orl

À propos de orl

Articles

0 | ... | 110 | 120 | 130 | 140 | 150 | 160 | 170 | 180 | 190 | 200

  • Faites cracher vos patients atteints de rhinite allergique aux acariens !

    21 novembre 2002, par Dr Alain Thillay

    L’Allergologue connaît bien cette problématique : devant une rhinite perannuelle allergique aux acariens quels sont les critères qui vont permettre de poser le diagnostic d’un asthme au début donc le plus souvent intermittent. A mon avis, ici ce qui compte c’est l’interrogatoire minutieux à la recherche de symptômes tels que la toux, les sensations de gêne respiratoires, particulièrement la nuit et (...)

  • Même neufs, les matelas sont bourrés d’allergènes.

    17 novembre 2002, par Dr Dominique Marchand

    L’orientation TH2 naturelle des nouveau-nés et nourrissons favorise les sensibilisations allergèniques précoces et imposent aux parents d’aménager leur environnement sur des critères d’exigence, d’autant plus s’il existe un risque atopique familial. Rappelons qu’un enfant sensibilisé aux pneumallergènes avant l’âge de 2ans a 9 fois plus de chance de devenir asthmatique à l’âge de 5-6 ans. L’étude (...)

  • Otite et allergie : Y a-t-il un rapport ?

    12 novembre 2002, par Dr Hervé Masson

    Il n’existe pas de signe statistique évident que l’allergie soit un facteur d’apparition ou d’entretien de l’otite moyenne aiguë. Cependant, il reste évident pour les cliniciens que le fait de souffrir de trouble de la perméabilité nasale contribue à entretenir, voire favoriser, la pathologie de l’oreille moyenne. Par contre, l’allergie, d’après cette étude, n’est pas le facteur le plus important à (...)

  • Sainte aspirine, mère de tous les maux, sauvez nos asthmatiques !

    9 novembre 2002, par Dr Stéphane Guez

    Cet étude conclue donc au bénéfice d’un traitement par aspirine au long cours chez les patients présentant une maladie de Widal. Il faut cependant préciser, pour éviter toute confusion, qu’il s’agit d’une induction de tolérance à l’aspirine et non d’une désensibilisation car les patients ne peuvent toujours pas tolérer de fortes doses d’aspirine, et à l’arrêt du traitement pendant plusieurs jours ils ne (...)

  • Polypose nasale : caractère sexuel secondaire ?.

    31 octobre 2002, par Dr Stéphane Guez

    Il faut donc retenir de cette étude la nette prédominance masculine, l ’expression clinique qui est différente en fonction du sexe : association plus fréquente à de l’asthme et à une rhinite chez les femmes. Les facteurs environnementaux professionnels semblent y jouer un rôle puisqu’il y a 2 fois plus d’hommes que de femmes, avec une nette exposition chez ces derniers aux polluants professionnels. (...)

  • Allergique certes, mais d’un nez seulement !

    28 octobre 2002, par Dr Alain Thillay

    A mon avis, cette étude est à prendre avec des pincettes. D’abord, le nombre faible de patients inclus peut constituer un biais de mauvaise représentativité. Ensuite, il s’avère que j’ai une expérience importante de TPN sous contrôle rhinothermométrique et rhinomanométrique tant en patientèle libérale qu’hospitalière. Les confrères m’adressent toutes ces rhinites qui ne font pas leur preuve et dont les (...)

  • Un nouveau bouleau très cool pour le nez des allergiques !

    24 octobre 2002, par Dr Stéphane Guez

    Il s’agit d’un travail qui s’inscrit dans une démarche actuellement menée par de nombreuses équipes pour mettre au point de nouveaux allergènes issus du génie génétique, permettant de conserver les propriétés immunologiques de ces allergènes sans en avoir les inconvénients, c’est à dire des allergènes ne pouvant plus se fixer sur les IgE. Ces nouveaux produits permettront une désensibilisation sans avoir le (...)

  • Allergie et mode de vie sicilien : la « famille », rien de tel pour lutter contre la rhinite !

    22 octobre 2002, par Dr Stéphane Guez

    Effectivement, cet article s’ajoute encore à ceux nombreux qui mettent en cause l’environnement microbien dans la survenue des allergies. La présence de germes favorise le développement d’un système immunitaire qui s’oppose à celui de l’allergique, et permet donc de diminuer la prévalence des maladies allergiques. Dans les familles nombreuses, l’incidence des rhumes chez les enfants est plus élevé et (...)

  • 7 % d’allergiques au latex à l’hôpital.

    17 octobre 2002, par Dr Isabelle Bossé

    Vivre à Palerme comporte sûrement plus de risques qu’ailleurs de se retrouver criblé de balles, mais pas plus ni moins de risques de se sensibiliser au latex. Les auteurs montrent une fois de plus l’intérêt des examens dans ce diagnostic : tests cutanés, dosage des Ig E spécifiques et test réaliste. Sachant que les réactions allergiques étaient toujours locales, et qu’un simple prurit au port de gants (...)

  • Polypose naso-sinusienne : liée à des superantigènes ?

    13 octobre 2002, par Dr Alain Thillay

    Les Allergologues rencontrent souvent des cas de PNS. Ils savent que même s’ils mettent en évidence une sensibilisation à des aéroallergènes classiques (pollens, acariens, épithélias animaux), l’immunothérapie spécifique n’apporte pas d’amélioration. Il existe un autre processus inflammatoire propre à la PNS qui évolue pour son propre compte. Cette mise au point évoque une possibilité pathogénique (...)

0 | ... | 110 | 120 | 130 | 140 | 150 | 160 | 170 | 180 | 190 | 200


Pas encore abonné?


Archives

Accédez à toutes les archives classées mois par mois

11/2014 |