l’asthme.
  • Quelques études ont examiné les expositions à l’Alternaria dans l’environnement intérieur.

- Objectifs

  • Nous avons examiné si l’exposition à Alternaria alternata était associée à des manifestations d’asthme.

- Méthodes

  • Les données de cette étude ont été recueillies à partir du National Survey of Lead and Allergens in Housing .
  • Cette étude croisée a passé en revue un échantillon nationalement représentatif de 831 logements habités par 2456 individus dans 75 localisations différentes à travers les États-unis.
  • Un questionnaire recueilli par un interrogatoire a permis d’obtenir des informations sur la démographie, les caractéristiques du ménage de la maison et le profil de santé des occupants de la maison.
  • L’exposition à Alternaria alternata était évaluée par mesure des concentrations de l’Antigène A alternata, dans les échantillons de poussière de l’aspirateur en utilisant un anticorps polyclonal anti A alternata.
  • Des échantillons de poussière était recueillis sur le lit, le canapé, ou sur une chaise et sur le sol de la chambre, la salle à manger et de la cuisine.

- Résultats

  • La prévalence de l’asthme dans les comptes-rendus médicaux était de 11.2% et 6,9% des sujets de l’étude rapportent des symptômes d’asthme évolutif dans les 12 derniers mois.
  • La prévalence d’asthme évolutif symptomatique augmente avec l’augmentation des concentrations d’ Alternaria alternata dans les maisons américaines ; les taux les plus élevés d’ Alternaria alternata augmentent les risques d’avoir des symptômes d’asthme l’année précédente (relatif au tertile le plus bas ,l’odd ratio ajusté était 1.52,95%Cl, de 0.90-2.55 pour le second tertile et de 1.84 ,95%Cl ,1.18-2.85 pour le troisième tertile.

- Conclusions

  • L’exposition à Alternaria alternata dans les maisons américaines est associée à des symptômes d’asthme actif.

- Implications cliniques

  • Les mesures ayant pour but de diminuer l’exposition à Alternaria alternata à l’intérieur de l’habitat, peuvent aider à contrôler les exacerbations de l’asthme.

Les auteurs ont confirmé dans leur étude que l’exposition aux moisissures est souvent responsable d’exacerbation de la maladie asthmatique.

Dans un contexte clinique particulier ,avec des crises fréquentes ,ou des crises d’asthme plus graves ,il faudrait garder en mémoire que le patient est peut être exposé à des moisissures dans son environnement intérieur et reprendre l’interrogatoire ,puis en fonction des données de cet interrogatoire ,faire une enquête à son domicile en associant l’intervention d’une technicienne en environnement et d’un biologiste mycologue qui pourraient faire des prélèvements d’air ,sur les murs et déjà ,sur place ,donner des conseils adaptés et ciblés en attendant l’identification des levures !