God save the Quin-olone : certes, mais surtout les patients allergiques !!

lundi 13 mai 2013 par Dr Stéphane Guez474 visites

Accueil du site > Allergènes > Médicaments > God save the Quin-olone : certes, mais surtout les patients allergiques (...)

God save the Quin-olone : certes, mais surtout les patients allergiques !!

God save the Quin-olone : certes, mais surtout les patients allergiques !!

lundi 13 mai 2013, par Dr Stéphane Guez

Réactions d’hypersensibilité aux fluoroquinolones (FQ) : analyse des facteurs de risque. : N. Blanca-López, A. Ariza, I. Doña, C. Mayorga, M. I. Montañez, J. Garcia-Campos, F. Gomez, C. Rondón, M. Blanca, M. J. Torres,

dans Clinical & Experimental Allergy, 2013 (43) 560–567.

- Introduction :

  • Les réactions d’hypersensibilité aux FQ semblent en augmentation, et principalement les réactions de type immédiates.

- Objectif de l’étude :

  • Il a été de déterminer si plusieurs facteurs, comme :
    • le sexe, l’âge, le type de réaction clinique, l’intervalle de temps entre la réaction et l’étude, le type de manifestations cliniques, la nature de la FQ impliquées dans la réaction et les antécédents d’allergie confirmée aux bétalactamines ou à d’autres médicaments,
  • étaient des facteurs impliqués dans le développement d’une hypersensibilité aux FQ.

- Matériel et Méthode :

  • Il s’agit d’une analyse rétrospective de tous les patients ayant été pris en charge dans le département d’allergologie entre janvier 2005 et décembre 2010 pour une réaction associée à la prise de FQ.
  • Le diagnostic a été confirmé par un test d’activation des basophiles ou par un test de provocation oral médicamenteux.
  • En accord avec les résultats, les patients ont été classés comme ayant ou non une hypersensibilité aux FQ.

- Résultats :

  • Un groupe de 218 patients a été évalué :
    • 69 ont une hypersensibilité confirmée,
    • 146 non pas d’hypersensibilité
    • et 3 ont été exclus.
  • La comparaison entre les 2 groupes montre que chez les patients allergiques il y a plus souvent :
    • des antécédents d’allergie aux bétalactamines (p = 0.029),
    • des réactions immédiates (p = 0.001) et une anaphylaxie (0.000),
    • et c’est la moxifloxacine qui est la FQ la plus souvent impliquée (p = 0.027).
  • Une analyse en régression logistique montre que 3 facteurs sont associés au diagnostic d’hypersensibilité aux FQ :
    • des antécédents de réactions d’hypersensibilité aux bétalactamines (OR : 4.571, IC95% : 0.987 – 21.171 ; et OR ajusté : 23.654, IC95% : 1.529 – 365.853)
    • des réactions immédiates (OR : 17.333, IC95% : : 4.374 – 68.691 ; OR ajusté : 52.493, IC95% : 6.621 – 416.200).
    • et des réaction induites par la moxifloxacine (OR : 3.091, IC95% : 1.160 – 8.239 ; OR ajusté : 13.610, IC95% : 2.419 – 76.565).

- Conclusion :

  • Chez les patients qui développent une réaction aux FQ, l’hypersensibilité est plus souvent confirmée chez ceux qui ont eu une réaction immédiate et lorsque la moxifloxacine est impliquée.
  • De plus, les patients ayant une hypersensibilité aux bétalactamines sont plus souvent aptes à développer une réaction d’hypersensibilité aux FQ.

Les auteurs ont comparé les caractéristiques cliniques de patients ayant une hypersensibilité reconnue aux FQ par rapport à ceux dont l’hypersensibilité n’a pas été confirmée.

Une réaction immédiate, l’implication de la moxifloxacine et une allergie aux bétalactamines sont de facteurs de risque d’hypersensibilité aux FQ.

Les données de ce travail vont éclairer l’allergologue sur la conduite à tenir après une réaction d’hypersensibilité aux FQ.

C’est la clinique qui est encore l’élément clé du diagnostic, comme c’est souvent le cas en allergologie. Ainsi, une réaction immédiate, survenant donc très rapidement après une prise de quinolone et s’accompagnant de signes cliniques d’histamino-libération à toute les chances d’être une réaction allergique. Avec un OR élevé, le diagnostic est donc quasiment certain.

L’autre donnée de ce travail est par-contre assez contrariante : alors que souvent les quinolones sont proposées comme alternative thérapeutique chez les patients allergiques aux bétalactamines, il semble ici que cette allergie soit en fait un important facteur de risque de réagir aux quinolones.

Décidément, être allergique aux bétalactamines complique bien la vie de nos patients allergiques.