Le poids du test et le choc de la réaction : reportage sur les prick-tests !!

mardi 15 septembre 2015 par Dr Stéphane Guez731 visites

Accueil du site > Maladies > Diagnostic > Le poids du test et le choc de la réaction : reportage sur les prick-tests (...)

Le poids du test et le choc de la réaction : reportage sur les prick-tests !!

Le poids du test et le choc de la réaction : reportage sur les prick-tests !!

mardi 15 septembre 2015, par Dr Stéphane Guez

Incidence et caractéristiques des réactions systémiques après prick-tests cutanés. : Sellaturay P1, Nasser S2, Ewan P2.

1Department of Allergy, Cambridge University Hospitals NHS Foundation Trust, Cambridge, United Kingdom. Electronic address : priya.sellaturay@addenbrookes.nhs.uk.
2Department of Allergy, Cambridge University Hospitals NHS Foundation Trust, Cambridge, United Kingdom.

dans Ann Allergy Asthma Immunol. 2015 Sep ;115(3):229-33. doi : 10.1016/j.anai.2015.07.005. Epub 2015 Aug 5.

- Introduction :

  • Les prick-test cutané (SPT) sont considérés comme un moyen diagnostic non dangereux et sans risque de réactions systémiques.

- Objectif de l’étude :

  • Il a été d’évaluer la fréquence des réactions systémiques et leur association à la réalisation de SPT dans une grande population.

- Matériel et Méthode :

  • Dans cette étude les réactions ont été enregistrées de façon prospective dans une clinique allergologique spécialisée en Grande-Bretagne sur une période de 6 ans (2007 – 2013).
  • 31000 patients environ ont eu des SPT.

- Résultats :

  • 24 patients (âgés de 7 mois à 56 ans, moyenne 23.5 ans, 17 femmes et 12 patients avec asthme) ont eu des réactions systémiques.
  • La fréquence des réactions aux SPT est de 0.077%.
  • Les allergènes les plus fréquents qui entrainent une réaction sont :
    • les aliments (18 fois l’arachide, noisette 1, noix du brésil 2, pistache 1, lupin 1, lait de vache 2, crevette 1, épinard 1, légume 1, soja 1),
    • les aéroallergènes (lapin 4, rat 1, ambroisie 1, pollens de graminées 1),
      - le venin d’hyménoptères (frelon 1),
    • et la tazocilline.
  • La papule du SPT en cause était de 8 mm dans 75% des cas
  • La réaction à la tazocilline a été la plus sévère, avec un choc anaphylactique dans les minutes qui ont suivi le SPT.
  • Les réactions ont été traitées immédiatement dans la clinique et n’ont pas nécessité d’autre prise en charge d’urgence.

- Conclusion :

  • Dans cette grande étude dans un seul centre, la fréquence des réactions systémiques après SPT a été de 77 pour 100.000 patients.
  • C’est la première étude qui identifie les aliments comme une cause fréquente et importante (75%), avec les fruits à coque entrainant les plus grands risques.
  • Cette étude rapporte la première réaction systémique après venin d’hyménoptère en SPT et la première réaction anaphylactique après SPT médicamenteux.
  • Il y a une association avec des antécédents de réactions sévères et un test entraînant une réaction cutanée large.
    - Il y a donc des risques, bien que faibles, lors de la réalisation des SPT.

Dans ce travail prospectif réalisé dans une clinique allergologique, les auteurs ont comptabilisé les réactions systémiques survenues après SPT.

La fréquence est de 0.077%, avec des réactions sévères, surtout pour les médicaments et le venin d’hyménoptère, le plus grand nombre étant lié aux aliments.

Cette étude a bien entendu une portée limitée car réalisée seulement dans un seul centre.

On doit donc retenir avec prudence le chiffre avancé de 0.077% de réactions systémiques. Mais il est intéressant de confirmer qu’il faut être prudent même avec les prick-tests surtout en cas d’antécédent de réaction anaphylactique sévère.

La réalisation des tests, souvent considérés comme simples donc « déconsidérés » doit rester un acte allergologique, encadré par la présence d’un allergologue qui saura très vitre traiter une réaction systémique survenant au décours immédiat des tests.

Le plus souvent, l’histoire clinique du patient permettra d’anticiper le risque de réaction sévère et donc de se préparer à l’éventualité de cette réaction.