Actualités des allergies

Maladies allergiques : les actualités scientifiques

En images

Éditorial

Campagne de l’EAACI sur l’allergie.

22 janvier 2015, Dr Hervé Masson

L’allergie est un problème de santé publique de proportion pandémique qui affecte plus de 150 millions de personnes en Europe.

Selon les experts, actuellement 1 enfant sur 3 a une allergie et on peut s’attendre à ce que la maladie affecte plus de 50% des Européens dans 10 ans.

Les maladies allergiques peuvent limiter les activités et abaisser la qualité de vie, en particulier quand le même individu souffre de plusieurs formes d’allergie.

En dehors de la souffrance individuelle, les maladies allergiques représentent un fardeau socioéconomique très élevé pour les patients et les familles.

Nikos Papadopoulos, Président de l’EAACI explique très bien le but de la campagne qui se déroulera en 2015 : "L’Académie européenne d’allergie et d’immunologie clinique (EAACI) a lancé une campagne de sensibilisation pour aider la société à mieux comprendre comment les personnes souffrant d’allergies se sentent, comment elles impactent leur qualité de vie. Elle veut montrer la gravité et le coût de ces maladies et qu’il est important de diagnostiquer tôt et de mieux gérer cette maladie".

Vous pourrez découvrir les détails de cette campagne lancée en juin 2014 sur le site http://www.bewareofallergy.com/

Espérons que les instances politiques européennes prendront conscience des enjeux en terme de santé publique et que cela permettra de développer de nouveaux moyens de lutte contre cette pandémie.


Derniers articles

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 3770

  • Mauvaise nouvelle, les petits atopiques n’aiment pas respirer les hydrocarbures : il faudrait rapidement reconstruire les villes à la campagne.

    28 janvier, par Dr Stéphane Guez
    Dans ce travail portant sur des enfants atopiques exposés, les auteurs démontrent qu’il existe un lien entre la durée de l’exposition aux hydrocarbures aromatiques polycycliques présents dans l’air ambiant et des modifications du système immunitaire, en particulier l’expression de FOXP3 et une altération des T reg. Cette étude apporte une nouvelle hypothèse pouvant expliquer l’augmentation de fréquence (...)
  • Qui a peur de l’arachide ?

    27 janvier, par Dr Bertrand Lovato
    Cette étude canadienne a tenté d’analyser le mode de diagnostic d’allergie à l’arachide et les conduites d’éviction dans la fratrie de patients allergiques à l’arachide. Les patients ont été sélectionnés à partir du registre canadien d’allergie à l’arachide. L’évaluation s’est faite sur questionnaires patients. Il en ressort que 13,6% des frères et sœurs d’allergiques à l’arachide n’ont jamais été exposés à (...)
  • Comparer facteurs de risque et prévalence dans l’asthme, ça fait très « tendance » !

    26 janvier, par Dr Philippe Carré
    Cette étude s’intéressait à deux grandes cohortes d’enfants de même âge (7 à 8 ans) et de même lieu de résidence, évaluées à 10 ans d’écart (1996 et 2006), basées sur la population générale et non sur des populations à risque, utilisant des méthodes identiques et validées, visant à mettre en évidence les tendances de l’asthme et des sifflements parallèlement aux changements évolutifs des facteurs de risque au (...)
  • Un nouveau schmilblick dans le sang du tuyau pour prédire l’allergie chez les petits !

    22 janvier, par Dr Stéphane Guez
    Dans ce travail épidémiologique les auteurs ont identifié des marqueurs prédictifs d’un risque augmenté de développement d’un terrain allergique chez des enfants. Le ratio FC est prédictif de façon très précoce alors que le taux des IgEs au blanc d’œuf de poule est prédictif d’allergie de façon plus tardive. Ce travail porte curieusement sur un nombre très restreint de patients ce qui en limite la portée (...)
  • Chat oui, rat non.

    21 janvier, par Dr Céline Palussière
    Selon les études, les données sont parfois contradictoires pour savoir si avoir un animal familier constitue un facteur de risque ou de protection vis à vis de la survenue de pathologies atopiques. Cet articles repose sur les données d’une étude de cohorte portant sur près de 4000 enfants britanniques. Leur statut atopique et l’asthme étaient analysés en fonction de la possession ou non d’animal (...)
  • Dermatite atopique précoce, un risque d’allergie alimentaire ?

    20 janvier, par Dr Alain Thillay
    L’eczéma du nourrisson et l’allergie alimentaire font partie du cortège des maladies allergiques IgE dépendantes que l’on retrouve souvent associés dès le plus jeune âge. Si nombre d’études suggèrent fortement un lien entre ces deux pathologies, cette étude australienne cherche à montrer ce lien de façon plus pertinente dans une population générale de nourrissons (n=4453) en faisant la preuve de l’allergie (...)
  • L’utilisation d’antibiotiques pendant la grossesse est-elle délétère pour les bronches des enfants ?

    19 janvier, par Dr Philippe Carré
    Dans cette large étude finlandaise de population d’enfants selon la méthode des cas-contrôles (6690 paires appariées), relative à l’utilisation prénatale et post-natale d’antibiotiques, il a été montré que : l’exposition aux antibiotiques, que ce soit par la mère avant la naissance ou les enfants au cours de leur première année de vie, était associée à un risque accru d’asthme, selon une relation (...)
  • Avoir un taux faible de cholestérol n’est pas bon pour les asthmatiques.

    15 janvier, par Dr Philippe Carré
    Des études récentes suggèrent le rôle potentiel du HDL-C dans la pathogénie de l’asthme pédiatrique, ou au moins leur coexistence dans le jeune âge. Les auteurs ont exploré dans cette étude de cohorte de 851 enfants l’association entre l’asthme et le taux de HDL-C à l’âge de 16 à 18 ans par rapport aux taux à l’âge de 11-12 ans, ainsi que les caractères phénotypiques qui sont associés à un taux de HDL-C bas. (...)
  • Les cacahuètes chimiques c’est bien meilleur !

