En bref... : Les allergiques seront ils tous timbrés ?

par le Dr Philippe Auriol

3 mai 2006

Le Diallertest (test de l’allergie retardée au lait de vache commercialisé à grand renfort médiatique l’an dernier) est le premier d’une série de tests que la société DBV Technologies compte lancer dans les mois qui viennent.

Au programme pour les mois à venir :
- le patch au blé (annoncé en juin 2006)
- le patch aux acariens (annoncé en septembre 2006)

Plus intéressantes que cette simple commercialisation (chère, non remboursée et assez peu intéressante par rapport aux patchs au lait natif) de produits diagnostics, ce sont les perspectives futures des patchs dans la maladie allergique en tant qu’outil thérapeutiques qui est abordée dans la suite de la présentation en lien qui est intéressante.

Rappelons en effet que le patch consiste en l’application des protéines suspectes d’être allergisantes sur la peau durant 48h et une lecture (parfois plusieurs) du résultat. Que cela ne détecte pas du tout les allergies immédiates (urticaire, rhume des foins, asthme, etc.) mais uniquement (c’est déjà bien) une partie des allergies retardées (eczéma).

Alors, communiquer sur une désensibilisation par patchs : pourquoi pas. Mais il manque avant cette perspective futuriste les études nécessaires à l’implication des mécanismes Th1 (probables à mon avis mais non encore prouvés) dans les maladies inflammatoires allergiques chroniques autres que l’eczéma.

Source

Patchs au lait, patchs aux acariens, patchs au blé...ce sera toujours du blé

référence :

http://www.allergique.org/breve628.html

partager partager


Dans la même rubrique

7 % d’allergiques au latex à l’hôpital., Dr Isabelle Bossé
Cette étude met en évidence la prévalence, toujours à peu près la même, de la sensibilisation au latex en milieu hospitalier, et les moyens de parvenir au diagnostic, surtout en cas (...)
Réhabilitons les plumes !, Dr Isabelle Bossé
Depuis toujours les plumes sont suspectées être des lieux de prédilection pour le développement des acariens, voire directement responsables d’allergies respiratoires. Cette étude (...)
Il ne faut pas pousser le bouchon trop loin avec les moisissures !, Dr Philippe Carré
Le travail du liège expose les ouvriers à des moisissures saprophytes du liège, en particulier à des espèces de Chrysonilia, Penicillium et Trichoderma. Chez les ouvriers avec un (...)
Asthme à la farine : des progrès dans le diagnostic., Dr Isabelle Bossé
Les tests de provocation, pourtant considérés comme le « golden standard » des tests allergologiques, montrent parfois des limites qui, d’après ces auteurs pourraient être dépassées (...)
Rail de blé versus rail de seigle !, Dr Alain Thillay
L’asthme professionnel dû à l’exposition aux farines de céréales est une entité bien connue faisant intervenir les IgE spécifiques. Les auteurs ont cherché à savoir s’il existait une (...)

Pas encore abonné? -> Les articles de plus d'un an sont accessibles sans abonnement


Archives

Accédez à toutes les archives classées mois par mois

01/2015 |