En images
Le formaldéhyde : conservateur à ne pas conserver.

Le formaldéhyde : conservateur à ne pas conserver.

Cette étude suédoise est partie du constat que le formaldéhyde et les conservateurs libérateurs de formaldéhyde sont couramment utilisés dans les cosmétiques alors qu’ils sont des allergènes de contact bien connus. Les libérateurs de formaldéhyde sont (...)

Éditorial
RFAM 3ème édition : 26 et 27 novembre 2016

Le groupe de travail sur les allergènes moléculaires de la société française d’allergologie (SFA) est heureux de vous convier à assister à la nouvelle édition des Rencontres Francophones d’Allergologie Moléculaire. Ce congrès a lieu une année sur deux en alternance avec « l’International Symposium on Molecular Allergology » qui est son pendant anglophone. Comme lors des deux premières éditions, nous avons souhaité inviter des cliniciens et des chercheurs européens qui viendront présenter leurs travaux (...)

lire la suite

Dr Hervé Masson

Derniers articles

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 3960
article du 28 04 2016 par Dr Philippe Carré

Pour avoir moins de neutrophiles dans l’expectoration quand on est asthmatique, c’est simple : il suffit d’être une femme, encore jeune, obèse et sous pilule !

Cette étude transversale australienne s’est intéressée au rôle des hormones sexuelles et de l’inflammation dans le phénotype asthme-obésité ; elle a été réalisée chez des hommes (n-49) obèses ou non, et des femmes (n-81) obèses ou non, en âge de procréer ou non, sous pilule contraceptive orale (PCO) ou non, tous asthmatiques. Elle démontre qu’à la fois les concentrations circulantes de la testostérone et (...)
lire la suite 134 lectures

article du 27 04 2016 par Dr Alain Thillay

L’ITA efficace dans la RAL ?

Après avoir fait la démonstration de l’existence d’un nouveau phénotype de rhinite, la fameuse rhinite allergique locale (RAL), les chercheurs espagnols de l’unité d’allergologie de l’hôpital universitaire régional de Malaga enfoncent le clou en tentant de démontrer l’intérêt de l’immunothérapie allergénique. La rhinite allergique locale est caractérisée par la production nasale d’IgE spécifiques, par une (...)
lire la suite 111 lectures

article du 25 04 2016 par Dr Stéphane Guez

Les souris laquées aux acariens sont délicieusement allergiques : une étude japonaise.

Dans ce travail sur des souris, les auteurs ont étudié la sensibilisation par voie cutanée à des doses variables d’allergènes et les relations avec les manifestations de dermatite atopique, la réponse IgE et IgG. Il y a une sensibilisation avec un effet protecteur des IgG vis-à-vis de l’anaphylaxie lors de la sensibilisation à fortes doses. Ce travail vient confirmer des études précédentes sur le rôle (...)
lire la suite 103 lectures

article du 15 04 2016 par Dr Cécilia Nocent

Débouchez votre nez, vous respirerez mieux !!!!

Cette étude japonaise publiée dans Allergy essaye de démontrer que l’obstruction nasale et donc la respiration buccale est un facteur de risque indépendant d’asthme. Les auteurs se sont basés sur une cohorte épidémiologique réalisée dans une ville japonaise et ont extrait les données concernant l’obstruction nasale et les pathologies allergiques et asthmatiques. La cohorte est basée sur le remplissage (...)
lire la suite 507 lectures

article du 13 04 2016 par Dr Stéphane Guez

La où il y a de la « gène » il y a pas de plaisir et même de l’allergie !!

Les auteurs ont étudié les liens entre épigénétique et développement des maladies allergiques liées à la saison de naissance. Les résultats montrent une association non fortuite entre la méthylation de 92 sites GpCs, avec 4 statistiquement significatifs impliquant une relation entre saison de naissance, allergie et épigénétique. Il s’agit d’un travail assez ardu mais très intéressant, testant une (...)
lire la suite 318 lectures

article du 11 04 2016 par Dr Philippe Carré

En cas de réaction non immédiate aux béta-lactamines, mieux vaut ne pas réagir immédiatement !

Dans cette étude prospective, les auteurs ont diagnostiqué une hypersensibilité aux BL chez seulement 7.4% des 1026 enfants avec une histoire de réaction non-immédiate aux BL (avant tout urticaire et EMP), ce qui est en accord avec d’autres études de la littérature. Il est donc crucial de faire un diagnostic précis, car le sur-diagnostic d’allergie aux BL est un problème majeur de santé publique, qui (...)
lire la suite 276 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 3960