Les dangers de la noix de cajou

mardi 2 décembre 2003 par Dr Fabienne Rancé63110 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Les dangers de la noix de cajou

Les dangers de la noix de cajou

Les dangers de la noix de cajou

mardi 2 décembre 2003, par Dr Fabienne Rancé

L’allergie à l’arachide est maintenant bien connue : signes cliniques, critères diagnostiques et même avancées thérapeutiques permettant d’envisager prochainement une désensibilisation en toute sécurité. Pourtant, de nouveaux allergènes alimentaires deviennent préoccupants. C’est le cas de la noix de cajou de plus en plus proposée lors des apéritifs. La noix de cajou est le fruit de l’anacardier aussi appelé acajou (bois rougeatre qui a donné son nom à la couleur)

Allergie à la noix de cajou : à propos de 42 observations pédiatriques sans allergie associée à l’arachide : Rance F, Bidat E, Bourrier T, Sabouraud D.

Hopital des Enfants, Allergologie, Toulouse Cedex, France Assistance Publique-Hopitaux de Paris, Hopital Ambroise Pare, Boulogne Billancourt, France Unite de Pneumo-Allergologie Pediatrique, Hopital de l’Archet, Nice Cedex, France American Memorial Hospital, Hopital d’Enfants, Allergologie Pediatrique, Reims Cedex, France.

dans Allergy. 2003 Dec ;58(12):1311-1314

Les changements de nos comportements alimentaires ont modifié la répartition des allergènes alimentaires.

L’allergie à la noix de cajou semble de plus en plus fréquente.

- L’objectif de l’étude est de préciser les caractéristiques cliniques et les résultats des investigations allergologiques chez 42 enfants allergiques à la noix de cajou sans allergie associée à l’arachide.

- Matériel et méthodes  :
* Il s’agit d’observations pédiatriques issues de 4 centres d’Allergologie Pédiatrique en France.
* Les observations ont été rapportées consécutivement.
* Les caractéristiques cliniques, les résultats des prick tests, du dosage des IgE spécifiques et / ou du test de provocation sont analysés.

- Résultats :
* L’âge moyen est de 2,7 ans au moment du diagnostic. L’âge moyen lors de la première réaction allergique est de 2 ans (extrêmes 11 mois - 6 ans).
* L’ingestion d’une noix de cajou est impliquée dans 95% des cas.
* Deux enfants ont présenté une réaction au simple contact avec une noix de cajou.
* Une exposition antérieure à la noix de cajou est enregistrée chez seulement 5 enfants, soit 12% des cas.
* Les signes cliniques sont
** cutanés dans 56% des cas,
** respiratoires dans 25% des cas et
** digestifs pour 17% des enfants.
* Aucun des enfants n’a présenté de choc anaphylactique.
* La première réaction allergique est survenue au domicile 31 fois soit dans 74% des observations.
* D’autres allergies alimentaires associées sont documentées chez 18 enfants, soit 43% des cas. Elles concernent
** la pistache 7 fois,
** l’oeuf 5 fois,
** la moutarde 3 fois,
** la crevette 2 fois,
** le lait de vache pour un enfant.
* Le prick test noix de cajou est positif chez tous les enfants. La médiane des prick tests pour la noix de cajou est de 7 mm (extrêmes 3 à 16 mm).
* La médiane des IgE spécifiques en technique Cap system FEIA est de 3,1 kU/L (extrêmes : 0.35 - 100 kU/L).
* Le dosage des IgE spécifiques noix de cajou est négatif trois fois (7%) avec dans un cas une histoire clinique d’œdème laryngé et, pour les deux autres observations, un test de provocation par voie orale positif.
* Le test de provocation est positif chez 8 enfants.

- Conclusion  :
* L’augmentation de l’allergie à la noix de cajou est préoccupante. Les symptômes semblent aussi sévères que ceux de l’allergie à l’arachide et plus sévères que les autres allergies alimentaires.
* Elle concerne des enfants jeunes, en moyenne âgés de 2 ans, qui peuvent présenter une réaction sans jamais avoir été exposé auparavant.
* Une allergie associée à la pistache, de la même famille botanique, concerne presque un enfant sur 3.
* L’histoire clinique est en général suffisamment évocatrice pour porter le diagnostic d’allergie à la noix de cajou sans avoir recours au test de provocation.


Ma participation à la rédaction de l’article m’en facilite l’analyse.

