Enregistrer au format PDF

Les fleurs et les plantes d’ornement ne sont pas si inoffensives : elles sont à l’origine d’asthmes professionnels.

par Dr Isabelle Bossé

publié le  10 avril 2002

Cette étude sur des travailleurs de serres et des horticulteurs met en évidence le risque de sensibilisation important qui peut entraîner des asthmes professionnels.

Asthme professionnel dans les serres de fleurs et chez les horticulteurs.

L’objectif de cette étude était de déterminer la prévalence de l’asthme professionnel et la sensibilisation aux allergènes présents sur le lieu de travail dans les serres de fleurs et /ou chez les horticulteurs ( plantes d’ornement). Un échantillon randomisé de 40 horticulteurs qui cultivaient ces produits et qui avaient été inclus dans l’European Farmer Study a été sélectionné dans une étude qui incluait :
- les caractéristiques des serres et les aéro contaminants ( poussière, endotoxines, et micro organismes) ,
- les symptômes respiratoires,
- un diagnostic d’asthme professionnel basé sur un test de provocation bronchique , et
- la sensibilisation aux fleurs ou aux moisissures présentes sur le lieu de travail.
Trente neuf horticulteurs ont accepté de participer à l’étude ( 97 ,5 %) .
Un asthme professionnel a été prouvé par tests de provocation chez trois travailleurs ( 7,7 %), tous étaient sensibilisés aux fleurs ou aux moisissures. Parmi les patients non sensibilisés aucun cas d’asthme professionnel n’a été retrouvé. Une mauvaise ventilation apparaît comme un facteur de risque mineur pour le wheezing. La sensibilisation aux fleurs et aux moisissures est retrouvée chez 13 sur 38 horticulteurs ( 34,2 %) mais n’est pas corrélée aux caractéristiques de la serre.
Les auteurs concluent que ¼ des travailleurs des serres ou d’horticulteurs pour plantes d’ornement sensibilisés aux fleurs ou aux moisissures ont un asthme professionnel, maladie dont souffrent environ 8 % des patients qui cultivent ces espèces botaniques.

 Dr Isabelle Bossé

Commentaire de l'auteur :

Dans tous les milieux où sont cultivées fleurs et plantes d’ornement sont présents des allergènes ( fleurs et moisissures) qui sensibilisent 30 % des travailleurs et tous les asthmes professionnels retrouvés le sont uniquement chez les patients sensibilisés.

référence :

http://www.allergique.org/article42.html


Dans la même rubrique

Un bébé qui se dilate de plus de 9% fera un bon siffleur !!, Dr Stéphane Guez
Les auteurs ont étudié la valeur du test de bronchodilatation chez des enfants siffleurs âgés de 5 à 10 ans. Pour un seuil d’amélioration de 9% du VEMS, il y a une augmentation de (...)
Les suédoises sont jolies, asthmatiques et allergiques : vive la Suède !, Dr Stéphane Guez
Cette étude confirme l’incidence toujours élevée de l’asthme. Mais on note une discordance entre « l’asthme réel » et les « sifflements bronchiques » dont l’incidence est plus élevée !. (...)
Les asthmatiques sont-ils morbides ?, Dr Philippe Carré
Les auteurs ont évalué, chez 198 enfants asthmatiques âgés de 7 à 17 ans, la perception subjective des symptômes d’asthme en la comparant à la mesure du DEP et du VEMS. Ces données (...)
Les élites ont-elles les bronches instables quand elles sont entre deux eaux ?, Dr Philippe Carré
La prévalence de l’HRB est élevée chez les athlètes d’endurance, et particulièrement chez les nageurs de compétition. Une hyperventilation pendant l’entraînement et l’inhalation de (...)
Le traitement de l’asthme infantile est simple : de l’huile d’olive à gogo !, Dr Philippe Carré
Le régime dit « Méditerranéen » se réfère à des habitudes diététiques de certaines zones de la région Méditerranéenne riches en oliveraies, régime qui est pauvre en acides gras saturés et (...)