L’effet minet des IgA du chat

mercredi 18 avril 2007 par Dr Hervé Couteaux2135 visites

Accueil du site > Allergènes > Aériens > Animaux > L’effet minet des IgA du chat

L’effet minet des IgA du chat

L’effet minet des IgA du chat

mercredi 18 avril 2007, par Dr Hervé Couteaux

L’allergène majeur du chat, Fel d 1 n’est pas seul au monde. Quand on est allergique au chat, on peut être réactif aux IgA du chat, comme d’ailleurs aux IgM et aux IgG. Si l’ennui naquit un jour de l’uniformité, on ne peut pas dire qu’on s’ennuie un seul instant avec l’allergologie moléculaire !...

Les IgA de chat, un nouvel exemple d’allergène glycosylé croisant. / Justus Adédoyin, MSca, Hans Grönlund, PhDa, Hans Öman, PhDb, S.G.O. Johansson, MD, PhDa, Marianne van Hage, MD, PhDa

a From the Department of Medicine, Clinical Immunology and Allergy Unit, Karolinska Institutet and University Hospital, Stockholm
b MIAB, Uppsala

dans JACI Volume 119, Issue 3, Pages 640-645 (March 2007)

- Contexte :

  • Les allergènes du chat sont parmi les plus puissants déclencheurs de maladies allergiques.
  • Quatre allergènes de chat ont été identifiés ; cependant, il y a des preuves de l’existence d’allergènes additionnels.

- Objectif :

  • Dans cette étude, nous avons évalué l’IgE sensibilisation aux IgA du chat.

- Méthodes :

  • Des sera de patients sensibilisés au chat (n=81) ont été analysés quant à leurs anticorps IgE se liant aux IgA de chat en Pharmacia CAP Système.
  • Un test ELISA indirect a été réalisé avec des IgA de chat, des IgM de chat, et des IgA de chat déglycosylées.
  • Des tests compétitifs d’inhibition ELISA ont été réalisés avec des IgA de chat, des IgM de chat, des phosphatases alcalines d’intestin de veau (PIV), et de la sérum albumine de chat en phase solide liée à des IgA de chat.
  • L’IgE réactivité a également été évaluée sur membrane imprégnée d’IgA de chat.

- Résultats :

  • 38% (31/81) des sera sensibilisés au chat étaient positifs en immuno-CAP aux IgA de chat.
  • L’ELISA indirect a démontré une haute corrélation entre l’IgE réactivité aux IgA de chat et aux IgM de chat (r = 0.94 ; P< 0.001).
  • Des réponses très faibles ont été observées vis à vis des IgA déglycosylées.
  • Une forte inhibition des IgA a été observé dans tous les sera après préincubation avec des IgA de chat et des IgM de chat.
  • L’inhibition a également été observée dans la plupart des sera après préincubation avec PIV.
  • L’immunoblot a montré que l’IgE-réactivité était principalement dirigée contre la chaîne lourde de l’IgA.

- Conclusion :

  • Cette étude a révélé un nouvel allergène, l’IgA de chat, contenant un nouveau groupe d’épitopes croisants dépendant des carbohydrates également présents sur les IgM et, partiellement, sur PIV.

- Implications cliniques :

  • Ce nouveau groupe d’épitopes IgE carbohydrates devrait être pris en considération dans le diagnostic des patients suspects d’allergie à des animaux.

Cette étude a permis de mettre en évidence un nouvel allergène de chat : les IgA sériques de chat.

Cet allergène renferme des épitopes croisants dépendants de carbohydrates que l’on retrouve en partie sur des IgM ainsi que sur des PIV.

Rappel sur les allergènes caractérisés de chat tels que le propose Allergome :
- Fel d 1 : Uteroglobine
- Fel d 2 : Albumine (qui croise avec Sus s PSA, base moléculaire sous jacente du syndrome Porc-Chat).
- Fel d 3 : Cystatine
- Fel d 4 : Lipocalines
- Fel d 5 : IgA
- Fel d 6 : IgM
- Fel d 7 : IgG

Ce sont donc les chaînes lourdes des Ig A,M et G qui sont les cibles des IgE des sujets allergiques.

Des tests ELISA ont confirmé la réactivité croisée mutuelle entre IgA et IgM.

Selon Adedoyin J, Johansson SG, Gronlund H, van Hage M, les auteurs de la présente étude, il a été précisé dans un autre travail (J Immunol Methods 2006 ; 310(1):117-125), que l’IgE réactivité s’exerçait aux dépens des carbohydrates et vis-à-vis des IgM de 7 espèces d’animaux sur 9 (mais pas vers les Ig humaines).

On savait les allergènes de chat violents, on les découvrent variés…