Il s’agit de la plus grande série publiée concernant l’allergie à la noix de cajou. Elle a le mérite de se focaliser sur la noix de cajou en excluant les allergies associées à l’arachide beaucoup plus fréquentes.

De plus, les observations d’allergie à la noix de cajou concernent en général des séries comportant des enfants et des adultes. Ceci souligne l’intérêt de cette série française incluant exclusivement des enfants.

Le grand nombre d’observations présentées reflète vraisemblablement les modifications de nos comportements alimentaires, en particulier lors des apéritifs, proposant des produits à base d’arachide et fait social nouveau des mélanges incluant noix de cajou et autres fruits à coque.

La gravité de l’allergie aux fruits à coque est admise. Issue de la littérature, l’allergie à la noix de cajou a même été impliquée dans des observations de décès chez l’enfant ou l’adolescent.

L’association allergie à la noix de cajou et allergie à la pistache se conçoit aisément du fait de leur appartenance à la même famille botanique.

Le régime d’éviction de la noix de cajou semble plus facile à réaliser que celui de l’arachide.

L’évolution naturelle de l’allergie à la noix de cajou devrait être précisée par des études complémentaires. Néanmoins, il semble s’agir d’une allergie durable dans le temps.

Les mesures de prévention pour le développement des allergies chez l’enfant à haut risque incluant déjà un retard d’introduction de l’arachide devraient aussi inclure une éviction des fruits à coque dont la noix de cajou et la pistache.

Vos commentaires

  • Le 3 avril 2016 à 16:09, par marie En réponse à : Les dangers de la noix de cajou

    Bonjour, J’ai 53 ans et Je suis allergique aux noix de cajou depuis l’âge de 27 ans . Première reaction, un urticaire géant avec une forte inflammation de l’oesophage.
    Deuxieme réaction à l’âge de 29 ans, oedeme de quinck et choc anaphylactique.
    Depuis, ma vie et celle de mon époux n’est pas facile, je dois faire attention à tout ce que je mange, peur de manger au restaurant, refuser les invitations à diner, peur de voyager.....Existe t il un moyen de se désensibiliser ?merci d’avance.

  • Le 18 mai 2016 à 15:39, par anne En réponse à : Les dangers de la noix de cajou

    Bonjour, comment savoir si en mangeant des cajou, je peux y être allergique ,je ne connais pas les symptômes ,néanmoins après avoir manger ces noix j’ai des problèmes de respirations et d’autres soucis (pas de plaques rouges !)
    Merci de bien vouloir me répondre si cela vient bien de ces noix . A.C

  • Le 18 mai 2016 à 18:03, par marie En réponse à : Les dangers de la noix de cajou

    Bonjour, dans ce cas, il vaut mieux éviter d’en manger, c’est plus prudent...les symptômes peuvent être différents pour chaque personne. Le mieux est de consulter un allergologue !

  • Le 23 septembre 2016 à 17:37, par Metahri En réponse à : Les dangers de la noix de cajou

    Je suis maman d’un petit garçon de 12 mois.. Il a mangé un petit morceau de noix de cajou. .Tout de suite il a eu la lèvre rougenre .et le lendemain irruption cutanée

  • Le 16 juillet à 21:18, par Fafa En réponse à : Les dangers de la noix de cajou

    Bonjour,

    Mon fils âgé aujourd’hui de 9 ans est allergique sévère à la noix de cajou et pistache. Il a fait 2 chocs anaphylactiques et c’est très impressionnant. Malgré l’attention porté à ce qu’il mange, il faut rester prudent et agir rapidement. Existe t il des solutions de désensibilisation pour alléger l’ampleur de ses réactions allergiques ? Par avance merci

  • Le 6 septembre à 09:35, par Raph En réponse à : Les dangers de la noix de cajou

    Bonjour,

    Allergique à la noix de cajou depuis mes 10 ans, avec au début des œdèmes instantanés à la bouche, puis qui avec le temps ont migré à l’œil gauche, ainsi que des difficultés respiratoires, j’ai été traité pour une réaction aux poussières de maison par injections mensuelles pendant près de six ans, avec bien sûr aucun effet. Ce n’est qu’à 28 ans, avec une nouvelle copine qui raffole des noix de cajou, que j’ai réalisé la cause du problème. Depuis je fais attention à ne pas en consommer, et plus rien à signaler. Aucun test spécifique ne m’a jamais été proposé.

Réagir

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.