Asthmatiques : au boulot et suivez votre vocation !

jeudi 20 juillet 2006 par Dr Philippe Carré896 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Asthmatiques : au boulot et suivez votre vocation !

Asthmatiques : au boulot et suivez votre vocation !

Asthmatiques : au boulot et suivez votre vocation !

jeudi 20 juillet 2006, par Dr Philippe Carré

L’asthme s’accompagne souvent d’une altération de la qualité de la vie, pouvant avoir des conséquences sur l’avenir professionnel et les souhaits personnels de vie. Les auteurs ont suivi une cohorte de jeunes enfants et adolescents asthmatiques, afin de voir si leur maladie entraînait des limitations dans leur carrière à l’âge adulte.

La vocation et la carrière professionnelle des jeunes adolescents asthmatiques ne sont que légèrement affectées. : Karin H. Orbona, b, Corresponding Author Contact Information, E-mail The Corresponding Author, Joost W.J. van der Guldena, c, Tjard R.J. Schermerb, Lotte van den Nieuwenhofb, Cécile R.L. Boota, Henk van den Hoogenb, Chris van Weelb and Hans Th.M. Folgeringa

aDepartment of Pulmonology Dekkerswald, Netherlands Expert Centre for Occupational Respiratory Disorders, Radboud University Nijmegen Medical Centre, P.O. Box 9001 6560 GB Groesbeek, The Netherlands
bDepartment of General Practice/Family Medicine, Radboud University Nijmegen Medical Centre, P.O. Box 9101, 6500 HB Nijmegen, The Netherlands
cDepartment of Occupational Medicine, Radboud University Nijmegen Medical Centre, P.O. Box 9101, 6500 HB Nijmegen, The Netherland

dans Respiratory Medicine
Volume 100, Issue 7 , July 2006, Pages 1163-1173

- But de l’étude

  • Le but de l’étude était de rechercher si des jeunes et des adolescents (10-22 ans), avec un asthme ou une hyperréactivité bronchique (HRB) asymptomatique, étaient plus à même d’avoir dans le futur des limitations dans leur vocation personnelle ou leur carrière professionnelle, comparés à des jeunes non asthmatiques du même âge.

- Méthodes

  • Les données ont été extraites d’une étude de suivi pendant 14 ans en médecine générale, visant à chercher les modifications de la santé respiratoire dans l’enfance et l’adolescence.
  • Pendant le suivi, les informations sur la santé respiratoire et les limitations dans la carrière ont été obtenues.

- Résultats

  • Il n’y avait pas de différence statistiquement significative entre les asthmatiques (n=52) et les non asthmatiques (n=154) pour ce qui est de la proportion des sujets ayant un emploi, ou pour le type de leur contrat.
  • Les limitations dans la carrière ont été rapportées de façon très peu fréquentes dans les 2 groupes, mais semblaient apparaître de façon un peu plus fréquente parmi les asthmatiques.
  • Les asthmatiques semblaient avoir un risque augmenté de limitation dans leurs activités quotidiennes, attribuable à la fois à leur santé respiratoire (OR 2.6, IC à 95% : 1.0 ; 7.0) et à l’ensemble des autres causes (OR 1.8, IC 1.8 ;3.3), avec absence d’autre cause professionnelle (OR 1.7, IC 0.9 ;3.3).
  • Cependant, les différences étaient seulement de quelques jours par an.
  • Ni la fonction pulmonaire ni l’hyperréactivité bronchique ne pouvaient prédire l’absence au travail ou les limitations dans l’activité quotidienne.

- Conclusions

  • Les jeunes asthmatiques semblent avoir quelques modifications dans leur vocation et leur carrière professionnelle par rapport à des sujets indemnes.
  • Cependant, la majorité des jeunes asthmatiques semblent n’avoir que de discrètes limitations dans leurs carrières.
  • Chez les jeunes adultes non asthmatiques, l’existence d’une HRB asymptomatique ne semble pas conduire à une limitation dans la carrière.

Cette étude a évalué l’avenir personnel et professionnel de jeunes enfants et d’adolescents asthmatiques par rapport à des sujets indemnes.

Il n’y avait pas de différence dans l’obtention d’un emploi ou dans le type de contrat de travail.

Les limitations dans la carrière étaient un peu plus fréquentes chez les asthmatiques, qui avaient un risque augmenté de limitation dans leurs activités quotidiennes, mais les différences étaient modestes.

Les niveaux de fonction respiratoire et d’HRB n’étaient pas prédictifs de limitation professionnelle ultérieure.

En conclusion, s’il existe quelques différences en terme de limitation dans les activités professionnelles et personnelles survenant à l’âge adulte chez des jeunes asthmatiques, ces différences apparaissent minimes et ne sont pas un facteur de risque pour l’avenir personnel et professionnel.

Il aurait été intéressant de savoir si cela restait vrai en fonction du niveau de contrôle de l’asthme dans l’enfance, ce que ne dit pas cette étude.