Spiriva° ou pas ?

mercredi 8 octobre 2008 par la rédaction

Accueil du site > Maladies > Spiriva° ou pas ?

Spiriva° ou pas ?

Spiriva° ou pas ?

mercredi 8 octobre 2008

Parmi les nouveautés thérapeutiques pour les pathologies respiratoires, le bromure d’ipratopium a vu l’année dernière apparaître un successeur : le Tiotropium (commercialisé en France par Boehringer sous le nom de Spiriva°) qui est également anticholinergique mais d’efficacité bien plus longue et plus puissante.

La Food and Drug administration donne l’alerte aujourd’hui : des études préalables de cardiotoxicité (déclenchement d’infarctus) ont été faites avant commercialisation du produit et n’ont pas montré de risque particulier.

Ces derniers mois ont vu la publication de deux études alléguant un risque d’infarctus augmenté pour les patients prenant cette substance.

Boeringher Ingelheim a donc repris ses études de cardiotoxicité et semble conclure à un risque de 8 pour mille d’infarctus pour un an de traitement avec le tiotropium contre 6 pour mille avec un placebo. La différence n’est pas statistiquement significative et d’autres études doivent permettre de préciser plus exactement ce risque.

En conclusion, le malade ne devra pas arrêter son Spiriva à la lecture de cette brève et le médecin devra lorsqu’il reverra son malade s’assurer que le risque éventuellement pris est légitime au regard des avantages attendus.


Voir en ligne : FDA et Spiriva

Portfolio