L’allergologue sera pertinent ou ne sera pas…

mercredi 24 mars 2010 par Dr Geneviève DEMONET792 visites

Accueil du site > Maladies > Eczéma > L’allergologue sera pertinent ou ne sera pas…

L’allergologue sera pertinent ou ne sera pas…

L’allergologue sera pertinent ou ne sera pas…

mercredi 24 mars 2010, par Dr Geneviève DEMONET

Que deviennent les patients après un diagnostic d’allergie de contact ? La mise en évidence, par les patch-tests, du ou des allergènes de contact responsables modifie-t-elle l’évolution de la maladie ? Une équipe italienne a mené une enquête téléphonée…

Mesure d’un possible indicateur de résultat pour les patch-tests : Rosella Gallo 1 , Manuela Baldari 1 , Valentina Fausti 1 , Martina Montinari 1 , Francesca Santoro 1 , Konstantina Christana 1 , Rita Rosso 2 , Emanuele Cozzani 1 and Aurora Parodi 1

1 Section of Dermatology, Di.S.E.M., University of Genoa , and 2 Ufficio Qualità Accreditamento e U.R.P., Azienda Ospedaliera Universitaria San Martino, Genoa, Italy

dans Contact Dermatitis
Volume 62 Issue 3, Pages 150 - 156

- Contexte :

  • La mesure d’une performance clinique utilise souvent des indicateurs de résultat pour exprimer jusqu’à quel point un résultat clinique rend service aux services de santé.

- Objectifs :

  • L’objectif de notre étude était de développer un indicateur de résultat de patch-tests.
  • Nous avons identifié et mesuré comme possible indicateur le taux des patients ayant une dermatite de contact allergique et/ou photo-allergique guérie/améliorée par l’identification d’allergènes pertinents.

- Patients/méthodes :

  • Des patients ayant des réactions considérées comme pertinentes avec leur dermatite ont été interrogés par téléphone 2 mois après la réalisation de patchs/photo-patchs tests pour vérifier le résultat clinique de l’élimination recommandée des allergènes supposément pertinents.

- Résultats :

  • On a observé des réactions positives chez 1397 des 2857 patients testés sur une période de 4 ans.
  • Les tests ont été considérés comme pertinents chez 578 sujets parmi lesquels 506 ont été interrogés.
  • Une rémission/amélioration significative à la suite d’une éviction du/des contact(s) allergénique(s) a été rapportée par 431 patients, l’indicateur de résultat (431/506) donnait alors un score de 85.2%.
  • Parmi les 75 patients qui n’avait pas signalé d’amélioration, 41 n’avaient pas évité le contact avec la/les substance(s) en cause, 17 avaient d’autres pathologies cutanées concomitantes persistantes et 17 n’était pas améliorés malgré une élimination des allergènes pertinents.

- Conclusions :

  • Le taux des patients ayant des patch-tests positifs pertinents, guéris/améliorés après l’éviction allergénique est un indicateur utile de résultat de patch-tests.

Une étude a été menée en Italie pour apprécier le service rendu par les patch-tests.

Sur 2857 patients testés en 4 ans, 1397 avaient eu des réactions positives mais seulement 578 d’entre elles ont été considérées comme pertinentes avec la dermatite présentée.

On a interrogé par téléphone 506 de ces patients : 431 étaient améliorés ou guéris par l’éviction du ou des allergènes en cause.

Sur les 75 patients non améliorés, 41 n’avaient pas mené d’éviction, 17 avaient d’autres pathologies cutanées et 17 n’ont pas du tout été améliorés par l’éviction des allergènes de contact.

Les auteurs suggèrent l’utilisation du taux de patients guéris ou améliorés après éviction allergénique comme indicateur de résultat des patch-tests.

On voit par un calcul rapide et approximatif, que la moitié des patients testés ont un ou des tests positifs.

Une pertinence n’a été établie que sur un peu moins de la moitié des tests positifs.

Par contre, une fois la pertinence des tests établie, la probabilité de l’amélioration par l’éviction est excellente !