Actualités des allergies

Maladies allergiques : les actualités scientifiques

En images

Éditorial

Défections à répétition.

5 mars 2015, Dr Hervé Masson

Curieuse épidémie qui touche la population des patients, et pas seulement chez les allergiques.

Dans toutes les réunions de médecins et la presse médicale, le sujet revient en boucle : « Ça devient insupportable tous ces gens qui posent des lapins !  ».

En effet, aussi étrange que cela puisse paraître, plus on entend les malades se plaindre des délais à rallonge dans de multiples spécialités, plus le nombre de rendez-vous non honorés sans prévenir ne cesse de grandir.

Malgré la multiplication des outils divers et variés, impossible d’échapper au fléau. Dans mon cabinet les patients reçoivent un mail et un SMS deux jours avant le rendez-vous pour leur rappeler. Il n’y a pourtant pas de jour sans défection.

Dans certaines spécialités, on en est arrivé à l’artillerie lourde. Les patients doivent rappeler la veille du rendez-vous sinon on leur annule. Quelle lourdeur !

Le pire est que, lorsque l’on finit par voir un patient qui n’a pas prévenu, il n’a pas l’air de comprendre qu’il a pris la place de quelqu’un qui doit attendre plusieurs semaines, qui aurait fait n’importe quoi pour bénéficier de ce créneau. On est plus souvent confronté à un petit sourire condescendant.

La saison des pollens va arriver. Les jours de beau temps, les allergiques vont harceler les allergologues pour obtenir un rendez-vous rapide.

Patients, soyez respectueux de vos médecins et des gens qui souffrent comme vous. N’oubliez pas vos rendez-vous et prévenez en cas d’indisponibilité.

Ainsi, au moment où les pollens s’abattront sur les allergiques, les allergologues seront au maximum de leur disponibilité pour eux.


Derniers articles

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 3830

  • Pour que les ados adhèrent...

    L’éducation thérapeutique prend une place importante dans la gestion des allergies alimentaires, comme dans toute pathologie chronique. Les enjeux sont importants pour à la fois prévenir les réactions et gérer l’urgence. A l’adolescence, les réactions alimentaires sont statistiquement plus fréquentes et plus sévères que pendant l’enfance. Il était donc important de chercher à identifier quels sont les (...)
  • Le nouveau jeu vidéo de Notch : les aventures immunologiques de Particule !!

    15 mai, par Dr Stéphane Guez
    Les auteurs ont cherché à identifier les mécanismes par lesquels les particules fines d’échappement diesel entraînent une augmentation de l’inflammation bronchique et des allergies respiratoires. Ils ont mis en évidence une stimulation de la cascade en lien avec une stimulation des récepteurs Notch via le ligand Jag 1. Ce travail fondamental a cherché à « décortiquer » les évènements liés à la (...)
  • Faut-il faire osciller les enfants asthmatiques pour prédire leur avenir ?

    14 mai, par Dr Philippe Carré
    Ces auteurs finlandais ont évalué 154 enfants asthmatiques, qui ont tous eu une exploration respiratoire fonctionnelle : d’abord par une oscillométrie d’impulsion (OI) entre 2 et 7 ans, puis par une spirométrie classique entre 12 et 18 ans, le but étant de savoir si les anomalies de l’OI dans le jeune âge étaient associées à la persistance d’une altération respiratoire à l’adolescence. Les résultats (...)
  • L’œsophagite à éosinophiles : pathologie allergique émergente.

    13 mai, par Dr Alain Thillay
    La prévalence de l’œsophagite à éosinophiles est en constante augmentation depuis une bonne dizaine d’années. Ce point est discuté du fait de l’amélioration des moyens d’investigations qui pourrait faire croître artificiellement cette prévalence. Toutefois, les études montrent, compte tenu de ce biais, que cette forte prévalence est bien réelle s’inscrivant ainsi dans l’augmentation des maladies (...)
  • Après l’asthme dans l’enfance, le psoriasis à l’âge adulte… la double peine ????

    12 mai, par Dr Cécilia Nocent
    Cette étude danoise et suédoise publiée dans le British Journal of Dermatology s’intéresse au lien potentiel entre l’asthme de l’enfance et le développement ultérieur d’un psoriasis. Les auteurs ont réalisé une étude épidémiologique en utilisant et en croisant des données de la cohorte nationale danoise. Ils ont recherché tous les cas de psoriasis classés en fonction de la sévérité et ont recherché (...)
  • Wight is Wight… mais les allergies ont changé. Hippie pie !

    11 mai, par Dr Philippe Carré
    Cette étude a comparé la prévalence des symptômes des maladies des voies aériennes supérieures et inférieures à l’âge de 10 ans, dans deux cohortes de naissance, à 12 ans d’intervalle (1999-2000 et 2011-12), dans le même endroit (Ile de Wight). Les résultats montrent, pendant cette période de 12 ans : une baisse de prévalence des sifflements anciens ou actuels ainsi que des traitements pour asthmeavec une (...)
  • Les corticoïdes n’ont pas d’intérêt dans les urgences allergiques.

    7 mai, par Dr Stéphane Guez
    Les auteurs ont évalué l’intérêt de l’administration en service d’urgence de corticoïdes, soit pour une réaction allergique soit pour une anaphylaxie. L’utilisation de corticoïdes ne prévient pas une revisite des patients pour rechute allergique dans les 7 jours, et ne permet pas d’éviter une réaction anaphylactique biphasique. Cette étude est très intéressante car l’utilisation des corticoïdes est (...)
  • De l’importance des diététiciens dans les régimes d’éviction des enfants allergiques.

