Enregistrer au format PDF

Sourire métallique tu supporteras, disgracieux eczéma t’épargnera-t-on en lisant ce qui suivra.

par Dr Christian Debavelaere

publié le  7 février 2004

Les traitements orthodontiques sont de plus en plus souvent nécessaires, surtout chez l’enfant, leur acceptation est délicate, sur le plan, fonctionnel et esthétique. Pouvons-nous éviter en supplément une réaction allergique dans ou autour de la bouche ?

Allergie induite par les alliages orthodontiques : incidence et conséquence sur les résultats du traitement, d’une surveillance au sein d’un cabinet d’orthodontie privé dans l’état fédéral d’Hesse en Allemagne. : Schuster G, Reichle R, Bauer RR, Schopf PM.

Department of Orthodontics, University of Frankfurt am Main, Germany, g.schuster@em.uni-frankfurt.de

dans J Orofac Orthop. 2004 Jan ;65(1):48-59

- Contexte : L’incidence des allergies est globalement en augmentation. Une réaction allergique peut aussi survenir pendant un traitement dentaire ou orthodontique. Toutefois, le potentiel allergisant d’un appareil orthodontique est fréquemment surestimé.

- Matériel et méthode  : L’incidence d’une réaction allergique suspectée durant le port d’un appareil orthodontique fixe dans 68 cabinets orthodontiques de l’état d’Hesse en Allemagne à été déterminée par un questionnaire chez environ 0,3 % des 60 000 patients traités.

- Résultats  :

  • Des modifications cutanées sont constatées, plus souvent externe ( 45%) qu’intra-buccal (17 %), parfois association externe et interne (38 %).
  • Dans 53 % des cas, on modifiait le traitement avec du matériel sans nickel.
  • En revanche, les mêmes soins étaient repris après une brève période de rétablissement dans 33 % des cas.
  • Enfin, le traitement était abandonné dans 14 % des cas, soit un sur 3150.
  • La tolérance individuelle peut souvent être testé par l’insertion d’un seul crochet ou d’une seule bande.
  • De plus, un traitement orthodontique précoce semble procurer une certaine tolérance immunitaire, surtout pour les contacts extra buccaux avec le nickel.
  • Toutefois, si un patient est connu pour avoir une allergie au nickel, les matériaux contenant du nickel doivent êtres évités par principe dans l’appareil orthodontique.

- Conclusion  :

  • Les modifications de l’état cutané au cours d’un traitement orthodontique devraient êtres examinées par un dermatologue.
  • Le plaqué -or et les autres couches protectrices des métaux (comme le titanium nitride) font l’objet d’une corrosion après une courte période de protection.
  • Les soudures sont à éviter.

 Dr Christian Debavelaere

Commentaire de l'auteur :

Un appareil orthodontique peut provoquer une réaction allergique, dans la bouche, ou en dehors de la bouche ou les 2 ensembles.

Cette intolérance est peu fréquente 0,3 % de cas sur 60 000 patients traités.

Un patient allergique au nickel doit se faire proposer un appareil sans nickel, les métaux plaqués or ou recouverts par le titanium sont sans intérêt.

En effet on peut penser à une réaction allergique au matériel orthodontique en présence d’une gingivite (Article du journal of orofacial orthopédics volume 63 issue 6(2002) pp 509-515 mais aussi lors d’une chéilite ou un eczéma péribuccal.

On pensera aussi à des allergies aux méthacrylates des ciments de scellement, comme le signale le Dr B. Milpied-Homsi aux dernières journées parisiennes d’allergologie de janvier 2004.

Le latex également qui donnera plutôt une réaction rapide des lèvres.

L’allergie de contact au nickel peut être facilement soupçonnée cliniquement par des questions simples portant sur la tolérance des bijoux fantaisies (boucle d’oreille, bracelet de la montre, bouton du jean).

référence :

http://www.allergique.org/article1946.html


Dans la même rubrique

Faut-il se parfumer les dessous de bras ?, Dr Alain Thillay
Cette étude confirme que le parfum synthétique, l’aldéhyde cinnamique, est fortement sensibilisant et que tous les patients qui y sont allergiques feront un eczéma axillaire à (...)
Mesdemoiselles, laissez les tatouages aux héros ! ou vous risquez d’y laisser votre peau., Dr Isabelle Bossé
Comme nous l’avions déjà vu dans un précédent abstract, la fréquence des sensibilisations après les tatouages temporaires au henné augmente en même temps que la vogue de cette (...)
Les crèmes sont-elles solubles dans les solvants ?, Dr Céline Palussière
Devant un eczéma irritatif ou allergique des mains, nous donnons des conseils de soins de peau au sujet du lavage des mains, du port de gants... et de l’application de crèmes. (...)
Rhumatisants, fuyez l’ombre hideuse des charentaises... Mais pas pour ce que vous croyez !, Dr Hervé Couteaux
une étude amusante illustrant le côté enquête de l’allergologie qui, notamment en matière d’allergie de contact, ne saurait se passer d’une fouille minutieuse, y compris des bandages, (...)
Traitement d’orthodontie : « nickel » sur le plan allergique !!, Dr Stéphane Guez
Dans ce travail portant sur 87 patients, les auteurs ont recherché un lien entre allergie au nickel et au cobalt et traitement par orthodontie. Malgré l’utilisation de matériaux (...)