British cynicism.

jeudi 7 septembre 2006 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > British cynicism.

British cynicism.

British cynicism.

jeudi 7 septembre 2006

Lu sur le site de la BBC sous la plume du Pr. Jonathan Hourihane : « En réalité, le risque de décés est très faible. Huits enfants de moins de seize ans sont morts d’allergie alimentaire entre 1990 et 2000 au Royaume Uni. Cela fait un mort sur seize millions d’enfants chaque année. »

C’est vrai en fait. Ça ne fait que pratiquement un enfant par an en moyenne. Alors, pourquoi s’embêter à soigner les allergiques alimentaires ?

Surtout qu’un diagnostic d’allergie alimentaire est difficile. Il nécessite une excellente formation de l’allergologue, une consultation longue et fouillée, des tests cutanés et des dosages biologiques. Sans compter qu’il faut souvent prévoir une hospitalisation de jour pour la réintroduction alimentaire.

Dans le reste du monde, les allergologues savent que le décès par allergie alimentaire est intolérable. À partir du moment où le diagnostic et le suivi sont bien faits, l’enfant est mis en sécurité par une information précise et un traitement adapté.

Même lorsqu’il va en collectivité, la rédaction d’un Projet d’Accueil Individualisé (PAI) lui assurera une excellente prise en charge en cas de besoin.

Le NHS (National Health Service), système nationalisé de santé britannique, raisonne en terme de rentabilité financière exclusivement.

Fort heureusement, il en est autrement dans nos contrées où la vie d’un enfant est inestimable.

God save the french system de soins.


Voir en ligne : Dr Hervé Masson

Portfolio