Aux beaux jours, la Phléole est un fléau !

vendredi 10 février 2006 par Dr Annie-Claire FEDIERE-PLISSONNEAU21570 visites

Accueil du site > Maladies > Traitements > Aux beaux jours, la Phléole est un fléau !

Aux beaux jours, la Phléole est un fléau !

Aux beaux jours, la Phléole est un fléau !

vendredi 10 février 2006, par Dr Annie-Claire FEDIERE-PLISSONNEAU

Pour des millions de personnes le pollen est une source de misère !
Le Phleum pratense est une mauvaise herbe, commune en France (rare dans le bassin méditerranéen) et que l’on retrouve jusqu’à une altitude de 1000 mètres. Sa floraison se situe de juin à août. La phléole est parfois cultivée comme plante fourragère. Ceci justifie que l’on s’intéresse au traitement de cette allergie par immunothérapie en comprimés.

Immunothérapie spécifique avec des comprimés d’extraits allergéniques standardisés de graminées chez des asthmatiques ayant une rhino conjonctivite. : R. Dahl1, A. Stender2, S. Rak3

1Department of Respiratory Diseases, Aarhus University Hospital, Aarhus, Denmark ; 2Group Clinical Development, ALK-Abelló A/S, Hørsholm, Denmark ; 3Section of Allergy, Sahlgrenska University Hospital, Gothenburg, Sweden

dans Allergy 61 (2), 185-190

- Introduction

  • La meilleure façon de prévenir les symptômes allergiques est de traiter la maladie allergique.
  • L’immunothérapie spécifique avec des comprimés d’allergènes de graminées 75000 SQ-T (Grazax® Phleum pratense ,ALK-Abello) est sans danger et efficace chez des patients ayant une rhino conjonctivite.
  • Comme la rhino conjonctivite coexiste souvent avec l’asthme, nous avons tenté d’en confirmer la sécurité et l’efficacité chez des sujets allergiques aux graminées et ayant asthme et rhino conjonctivite.

- Méthodes

  • Une étude randomisée, avec double aveugle, contrôle placebo et multi centre a été faite 10 à 14 semaines avant et pendant la saison des pollens de graminées en 2004.
  • Environ 114 sujets ont été tirés au sort soit pour le groupe comprimé d’allergènes de graminées soit pour le placebo.
  • Les premiers critères étudiés étaient la consommation moyenne des médicaments pour l’asthme et les scores de symptômes pendant la saison des pollens de graminées et les critères secondaires étaient les symptômes de rhino-conjonctivite et les scores médicamenteux pendant cette même période.
  • De plus, les jours sans symptômes étaient notés à posteriori.

- Résultats

  • Les différences entre la consommation des médicaments de l’asthme et les scores de symptômes entre les deux groupes étaient négligeables.
  • La différence moyenne sur le score de traitement de l’asthme était de l’ordre de 0.1 et 0.3 pour le score des symptômes de l’asthme (une inhalation simple de salbutamol (200µg) était scorée à 2).
  • Aucun effet secondaire sérieux n’a été noté.
  • Une réduction du score des symptômes de la rhino-conjonctivite de 37% (p=0.004) et une réduction de 41% de la consommation médicamenteuse étaient notées pendant la période des pollens de graminées chez les sujets traités avec les comprimés d’extrait allergénique de graminées par rapport à ceux sous placebo.
  • Les jours sans symptômes augmentaient de 54%(P=0.002).

- Conclusions

  • L’auto-administration des comprimés d’extrait allergénique de graminées était sans danger.
  • Le traitement n’a pas modifié le contrôle de l’asthme mais a entraîné une prévention efficace des symptômes et une diminution de l’usage des médicaments.
  • Il est indiqué en cas de maladie allergique et représente un traitement de base pour l’allergie aux pollens de graminées.

Cette étude montre l’efficacité et l’innocuité de l’Immunothérapie spécifique par voie orale, sous forme de comprimé, dans la prise en charge de la rhinite et /ou de l’asthme allergique au pollen de graminées.

Les activités de plein air (randonnées, vélo, camping, plage, barbecue etc....) sont amusantes, plaisantes et font partie intégrante du printemps, de l’été et de l’automne ; mais cela devient un cauchemar pour toutes les personnes sensibilisés aux pollens car ces saisons sont aussi celles où le pollen est à son summum !

Si nous disposons dans un proche avenir d’une alternative aux traitements existant déjà et que cette nouvelle voie d’administration du traitement spécifique est à la fois efficace et sans danger, nous n’avons qu’à espérer pouvoir disposer rapidement du même traitement pour nos nombreux patients sensibilisés aux acariens ! !