Inflation sur le formol, test épicutané à 2%.

mercredi 26 janvier 2011 par Dr Alain Thillay1398 visites

Accueil du site > Maladies > Eczéma > Inflation sur le formol, test épicutané à 2%.

Inflation sur le formol, test épicutané à 2%.

Inflation sur le formol, test épicutané à 2%.

mercredi 26 janvier 2011, par Dr Alain Thillay

L’allergie de contact cliniquement significative au formaldéhyde peut ne pas être diagnostiquée par un test à 1%. : 1. I. Hauksson,
2. A. Pontén,
3. B. Gruvberger,
4. M. Isaksson,
5. M. Bruze

dans British Journal of Dermatology

- Contexte :

  • Il a été constaté qu’un test épicutané avec 15μl de formaldéhyde soit 2,0% détecte l’allergie deux fois plus qu’un test à 1,0%.
  • La pertinence clinique des résultats positifs des tests épicutanés est souvent difficile à déterminer.
  • Les tests d’usage sont simples à réaliser et aident à évaluer la signification des résultats des tests épicutanés.

- Objectifs :

  • Etudier la pertinence clinique de l’allergie de contact au formaldéhyde détectée par un test à 2,0% (0,60 mg/cm ²), mais pas celui à 1,0%.

- Patients / Méthodes :

  • Dix-huit patients positifs au formaldéhyde à 2,0% mais négatif à 1,0% et un groupe témoin de 19 patients atteints de dermatite sans allergie aux parabens, au formaldéhyde et aux libérateurs de formaldéhyde ont été inclus dans l’étude.
  • 2000 ppm de formaldéhyde, la concentration maximale autorisée dans les cosmétiques conformément à la directive européenne sur les cosmétiques, ont été ajoutées à un lot d’une crème hydratante conservée par des parabens.
  • Le même lot sans formaldéhyde a servi de témoin.
  • L’étude a été réalisée en double insu et randomisée.
  • Les patients ont été approvisionnés en crème hydratante des deux types, et, chargés d’appliquer l’une d’elles deux fois par jour sur une zone cutanée de 5 x 5 cm sur la partie supérieure de l’intérieur d’un bras et l’autre crème hydratante sur l’autre bras.
  • La lecture des sites de test a été pratiquée une fois par semaine pour un maximum de 4 semaines.

- Résultats :

  • Dans le groupe témoin, il n’y avait aucune réaction allergique pour les deux types de crème hydratante.
  • Neuf des 17 patients allergiques au formaldéhyde réagissaient (réaction de type allergique) à la crème hydratante qui contenait du formaldéhyde (p <0,001).
  • Pas de réaction positive observée à la crème hydratante sans formaldéhyde.

- Conclusions :

  • Nos résultats démontrent que l’allergie de contact au formaldéhyde à 2,0% peut être cliniquement pertinente.

Des études antérieures ont suggéré qu’un test épicutané au formaldéhyde à 2% serait deux fois plus performant que le test habituel à 1% pour diagnostiquer une allergie de contact à cet aldéhyde. Dans ce travail, les auteurs ont voulu vérifier la pertinence clinique du recours à ce test à 2% grâce à un test réaliste.

Le formaldéhyde ou méthanal ou aldéhyde formique ou formol est un composé organique de la famille des aldéhydes.

Le formaldéhyde est un désinfectant, un conservateur, un fixateur…

De fait, il est retrouvé dans de nombreux produits cosmétiques, produits ménagers ou d’entretien mais aussi dans des produits à usage médical et paramédical comme des fongicides, insecticides, bactéricides, pansements dentaires etc.…

D’autres et nombreuses industries y ont recours, industries du papier, des peintures, des encres, industries textiles, plasturgie, industries du cuir, de la fourrure, les produits phytosanitaires, pour ne citer que les plus connues.

Les auteurs suédois de ce travail ont utilisé une méthodologie astucieuse.

Ils ont sélectionné 19 patients positifs au test épicutané au formaldéhyde à 2% mais négatifs au test à 1%.

En un mot, des patients qui seraient passés à l’as avec la batterie habituelle du fait d’un manque de sensibilité du test à 1%.

Le groupe témoin est constitué de 19 patients atteints d’eczéma sans allergie aux parabens, ni au formaldéhyde.

Jusque-là rien d’extraordinaire, la suite est plus lumineuse.

Tous ces patients ont dû appliquer la même crème hydratante dont un lot a été « enrichi » au formaldéhyde à la concentration de 2000 ppm, concentration maximale autorisée par les autoritaires sanitaires européennes.

Ils appliquaient donc, sans le savoir, la crème sans formaldéhyde et la même crème avec.

Les sujets du groupe témoin n’ont eu aucune réaction quelle que soit la crème.

Neuf sur 17 patients réagissaient à la crème contenant du formaldéhyde, rappelons que ces patients étaient positifs au test à 2% mais pas à celui à 1%.

Ces résultats, nous pourrions les résumer en disant que chez des sujets faiblement sensibilisés au formaldéhyde, car ne réagissant qu’au test à 2% et pas à celui à 1%, 50% sont effectivement bien allergiques.

A l’opposé, 50% n’ont pas réagi dans ces conditions réalistes soient 50% de faux positifs.

Ainsi, le test épicutané au formaldéhyde à 2% permet d’augmenter la sensibilité mais diminue la spécificité.

Il serait donc intéressant de disposer de tests épicutanés au formaldéhyde aux deux concentrations, 1% et 2%, pour arbitrer les cas difficiles d’une suspicion d’une allergie de contact à cet aldéhyde.