Fermez le parapluie.

vendredi 9 janvier 2009 par Dr Hervé Masson393 visites

Accueil du site > Editorial > Edito Abonnés > Fermez le parapluie.

Fermez le parapluie.

Fermez le parapluie.

vendredi 9 janvier 2009, par Dr Hervé Masson

Depuis plusieurs années, 12 substances et ingrédients sont à étiquetage obligatoire dans les produits alimentaires de la CEE : céréales contenant du gluten, crustacés , œufs , poissons , arachide, soja, lait, fruits à coque, céleri, moutarde, graines de sésame, anhydride sulfureux et sulfite.

L’indication de la présence d’un éventuel produit allergisant est un réel progrès pour tous ceux qui souffre d’allergie alimentaire.

Mais dans le même temps, la persistance sur les étiquettes de mentions absconses telles que : « Peut contenir… », « Traces éventuelles..  » complique sérieusement la vie des allergiques et des allergologues.

Les allergiques se divisent donc en deux catégories. Les téméraires qui consomment quand même pour voir et les prudents qui se tournent vers leur allergologue en lui demandant s’ils sont autorisés à consommer ce type de produit.

Les allergologues sont bien embêtés car l’équation est à deux inconnues.

Quelle est la dose réactogène de leur patient ? Pour la connaître, il faut souvent une hospitalisation pour une épreuve de réintroduction et, en plus, elle peut varier dans le temps.

Quelle est la quantité de produit allergisant qui se cache derrière la mention « Peut contenir ou Traces éventuelles  » ? Personne, n’est actuellement capable de le dire, même pas les fabricants.

Il serait donc très intéressant que les industriels s’inspirent de l’expérience pilote que nous publions cette semaine sur www.allergique.org où des professionnels ont démontré que des mesures simples de nettoyage d’un local ayant contenu de la noisette pouvaient permettre d’éviter une contamination d’autres produits de la chaîne de fabrication.

Si, au lieu « d’ouvrir le parapluie » avec des étiquettes incompréhensibles, les industriels prenaient des précautions simples, le quotidien des allergiques en serait grandement amélioré.