Enregistrer au format PDF

Sucez quand même le sein, vous n’étoufferez pas plus !

par Dr Philippe Carré

publié le  8 avril 2003

L’allaitement est depuis longtemps un facteur débattu quant à son effet protecteur possible sur le développement des maladies allergiques, dont l’asthme. Les auteurs ont étudié de façon rétrospective une cohorte de plus de 6000 enfants, dont la moitié nourris au sein, afin de déterminer si l’allaitement diminuait le risque d’asthme.

L’allaitement protège-t-il les enfants de l’asthme ? Analyse des résultats de l’étude NHANES III. : Rust GS, Thompson CJ, Minor P, Davis-Mitchell W, Holloway K, Murray V. National Center for Primary Care, Morehouse School of Medicine, Atlanta, Georgia 30310, USA dans J Natl Med Assoc 2001 Apr ;93(4):139-48

- But. Déterminer si l’allaitement ou sa durée protègent contre le développement de l’asthme infantile, sa sévérité ou l’âge d’apparition.

- Méthode. Analyse rétrospective des listes d’enfants de l’Étude Nationale (EN) III de surveillance sur la santé et la nutrition (1988-94), et revue des données de 6783 enfants âgés de 2 mois à 6 ans (dont 3316 allaités), en excluant les enfants de petit poids de naissance ou ceux traités dans une unité néo-natale de soins intensifs. L’allaitement était d’une durée de 157 jours.

- Résultats.
* L’âge moyen de début de l’asthme était de 14.3 mois.
* Selon un modèle de régression logistique, l’allaitement n’était pas un facteur significatif de protection contre le développement d’un asthme.
* Les facteurs prédictifs significatifs étaient l’âge de la mère à la naissance de l’enfant (p<0.01), et un antécédent parental d’asthme ou de pollinose (p<0.01).
* Selon un modèle de régression linéaire, la durée de l’allaitement n’était pas prédictive de l’âge de début de l’asthme (p<0.53).
* Seul le tabagisme maternel pendant la grossesse était un facteur prédictif significatif de l’âge de début de l’asthme (p<0.01).

- Conclusion. L’allaitement n’apparaît pas prévenir la maladie asthmatique, en différer le début ou réduire sa sévérité. Cependant, l’allaitement est toujours recommandé pour tous ses autres bénéfices.

 Dr Philippe Carré

Commentaire de l'auteur :

Voilà une étude négative quant à la protection par l’allaitement du développement ultérieur d’une maladie asthmatique, chez plus de 3000 enfants nourris au sein, comparativement à un groupe non allaité : ni le développement d’un asthme, ni son âge de début n’étaient influencés par l’allaitement, quelle que soit sa durée.

Comme on pouvait s’y attendre, les antécédents atopiques familiaux étaient par contre un facteur d’asthme significatif.

Enfin, le tabagisme maternel est confirmé comme un facteur délétère, étant associé à un début plus précoce de l’asthme quand celui-ci se déclare.

D’après cette étude, on pourrait délivrer le message suivant aux femmes enceintes : faites ce que vous voulez, mais surtout ne fumez pas pendant la grossesse pour protéger vos enfants.

référence :

http://www.allergique.org/article1028.html


Dans la même rubrique

Contrôle de l’asthme et schéma thérapeutique à la carte ?, Dr Annie-Claire FEDIERE-PLISSONNEAU
En matière de prise en charge d’un sujet asthmatique, les recommandations de Anaes sont claires : le but du suivi est d’améliorer la qualité de vie du patient et le pronostic de la (...)
Il se passe quelque chose dans l’allergie au royaume du Danemark !, Dr Christian Debavelaere
Cette étude fait état d’une augmentation de la prévalence de l’asthme au Danemark, supérieure à celle qui est estimée en France, qui est de 7 à 8 % chez l’enfant. La maladie (...)
Asthmatique et Top Model : rigoureusement impossible, dixit les généticiens ?, Dr Stéphane Guez
Dans ce travail, les auteurs ont étudié l’association entre asthme et obésité sur une population de jumeaux. Cela a permis d’éliminer l’influence de l’environnement et de démontrer (...)
Asthme difficile de l’enfant : pourquoi il est nécessaire de les disséquer ! !, Dr Stéphane Guez
Dans ce travail, les auteurs ont cherché à comprendre les anomalies bronchiques pouvant être responsables chez l’enfant d’un asthme difficile nécessitant des traitements corticoïdes (...)
Le Peak Flow, un gadget dans la surveillance de l’asthme ?, Dr Isabelle Bossé
Les deux groupes étudiés avec et sans surveillance du débit de pointe sont identiques pour tous les critères étudiés : score symptomatique, fonction respiratoire, qualité de vie, (...)