Le nippon siffleur dit toujours NO !!

lundi 20 décembre 2010 par Dr Stéphane Guez371 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Le nippon siffleur dit toujours NO !!

Le nippon siffleur dit toujours NO !!

Le nippon siffleur dit toujours NO !!

lundi 20 décembre 2010, par Dr Stéphane Guez

Relations entre NO exhalé et petites voies aériennes chez l’enfant normal et asthmatique. : Naoki Nakajima, Hiroyuki Mochizuki, Reiko Muramatsu, Satomi Hagiwara, Takahisa Mizuno and Hirokazu Arakawa

dans Allergology International 2011 ; 1 : In Press

- Introduction :

  • Chez les enfants, le NO exhalé est habituellement influencé par des facteurs tels que l’âge et la taille.
  • Les auteurs ont évalué les relations entre No exhalé et fonction respiratoire en tenant compte des effets de l’âge et de la taille.

- Matériel et Méthode :

  • Dans la première étude, la population était formée de 738 enfants du niveau scolaire élémentaire et d’enfants plus grands (âge de 6 à 15 ans, 336 garçons et 372 filles).
    • Ils ont été divisés en 2 groupes en fonction de l’âge :
      • 6 à 10 ans
      • et 11 à 15 ans.
    • Un classement en fonction de la taille a été réalisé à l’aide d’un histogramme de taille au sein de chaque groupe.
  • Dans la seconde étude, la fonction respiratoire, la résistance bronchique et le taux de NO exhalé ont été mesurés pour chaque groupe en fonction de l’âge et de la taille.

- Résultats :

  • La population étudiée de l’étude 1 pour l’étude 2 est formée :
    • de 148 jeunes enfants ayant une taille de 120 à 130 cm,
    • et de 180 enfants plus âgés avec une taille de 148 à 158 cm
  • Le taux de NO exhalé parmi les enfants asthmatiques est plus important que celui des enfants normaux non asthmatiques, à la fois chez les plus jeunes et dans le groupe plus âgé.
  • La diminution du FEV1 et les autres paramètres de résistance des voies aériennes ne sont pas corrélés avec le taux de NO exhalé.
  • Cependant, les paramètres d’exploration fonctionnelle des petites bronches : MMEF et V25/Ht chez les enfants plus âgés, et V25/Ht et R5-R20 chez les enfants plus jeunes, sont inversement corrélés avec le taux de NO.

- Conclusions :

  • Ces données suggèrent que :
    • les taux de NO exhalés sont inversement corrélés au rétrécissement des petites voies aériennes.
    • et que l’inflammation aérienne a un effet significatif sur la fonction des petites voies aériennes chez les enfants asthmatiques d’âge scolaire.

Dans ce travail les auteurs ont étudié le NO exhalé chez des enfants asthmatiques et non asthmatiques en prenant en compte les facteurs confondants liés à l’âge et à la taille.

Ils montrent une relation inverse entre le taux de No et l’obstruction des petites voies aériennes qui est donc liée à une inflammation.

Ce travail confirme l’intérêt de la mesure du NO exhalé chez les enfants pour confirmer une atteinte obstructive inflammatoire des petites bronches.

Les auteurs ont éliminé l’influence de la taille et de l’âge en homogénéisant la population étudiée justement en fonction de l’âge et de la taille.

Ce travail conforte donc les résultats montrant un lien entre taux de No exhalé et persistance d’une inflammation bronchique distale.

Cette mesure pourrait aider à guider en particulier le traitement corticoïdes inhalés chez ces enfants d’âge scolaire.