    6 mai, par Dr Bertrand Lovato
    Ce travail américain et finlandais a cherché à montrer s’il existait des troubles de la croissance ou du statut nutritionnel chez les jeunes enfants allergiques au lait de vache et/ou au blé avec régime d’éviction prolongé. De tels cas ont en effet été reportés. Les auteurs ont inclus des nourrissons et jeunes enfants allergiques chez lesquels était suivi un régime d’éviction au lait de vache ou au (...)
  • Allergie alimentaire en Chine : vaut-il mieux vivre en ville ou à la campagne ?

    5 mai, par Dr Philippe Carré
    Cette étude chinoise a évalué l’association entre alimentation et maladies allergiques, dans deux études transversales chez plus de 11.000 enfants âgés de 7 à 12 ans, scolarisés soit en milieu urbain soit en milieu rural. L’évaluation s’est faite à partir de questionnaires de surveillance sur les maladies allergies et les prises alimentaires, et sur des dosages d’IgE spécifiques à 34 allergènes (...)
  • Si l’affamé a l’estomac dans les talons, le rhinitique a l’estomac dans le nez !!

    4 mai, par Dr Stéphane Guez
    Dans ce travail clinique prospectif multicentrique, les auteurs ont recherché si un reflux gastrique nocturne était bien responsable d’une rhinite ou d’une rhinosinusite non infectieuse. Le suivi d’un nombre important de patients, en tenant compte de facteurs confondants démontre cette relation entre reflux et rhinite non infectieuse. Ce travail vient donc confirmer de nombreuses publications (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 3830


Alerte

Le retour de Dom peridone ou la malédiction du Motilium

Scandale sur le Motilium® ! Haro sur la Domperidone La revue Prescrire fait le buzz cette semaine à propos d’un médicament que tous les Français ont pris ou prendront une fois dans leur vie à l’occasion de nausées, reflux ou autre trouble peristaltique digestif. Ce médicament serait une abomination (...)

Alerte précédente

Encore un coup d’adrénaline ?

Un petit communiqué d’ALK, qui commercialise le Jext® dans la suite de nos soucis d’adrénaline en stylo auto-injectables : ALK a récemment identifié un défaut qualité de ses spécialités Jext®150 microgrammes et Jext®300 microgrammes au cours d’un contrôle de routine. Le défaut qualité identifié a pour (...)

Brèves

Rupture de stock des seringues d’Adrénaline : communique de l’ANSM

Depuis plusieurs mois, Anapen et Jext, spécialités à base d’adrénaline en auto-injecteur disponibles en France connaissent des tensions d’approvisionnement du fait de difficultés de production. Ces dernières ont été responsables de ruptures de stock répétées qui deviennent moins ponctuelles. Dans ce (...)

Analyse d’article : Immunothérapie spécifique à l’arachide

Analyse du Pr DA MONERET-VAUTRIN Université Lorraine Nancy de l’étude : Chin SJ, Vickery BP, Kulis MD, Kim EH, Varshney P, Steele P, Kamilaris J, Hiegel AM, Carlisle SK, Smith PB, Scurlock AM, Jones SM, Burks AW. Sublingual versus oral immunotherapy for peanut-allergic children : a retrospective (...)

To eat or not to eat ?

texte de Mme le Pr D.A. Moneret-Vautrin, reproduit ici avec son aimable autorisation FAAM Nice 7-9 février 2013 : To eat or not to eat ? Les industriels alimentaires sont toujours en recherche de nouvelles protéines à but alimentaire. Tout récemment, dans le numéro de novembre 2012 de Process (...)

Stylos d’adrénaline : mise au point de l’ANSM

Adrénaline en auto-injecteur : élargissement de l’offre thérapeutique et rappel de bon usage - Point d’information En France, comme dans certains pays européens, les seules spécialités à base d’adrénaline présentées dans un dispositif d’auto-injection jusqu’à présent disponibles sur le marché étaient (...)

Sur le net

annuaire des sites

Une nounou bilingue, je dis YES !

Faire garder ses enfants par une nounou bilingue c'est l'apprentissage d'une langue étrangère et de l'épanouissement au rendez-vous. Une opportunité à saisir !

Une nouvelle enzyme impliquée dans le vieillissement précoce

Des chercheurs français ont mis en évidence la surexpression d’une protéase dans les cellules de patients souffrant d’un syndrome grave de vieillissement précoce. En restaurant des niveaux normaux de la protéine, ils ont « guéri » les cellules malades. Un pas qui permet de mieux comprendre les...

Les cigarettes mentholées sont davantage néfastes pour la santé

Comment émonder une tomate

Que ce soit pour les besoins d’une recette ou bien parce que vous n’aimez pas manger sa peau, voici comment émonder une tomate en deux temps, trois mouvements: Incisez la base en croix avec un couteau d’office. Plongez la tomate dans l’eau bouillante durant 30 secondes puis ... ... Comment émonder (...)

Réduire les ronflements en exerçant sa langue

Quelques exercices réalisés avec la bouche et la langue peuvent être bénéfiques pour éviter de ronfler la nuit si l’on en croit les résultats d’une récente étude. Celle-ci décrit d'ailleurs dans le détail la marche à suivre pour atténuer le ronflement.

L’Assemblée mondiale de la Santé adopte une nouvelle stratégie mondiale de lutte contre le paludisme et son budget

Les États Membres de l’OMS ont adopté aujourd’hui une nouvelle stratégie mondiale de lutte contre le paludisme pour la période 2016-2030 et ont approuvé le projet de budget programme de l’Organisation pour 2016-2017. La stratégie vise à réduire la charge mondiale du paludisme de 40% d’ici 2020, et d’au (...)