Une histoire d’Acarien et d’Ascaris

mercredi 28 octobre 2009 par Dr Hervé Couteaux1953 visites

Accueil du site > Maladies > Atopie > Une histoire d’Acarien et d’Ascaris

Une histoire d’Acarien et d’Ascaris

Une histoire d’Acarien et d’Ascaris

mercredi 28 octobre 2009, par Dr Hervé Couteaux

Les liens entre parasitoses et allergies ont été évoquées depuis longtemps, mais pas toujours sous l’angle des réactivités croisées comme c’est le cas ici, entre Blomia tropicalis, Dermatophagoides pteronyssinus et Ascaris. L’importance du problème n’est pas la même en Europe et en zone d’endémie parasitaire.

IgE-réactivité croisée entre les ascaris et les allergènes d’acariens domestiques : le rôle de la tropomyosine et de la polyprotéine des nématodes ABA-1. : N. Acevedo 1,2 , J. Sánchez 1,2 , A. Erler 3 , D. Mercado 1,2 , P. Briza 3 , M. Kennedy 4 , A. Fernandez 5 , M. Gutierrez 5 , K. Y. Chua 6 , N. Cheong 6 , S. Jiménez 1,2 , L. Puerta 1,2 , L. Caraballo 1,2

1 Institute for Immunological Research, University of Cartagena, Cartagena, Colombia ; 2 Foundation for the Development of Medical and Biological Sciences, Fundemeb ; 3 Department of Molecular Biology, University of Salzburg, Salzburg, Austria ; 4 Institute for Biomedical and Life Sciences, University of Glasgow, Glasgow, UK ; 5 Department of Microbiology and Parasitology, National Autonomous University of Mexico, Mexico City, Mexico ; 6 Department of Pediatrics, National University of Singapore, Singapore, Singapore

dans Allergy
Volume 64 Issue 11, Pages 1635 - 1643

- Contexte :

  • L’analyse de la réactivité croisée entre le nématode Ascaris spp. et les acariens de la poussière de maison, deux importantes sources d’allergènes dans les tropiques, contribuera à la compréhension de leur influence sur l’asthme et l’atopie.
  • L’objectif de cette étude a été d’enquêter sur les IgE-réactivités croisées entre les ascaris et deux acariens domestiques sous les tropiques.

- Méthodes :

  • Les sérums de 24 patients asthmatiques ont été utilisés dans des tests d’inhibition ELISA ainsi qu’en immunoblot, utilisant des extraits d’Ascaris, de Blomia tropicalis, de Dermatophagoides pteronyssinus et les recombinants Blo t 10, ABA-1 et Blo t 13. -*L’identification des allergènes d’Ascaris a été confirmée par spectrométrie de masse (LC-MS/MS).

- Résultats :

  • Nous avons détecté au moins 12 composants dans l’extrait d’Ascaris se liant aux IgE humaines.
  • Blomia Tropicalis et D.pteronyssinus ont inhibé respectivement 83,3% et 79% des liaisons Ascaris-IgE, tandis que l’Ascaris inhibait respectivement B. tropicalis et D. pteronyssinus à hauteur de 58,3% et 79,3%.
  • La tropomyosine d’acarien inhibait de 85% la liaison Ascaris-IgE.
  • L’affinité d’IgE humaines purifiées pour rBlo t 10 a permis d’identifier un allergène de 40 kDa dans l’extrait d’Ascaris, confirmé en outre en tant que tropomyosine par LC-MS/MS.
  • Nous n’avons trouvé aucune preuve d’IgE-réactivité croisée entre rABA-1, et tout allergène dans des extraits d’acariens, y compris rBlo t 13.

- Conclusions :

  • Il existe une réactivité croisée entre les ascaris et les acariens, déterminée par plusieurs allergènes incluant tropomyosine et la glutathion-S-transférase.
  • En plus de son impact potentiel sur la pathogenèse de l’asthme, les infections par ascaris et le diagnostic d’allergie aux acariens se fondant sur les tests d’IgE spécifiques pourraient être perturbées par cette réactivité croisée.
  • ABA-1 n’a pas de protéine homologue réactive dans les extraits d’acariens, ce qui suggère son utilité comme un marqueur plus spécifique de l’infection par Ascaris.

Trois résultats principaux pour cette étude Colombienne à laquelle participaient un Colombien, un Autrichien, un Ecossais, un Mexicain et un Singapourien…
- Il existe bien une réactivité croisée entre les Ascaris et les acariens.
- Cette réactivité croisée repose largement sur les tropomyosines, mais pas seulement.
- ABA-1 (Asc s 1) n’a pas d’homologue connu parmi les acariens ce qui en fait un bon candidat comme marqueur spécifique de la sensibilisation aux Ascaris.

Les utilisateurs d’Allerdata ne manqueront pas de voir si ces données sont déjà sur site !...

Et pourrons vérifier que cette étude Colombienne est prise en compte : c’est d’ailleurs la seule qui se soit intéressée à cette question…

Malheureusement pour notre pratique, le test d’IgE-réactivité (et non le dosage des IgE comme on l’entend dire parfois…) pour Asc s 1 (ABA-1) n’est pas disponible.

En zone d’endémie parasitaire, la fréquente réactivité notée vis-à-vis des tropomyosines d’acariens et de blattes est-elle la conséquence d’une réactivité croisée avec la tropomyosine d’Ascaris ?

Disposer d’un test diagnostic pour Ascaris serait utile pour distinguer sensibilisation « indépendante » aux Ascaris et simples réactivités croisées, notamment via ces tropomyosines.

Petit à petit le gigantesque puzzle des allergènes impliqués en allergologie se met en place… Il reste tout de même encore bien des pièces manquantes !