    14 janvier, par Dr Bertrand Lovato
    Cette étude d’une équipe néerlandaise partait du principe qu’en utilisant une conglutine (Ara h2, albumine 2S) modifiée chimiquement pour l’utiliser en immunothérapie allergénique chez les patients allergiques à l’arachide permettrait de réduire les effets indésirables de ce traitement. Chez des patients allergiques à l’arachide, il a été étudié le taux d’IgE, d’IgG1, d’IgG4, la prolifération et (...)
  • Attention aux erreurs d’aiguillage dans l’allergie médicamenteuse : un train peut en cacher un autre.

    13 janvier, par Dr Philippe Carré
    Le LYS a des effets bactéricides puissants, et l’œuf (qui contient 1 à 3g de LYS/l) est une source principale de LYS utilisée à cet effet dans l’alimentation et l’industrie pharmaceutique ; mais l’œuf est aussi une cause fréquente d’allergie alimentaire chez l’enfant, le LYS étant un des allergènes majeurs (Gal d 4), avec une fréquence de sensibilisation de plus de 35% chez les sujets ayant une (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 3770


Alerte

Le retour de Dom peridone ou la malédiction du Motilium

Scandale sur le Motilium® ! Haro sur la Domperidone La revue Prescrire fait le buzz cette semaine à propos d’un médicament que tous les Français ont pris ou prendront une fois dans leur vie à l’occasion de nausées, reflux ou autre trouble peristaltique digestif. Ce médicament serait une abomination (...)

Alerte précédente

Encore un coup d’adrénaline ?

Un petit communiqué d’ALK, qui commercialise le Jext® dans la suite de nos soucis d’adrénaline en stylo auto-injectables : ALK a récemment identifié un défaut qualité de ses spécialités Jext®150 microgrammes et Jext®300 microgrammes au cours d’un contrôle de routine. Le défaut qualité identifié a pour (...)

Brèves

Rupture de stock des seringues d’Adrénaline : communique de l’ANSM

Depuis plusieurs mois, Anapen et Jext, spécialités à base d’adrénaline en auto-injecteur disponibles en France connaissent des tensions d’approvisionnement du fait de difficultés de production. Ces dernières ont été responsables de ruptures de stock répétées qui deviennent moins ponctuelles. Dans ce (...)

Analyse d’article : Immunothérapie spécifique à l’arachide

Analyse du Pr DA MONERET-VAUTRIN Université Lorraine Nancy de l’étude : Chin SJ, Vickery BP, Kulis MD, Kim EH, Varshney P, Steele P, Kamilaris J, Hiegel AM, Carlisle SK, Smith PB, Scurlock AM, Jones SM, Burks AW. Sublingual versus oral immunotherapy for peanut-allergic children : a retrospective (...)

To eat or not to eat ?

texte de Mme le Pr D.A. Moneret-Vautrin, reproduit ici avec son aimable autorisation FAAM Nice 7-9 février 2013 : To eat or not to eat ? Les industriels alimentaires sont toujours en recherche de nouvelles protéines à but alimentaire. Tout récemment, dans le numéro de novembre 2012 de Process (...)

Stylos d’adrénaline : mise au point de l’ANSM

Adrénaline en auto-injecteur : élargissement de l’offre thérapeutique et rappel de bon usage - Point d’information En France, comme dans certains pays européens, les seules spécialités à base d’adrénaline présentées dans un dispositif d’auto-injection jusqu’à présent disponibles sur le marché étaient (...)

Sur le net

annuaire des sites

Un implant contre l'hypertension

Un nouveau dispositif médical, le Coupler de ROX Medical, diminue significativement la pression artérielle. Un espoir pour traiter l'hypertension résistante aux traitements médicamenteux.

Le Bio Club, l'association étudiante des passionnés de biologie de Sup'Biotech, vous invite à sa première conférence de l'année, le 29 janvier 2015

Pour sa première conférence de l'année 2015, organisée le 29 janvier et nommée « Opportunity of Biotechnologies beyond french borders », le Bio Club invite deux directrices de recherche à l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) : le Dr. Laurence Lanfumet et le Dr. Maria (...)

En bref : prévoir les risques d'AVC grâce à son smartphone

Un casque développé par des ingénieurs de chez Samsung pourrait permettre de détecter rapidement les risques d'accidents vasculaires cérébraux. Les données sont d'abord recueillies par des capteurs puis transmises sur un smartphone.

Dossier : les risques venus de notre alimentation

Manger c’est ingérer, tout au long de sa vie, une vingtaine de tonnes de produits divers qui contiennent parfois des bactéries et d'autres agents pathogènes. Mais alors quels sont les risques de l'alimentation ? Pour éviter la contamination et les maladies infectieuses, mieux vaut savoir ce qui...

En bref : même à petite dose, le sport réduit le risque de mortalité

Il est possible de réduire son risque de mortalité avec seulement 1 h de sport par semaine. Pas besoin de respecter à la lettre les recommandations qui préconisent 2 h 30 d’activité physique par semaine, selon deux articles publiés cette semaine et qui valorisent les petits efforts du quotidien.

Le Conseil exécutif de l’OMS nomme le Dr Matshidiso Moeti, Directeur régional pour l’Afrique

Le Conseil exécutif de l’OMS, qui tient actuellement sa cent trente-sixième session, a nommé le Dr Matshidiso Rebecca Moeti Directeur régional pour la Région africaine de l’OMS. Le Dr Moeti avait été désignée à ce poste par les ministres de la santé des 47 États Membres de la Région lors de la session (...)