Les acariens ont compris la mondialisation, ils parlent le chinois !!

vendredi 25 octobre 2013 par Dr Stéphane Guez677 visites

Accueil du site > Allergènes > Aériens > Acariens > Les acariens ont compris la mondialisation, ils parlent le chinois (...)

Les acariens ont compris la mondialisation, ils parlent le chinois !!

Les acariens ont compris la mondialisation, ils parlent le chinois !!

vendredi 25 octobre 2013, par Dr Stéphane Guez

Analyse des variations allergéniques de 3292 patients ayant une rhinite allergique (AR) : Peng XL, Zhang JM, Wang LS, Shi WJ, Sun PY, Zhang YG, Lin P.
Source

Department of Otorhinolaryngology Head and Neck Surgery, Tianjin First Center Hospital, Tianjin 300192, China.

- Introduction :

  • L’objectif de cette étude a été d’étudier les variations vis-à-vis des allergènes communs de patients ayant une rhinite allergique sur 4 ans dans un hôpital chinois.

- Matériel et Méthode :

  • Les données des tests cutanés par prick-test réalisés sur 3292 patients ayant une RA entre 2009 et 2012, ont été rétrospectivement analysées.
  • Les changements de tendance des différents allergènes au cours des 4 ans, et la distribution de ces différences ont été comparés.
  • Les différences des 5 principaux allergènes chez les enfants, les adultes et selon les sexes ont été analysées.

- Résultats :

  • Le taux de positivité vis-à-vis de :
    • dermatophagoïdes farinae augmente d’année en année de 45.1% en 2009 à 66.3% en 2012,
    • et le taux de positivité vis à vis de dermatophagoïdes pteronyssinus augmente de 42% en 2009 à 58.6% en 2012,
  • les différences étant statistiquement significatives (p<0.01).
  • Les taux de positivité contre les acariens dans le groupe hommes adultes montrent une tendance à l’augmentation chaque année (p<0.01) mais pas dans le groupe des adultes femmes.
  • Le taux de positivité à quinoa, armoise et humulus scandens diminue chaque année entre 2009 et 2011 (p<0.01), mais augmente à nouveau en 2012.

- Conclusions :

  • Il y a une changement de tendance allergénique chez les patients ayant une RA.
  • Ce phénomène pourrait être utile pour choisir le type de tests à réaliser en prick-tests chez ce type de patients.

Les auteurs ont observé l’évolution de positivités à différents pneumallergènes de l’environnement dans une population consultant pour rhinite allergique, sur une période de 4 ans.

Il est observé, seulement chez les adultes, une augmentation significative des tests cutanés aux 2 acariens.

Il s’agit d’un travail d’une équipe chinoise, publiée dans un journal uniquement en langue chinoise donc l’intégralité de l’article ne nous est pas accessible.

Il est difficile d’analyser les résultats. Le quinoa et l’humulus scandens sont des allergènes spécifiques de Chine : respectivement chenopodium quinoa et humulus japonicum (famille des moraceae).

Un conclusion s’impose : les acariens semblent bien installés en Chine.