En avoir ou pas (des végétations adénoïdes), cela fait-il une différence ?

mardi 2 février 2010 par Dr Geneviève DEMONET3019 visites

Accueil du site > Maladies > Rhinites > En avoir ou pas (des végétations adénoïdes), cela fait-il une différence (...)

En avoir ou pas (des végétations adénoïdes), cela fait-il une différence ?

En avoir ou pas (des végétations adénoïdes), cela fait-il une différence ?

mardi 2 février 2010, par Dr Geneviève DEMONET

L’adénoïdectomie est un geste chirurgical ORL fréquent de par le monde. A tort ou à raison ? Une revue de la littérature a été menée pour apprécier l’efficacité de l’adénoïdectomie sur les symptômes nasaux récurrents ou chroniques chez l’enfant…

Adénoïdectomie pour symptômes nasaux récurrents ou chroniques chez l’enfant : van den Aardweg MT, Schilder AG, Herkert E, Boonacker CW, Rovers MM.

Department of Otorhinolaryngology, University Medical Center Utrecht, Wilhelmina Children’s Hospital, HP : KE.04.140.5, PO Box 85090, Utrecht, Netherlands, 3508 AB.

dans Cochrane Database Syst Rev. 2010 Jan 20 ;(1):CD008282.

- Contexte :

  • L’adénoïdectomie, l’ablation chirurgicale des végétations adénoïdes, est une opération ORL courante dans le monde entier chez les enfants ayant des symptômes nasaux récurrents ou chroniques.
  • Une revue systématique de l’efficacité de l’adénoïdectomie dans ce groupe particulier n’a pas été menée précédemment.

- Objectifs :

  • Vérifier l’efficacité de l’adénoïdectomie, versus une prise en charge non chirurgicale, chez les enfants ayant des symptômes nasaux récurrents ou chroniques.

- Stratégie de recherche :

  • Nous avons mené la recherche dans le Registre d’essais de la Cochrane Pathologie Oreille, Nez et Gorge ; Le Registre Central de la Cochrane sur les Essais Contrôlés (CENTRAL) ; PubMed, EMBASE ; CINAHL ; Web of Science, BIOSIS Previews ; Cambridge Scientific Abstracts ; mRCT ainsi que dans d’autres sources supplémentaires d’essais publiés et non publiés.
  • La recherche la plus récente datait du 30 mas 2009.

- Critères de sélection :

  • Les essais contrôlés randomisés comparant l’adénoïdectomie, avec ou sans pose de tubes de tympanostomie, versus prise en charge non chirurgicale ou pose isolée de tubes de tympanostomie chez des enfants ayant des symptômes nasaux récurrents ou chroniques.
  • Le critère d’évaluation principal étudié était le nombre d’épisodes, de jours par épisode et par année avec des symptômes nasaux et la proportion d’enfants ayant des épisodes récurrents de symptômes nasaux.
  • Les critères d’évaluation secondaires étaient le nombre moyen d’épisodes, le nombre moyen de jours par épisode et par année et la proportion d’enfants ayant une obstruction nasale isolée.

- Collecte des données et analyse :

  • Deux auteurs ont vérifié la qualité de l’essai et ont extrait les données de façon indépendante.

- Résultats principaux :

  • Une seule étude avait inclus des enfants programmés pour une adénoïdectomie en raison de symptômes nasaux récurrents ou chroniques ou de pathologie de l’oreille moyenne.
  • Dans cette étude, aucun effet bénéfique n’a été attribué à l’adénoïdectomie.
  • Le nombre de patients concernés par cette étude était cependant faible (n = 76) et la qualité de l’étude était modérée.
  • Le critère d’évaluation était l’amélioration des épisodes de rhume.
  • Les différences de risque étaient non significatives à 2% (IC 95% - 18% à 22%) et -11% (IC 95% -28% à 7%) après 12 et 24 mois respectivement.
  • Une seconde étude a inclus des enfants ayant des otites moyennes aiguës (n = 180).
  • Comme l’otite moyenne aiguë est connue pour être associée aux symptômes nasaux, le nombre de jours avec rhinite a été étudié comme critère secondaire mesuré.
  • La différence de risque n’était pas significative à – 4 jours (IC 95% -13 à 7 jours).

- Conclusions des auteurs :

  • La preuve actuelle de l’efficacité de l’adénoïdectomie sur les symptômes nasaux récurrents ou chroniques ou sur l’obstruction nasale isolée est pauvre, non concluante et a un risque significatif de biais.
  • Des essais de bonne qualité vérifiant l’efficacité de l’adénoïdectomie chez les enfants ayant des symptômes nasaux récurrents ou chroniques devraient être mis en place.

Une revue de la littérature a été menée pour apprécier l’efficacité de l’adénoïdectomie chez les enfants ayant des symptômes nasaux récurrents ou chroniques.

Sur les nombreuses bases de données explorées, une seule étude répondait aux critères de sélection, de plus avec un nombre réduit de patients inclus (76)…

Les enfants ayant été opérés n’avaient pas moins de symptômes nasaux 12 et 24 mois après l’intervention que les enfants non opérés avec ou sans pose de tubes de tympanostomie.

Une seconde étude, sur les otites moyennes chez l’enfant cette fois, a aussi montré l’absence de réduction du nombre d’épisodes de rhume chez les enfants ayant eu une adénoïdectomie par rapport aux enfants non opérés.

Etant donné la pauvreté des travaux sur le sujet, les auteurs recommandent, comme il se doit, de mettre en place des études sur le sujet avant conclusion définitive…

On peut s’interroger sur les « symptômes nasaux récurrents ou chroniques » dont parle ce travail. S’agit-il de rhumes, d’obstruction nasale chronique ou de rhinite allergique ? Ce qui n’est pas tout à fait la même chose bien sûr…

Ceci dit, il me semble avoir appris, autrefois, que les rhino-pharyngites à répétition de l’enfant ne sont pas.une indication de l’adénoïdectomie.

Donc, rien de nouveau sous le soleil…