Avec le BCG : un BB BCBG ?

lundi 12 avril 2004 par Dr Stéphane Guez2003 visites

Accueil du site > Sciences > Environnement > Avec le BCG : un BB BCBG ?

Avec le BCG : un BB BCBG ?

Avec le BCG : un BB BCBG ?

lundi 12 avril 2004, par Dr Stéphane Guez

Pour ou contre les vaccinations chez l’enfant : faut-il vacciner tout le monde avec le BCG ? La prévalence de la tuberculose justifie-t-elle cette attitude ? Où cette vaccination a-t-elle d’autres effets bénéfiques comme la prévention des maladies allergiques ?

Effets de la vaccination BCG à la naissance, sur le développement de l’atopie et des allergies chez les jeunes enfants. : Townley RG, Barlan IB, Patino C, Vichyanond P, Minervini MC, Simasathien T, Nettagul R, Bahceciler NN, Basdemir D, Akkoc T, Pongprueksa S, Hopp RJ.

Creighton University School of Medicine, Omaha, Nebraska, USA.

dans Ann Allergy Asthma Immunol. 2004 Mar ;92(3):350-5.

L’exposition aux infections pourrait réduire le développement de l’asthme et de l’allergie. En particulier, le rôle de la vaccination par le BCG dans sa possibilité de moduler l’asthme et l’allergie a été la source de nombreuses hypothèses.

- Objectif de l’étude : Etude de nouveaux nés de 3 aires géographiques internationales afin d’évaluer les effets, d’une façon prospective, d’une vaccination par le BCG sur le développement de l’asthme et des maladies allergiques.

- Méthodologie :

  • Les enfants ont été inclus au niveau de clinique d’accouchements d’enfants (enfants sains) en Thaïlande, Argentine et Turquie.
  • Le BCG standard dans chaque pays a été administré dés la naissance.
  • Les parents qui ont accepté l’inclusion de leurs enfants dans l’étude ont rempli un questionnaire sur les allergies familiales.
  • Les enfants ont bénéficié d’un test standard avec des protéines purifiées (PPD) à l’age de 9 et 12 mois, et le diamètre de la réaction a été mesuré.
  • A l’age de 2 ans, les enfants ont été revus.
  • Des tests aux pneumallergènes en fonction de l’age et du pays ont été réalisés et les parents ont complété le questionnaire international sur l’asthme et les allergies chez l’enfant.
  • Le diamètre de la réaction à la protéine a été comparé en fonction de l’existence d’une atopie ou non d’après le questionnaire.

- Résultats :

  • Un total de 1704 enfants a été inclus.
  • Une différence statistiquement significative a été trouvée entre le fait d’avoir une réponse cutanée négative à la PPD versus une réponse positive et le risque d’avoir des manifestations allergiques à l’age de 2 ans en Turquie (risque relatif : 2.11, IC95% : 1.25-3.55, p=0.005) et en Thaïlande (risque relatif : 2.16, IC95% : 1.18-3.94, p=0.02) mais pas en Argentine (risque relatif 1.09, IC95% : 0.70-1.68, p=0.70).

- Conclusions : Cette étude confirme le rôle des agents infectieux dans la modulation de l’asthme et du développement des allergies.


Dans ce travail prospectif dans 3 pays, les auteurs démontrent que les nouveaux nés qui sont vaccinés par le BCG ont significativement moins d’asthme et de maladies allergiques à l’age de 2 ans, sauf dans un pays. Les auteurs concluent que les agents infectieux protègent certainement de l’atopie et de l’asthme.

L’absence de différence significative dans un pays est contrariante, car on peut penser que d’autres facteurs interviennent dans le développement de l’atopie et de l’asthme, indépendamment des agents infectieux.

Il peut s’agir de facteurs génétiques ou plus certainement d’autres facteurs de l’environnement. A moins qu’il ne s’agisse d’une difficulté pour remplir le questionnaire qui sert à porter le diagnostic d’asthme et d’atopie, et qui n’est peut être pas aussi bien rempli selon les conditions de développement de chaque pays.

Toujours est-il que finalement il n’est pas possible de trancher, et qu’il est en particulier dommage de ne pas avoir en parallèle les effets bénéfiques ou non de cette vaccination BCG sur la tuberculose.

Il faudrait connaître également le devenir de cet effet bénéfique à plus long terme, car on sait que l’effet immunologique du BCG peut diminuer au fil des ans.