Dermato-allergologie : pourquoi ce mépris ?

jeudi 21 septembre 2006 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > Dermato-allergologie : pourquoi ce mépris ?

Dermato-allergologie : pourquoi ce mépris ?

Dermato-allergologie : pourquoi ce mépris ?

jeudi 21 septembre 2006

La réunion annuelle du GERDA (Groupe d’études et de recherches en dermato-allergologie) est un rendez-vous incontournable pour les allergologues.

Cette année, la rencontre a lieu à Toulouse et vous ne manquerez sûrement pas les comptes rendus mis en ligne à partir du jeudi 21 sur allergique.org.

Pourtant, la dermato-allergologie représente une des parties les plus difficiles de l’art allergologique.

Elle nécessite bien souvent de longues consultations, un matériel très coûteux pour une rémunération de l’acte ridicule.

Ceux qui ont eu l’occasion de rechercher la cause d’un eczéma de contact, professionnel ou cosmétique, se souviennent de la durée de l’interrogatoire, du nombre de tests nécessaires et du temps passé à collecter tous les renseignements sur les produits utilisés par le malade.

De plus, l’actualisation des connaissances dans ce domaine se doit d’être très fréquente.

Bon nombre d’allergologues fuient donc la dermatologie.

Peut-être que si nos instances dirigeantes acceptaient de revaloriser la pratique de dermato-allergologie, nous ne verrions plus autant d’allergies cutanées inexplorées ?


Voir en ligne : Dr Hervé Masson

Portfolio