Elégant : pas d’autre mot pour qualifier ce travail sur les gants en latex.

dimanche 31 août 2008 par Dr Stéphane Guez1340 visites

Accueil du site > Allergènes > Contact > Elégant : pas d’autre mot pour qualifier ce travail sur les gants en (...)

Elégant : pas d’autre mot pour qualifier ce travail sur les gants en latex.

Elégant : pas d’autre mot pour qualifier ce travail sur les gants en latex.

dimanche 31 août 2008, par Dr Stéphane Guez

L’allergie au latex est une cause fréquente de réactions immédiates sévères aussi bien chez les patients que chez les médecins ou infirmières sensibilisés. Il est donc primordial de disposer d’un outil permettant de repérer avec certitude la présence des allergènes en cause sur les matériaux en latex.

Composants allergiques sur les faces extérieures et intérieures des gants en latex : spectrométrie de masse MALDI et imagerie des protéines allergisantes. : Marchetti-Deschmann M, Allmaier G.

Institute of Chemical Technologies and Analytics, Vienna University of Technology, Vienna, Austria.

dans J Mass Spectrom. 2008 Aug 21.

- Introduction :

  • Les gants naturels en latex sont responsables d’un problème de santé publique sérieux chez un nombre croissant de personnels de santé ou de patients en raison de la présence de protéines allergisantes comme l’Hévéine ou le facteur d’élongation du latex (REF).

- Objectif de l’étude :

  • L’un des problèmes majeurs est la localisation précise in situ de ces allergènes, dans les gants en latex, afin de pouvoir estimer le potentiel allergisant des matériaux en latex.

- Matériel et Méthode :

  • Un protocole de préparation appliquant une matrice binaire de désorption/ionisation par laser (MALDI) contenant l’acide cinnamique d’alpha-cyano-4-hydroxy (CHCA) et le dihydroxy acide 2.5 benzoïque (DHB) sur les surfaces des gants à latex fixés avec l’acide trifluoro acide acétique (TFA) de gant de latex) a permis :
    • la détermination directe (poids moléculaire exact) de l’Hévéine,
    • du facteur d’élongation (REF) et d’une forme tronquée du facteur d’élongation (tREF)
    • au sein de neuf marques différentes de gants naturels de latex
  • au moyen de cette technique MALDI-TOF-MS selon un mode linéaire.

- Résultats :

  • La spectrométrie de masse MALDI a permis de démontrer que l’hévéine, le tREF et le REF sont présents sur la surface interne de beaucoup des gants étudiés (donc en contact direct avec la peau), mais pas de tous, sans aucune action d’extraction préalable.
  • De plus, différents isoformes de l’allergène Hévéine ont été mis en évidence.
  • Les tREF et REF sont toujours mis en évidence à coté l’un de l’autre mais ne sont pas observés sur chaque échantillon de gant qui contient de l’hévéine.
  • Il a également été démontré qu’il y a une différence significative en termes de protéines et de polymères entre les surfaces internes et externes des gants, ce qui pourrait aider à expliquer les potentiels allergisants différents de ces gants.

- Conclusion :

  • L’imagerie par MALDI permet ainsi pour la première fois de démontrer la localisation sans ambiguïté des 3 allergènes à la fois, et montre que l’hévéine est présente sur 36% de la surface explorée des gants en latex, alors que tREF et REF sont seulement trouvés sur 25% du matériel étudié.

Cette étude de spectrométrie de masse permet de localiser les allergènes du latex à la surface des gants aussi bien sur la face interne que la face externe avec une répartition différente selon l’allergène.

Il n’y a pas toujours association de l’hévéine et du REF, ce dernier étant moins présent que l’hévéine.

Ce travail très technique est difficile à critiquer car la spectrométrie de masse est une discipline très pointue.

Les auteurs ont étudiés plusieurs marques de gant sans qu’il y ait au préalable une quelconque manipulation chimique. Ces résultats reflètent donc à priori la composition exacte en allergènes de la surface des gants.

Il est intéressant de noter que les gants ne sont pas tous identiques : les allergènes, en particulier l’hévéine, sont aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Le REF est souvent associé à l’hévéine mais pas toujours. Plusieurs isoformes de l’hévéine sont également reconnues par cette méthode.

On peut donc penser que la spectrométrie de masse en mode MALDI pourrait permettre à l’avenir de déterminer avec précision le profil allergénique de gants en latex afin de prédire leurs risques allergisants pour l’utilisateur comme pour le patient qui serait en contact.