Grande campagne d’information de l’Afpral : "Quand l’allergie conduit à un choc mortel"

L’anaphylaxie : quand l’allergie conduit à un choc mortel Le 4 juin 2015, l’association française pour la prévention des allergies (AFPRAL) lance une grande campagne de sensibilisation à destination des personnes allergiques et de leur entourage pour apprendre à effectuer les gestes qui sauvent en (...)

En images
Petites souris nippones + PVC = DA !

Petites souris nippones + PVC = DA !


Effets de l’exposition maternelle au di-(2-éthylhexyl) phtalate au cours de la vie foetale et/ou de la période néonatale sur la dermatite atopique de la progéniture mâle. : Yanagisawa R, Takano H, Inoue K, Koike E, Sadakane K, Ichinose T. (...)

lire la suite

Rubrique sciences

Connaître la cause précise au plus profond de la réaction cellulaire, le désordre qui s’est installé et qui fait que l’on devient allergique, voilà l’objectif des chercheurs. L’immunologie, la biologie, la chimie, la médecine s’associent pour décortiquer l’allergie et faire que demain ce fléau n’en soit plus un..

Derniers articles sciences

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 282
article du 15 05 2015 par Dr Stéphane Guez

Le nouveau jeu vidéo de Notch : les aventures immunologiques de Particule !!

Les auteurs ont cherché à identifier les mécanismes par lesquels les particules fines d’échappement diesel entraînent une augmentation de l’inflammation bronchique et des allergies respiratoires. Ils ont mis en évidence une stimulation de la cascade en lien avec une stimulation des récepteurs Notch via le ligand Jag 1. Ce travail fondamental a cherché à « décortiquer » les évènements liés à la (...)
lire la suite 433 lectures

article du 27 11 2014 par Dr Philippe Carré

C’est simple : dans la RA, la DIP du STSR, calculée à partir du NTCE et du QQVR, est de 1 !

La RA aux graminées a une prévalence élevée et altère la qualité de vie des patients ; sa sévérité est habituellement évaluée à partir de données rapportées par les patients, et interprétée selon des significations statistiques. Il a été proposé d’interpréter ces données en fonction de la « différence d’importance la plus petite » (DIP), qui représente le score ou le changement du score le plus petit qui paraisse (...)
lire la suite 482 lectures

article du 24 11 2014 par Dr Alain Thillay

TPN : le basophile signe dans le sang.

De nombreuses études ont déjà pu démontrer l’évolution dans le temps des marqueurs de l’allergie dans les fluides nasaux survenant après test de provocation nasale spécifique. Ce fait permet donc de confirmer ou non la réalité de l’IgE réactivité surtout si ces marqueurs sont mis en parallèle avec l’évolution de la clinique (scores symptomatiques et débits nasaux). Toutefois, il pourrait être plus facile de (...)
lire la suite 407 lectures

article du 17 10 2014 par Dr Philippe Carré

L’hypothèse hygiéniste : il y avait longtemps ! Maintenant c’est avec les antibiotiques.

Dans cette étude prospective longitudinale d’une cohorte de plus de 4000 enfants nés en 1983 en Suède, les auteurs montrent qu’un traitement antibiotique reçu par ces enfants pendant leur première semaine de vie augmente le risque de rhinite allergique à l’âge de 8 ans, et que le fait qu’ils vivent dans une ferme à l’âge préscolaire apparaît être un facteur protecteur. 10.9% des enfants ont une rhinite (...)
lire la suite 167 lectures

article du 26 02 2014 par Dr Philippe Carré

Augmenter les LTA, les LABA, les CI : faut avoir un bon QI !

Il ya actuellement beaucoup d’études essayant de relier les différences de phénotypes de l’asthme à des réponses cliniques spécifiques, à partir de marqueurs multiples : démographiques, cliniques, fonctionnels, physiologiques… Les auteurs concluent que les facteurs prédictifs de la monothérapie par CI ou LTA à la phase 2 du consensus de traitement de l’asthme n’étaient pas prédictifs de réponses (...)
lire la suite 482 lectures

article du 17 02 2014 par Dr Philippe Carré

Que « t’ais l’air 5 » ou que « t’ais l’air 7 », tu les exprimes mal dans l’asthme sévère !

Les toll-like récepteurs (TLR) représentent une ligne de défense cruciale de l’arbre respiratoire, agissant comme un lien entre l’immunité innée et adaptative. En particulier plusieurs TLR, et notamment TLR5 et TLR7, ont été considérés récemment comme des acteurs importants dans l’asthme où ils peuvent avoir à la fois un rôle bénéfique et un rôle délétère. Considérant l’importance potentielle de TLR5 et (...)
lire la suite 414 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 282