Enregistrer au format PDF

Les fleurs et les plantes d’ornement ne sont pas si inoffensives : elles sont à l’origine d’asthmes professionnels.

par Dr Isabelle Bossé

publié le  10 avril 2002

Cette étude sur des travailleurs de serres et des horticulteurs met en évidence le risque de sensibilisation important qui peut entraîner des asthmes professionnels.

Asthme professionnel dans les serres de fleurs et chez les horticulteurs.

L’objectif de cette étude était de déterminer la prévalence de l’asthme professionnel et la sensibilisation aux allergènes présents sur le lieu de travail dans les serres de fleurs et /ou chez les horticulteurs ( plantes d’ornement). Un échantillon randomisé de 40 horticulteurs qui cultivaient ces produits et qui avaient été inclus dans l’European Farmer Study a été sélectionné dans une étude qui incluait :
- les caractéristiques des serres et les aéro contaminants ( poussière, endotoxines, et micro organismes) ,
- les symptômes respiratoires,
- un diagnostic d’asthme professionnel basé sur un test de provocation bronchique , et
- la sensibilisation aux fleurs ou aux moisissures présentes sur le lieu de travail.
Trente neuf horticulteurs ont accepté de participer à l’étude ( 97 ,5 %) .
Un asthme professionnel a été prouvé par tests de provocation chez trois travailleurs ( 7,7 %), tous étaient sensibilisés aux fleurs ou aux moisissures. Parmi les patients non sensibilisés aucun cas d’asthme professionnel n’a été retrouvé. Une mauvaise ventilation apparaît comme un facteur de risque mineur pour le wheezing. La sensibilisation aux fleurs et aux moisissures est retrouvée chez 13 sur 38 horticulteurs ( 34,2 %) mais n’est pas corrélée aux caractéristiques de la serre.
Les auteurs concluent que ¼ des travailleurs des serres ou d’horticulteurs pour plantes d’ornement sensibilisés aux fleurs ou aux moisissures ont un asthme professionnel, maladie dont souffrent environ 8 % des patients qui cultivent ces espèces botaniques.

 Dr Isabelle Bossé

Commentaire de l'auteur :

Dans tous les milieux où sont cultivées fleurs et plantes d’ornement sont présents des allergènes ( fleurs et moisissures) qui sensibilisent 30 % des travailleurs et tous les asthmes professionnels retrouvés le sont uniquement chez les patients sensibilisés.

référence :

http://www.allergique.org/article42.html


Dans la même rubrique

Pour soigner le diabète : les médicaments de l’asthme, Dr Alain Thillay
Comme le précise ces auteurs britanniques, cette étude préliminaire surprenante mérite grandement d’être vérifiée. La question soulevée est très intéressante : « les Bêta2-agonistes (...)
Asthme : ne pas oublier le facteur allergique !, Dr Alain Thillay
Cette étude montre clairement qu’un sujet asthmatique sensibilisé à un allergène auquel il est en contact régulièrement à une concentration importante voit sa fonction respiratoire (...)
Peut-on couper le sifflet de nos tout-petits avec un bon coup de corticoïdes oraux ?, Dr Philippe Carré
Les 2 études post-hoc de cohortes AIMS et MIST, concernant des enfants d’âge préscolaire présentant des sifflements intermittents avec plus de 1500 MVRI, suggèrent que les (...)
Une étude qui ne manque pas d’AIRE., Dr Alain Thillay
Encore une étude qui va dans le sens d’une mauvaise prise en charge de l’asthme infantile. A chaque fois, on retrouve les mêmes données. Près de 40% des enfants ont des symptômes (...)
Des antibiotiques pour traiter les asthmes difficiles ?, Dr Cécilia Nocent
Il s’agit d’une étude expérimentale conduite sur des souris par une équipe australienne et publiée dans Thorax. Les auteurs se sont intéressés à la relation possible entre asthme (...)