Paradoxal : court et rapide pour plus de plaisir, l’ITS n’a pas fini de nous surprendre.

lundi 4 juillet 2011 par Dr Stéphane Guez446 visites

Accueil du site > Maladies > Traitements > Paradoxal : court et rapide pour plus de plaisir, l’ITS n’a pas fini de nous (...)

Paradoxal : court et rapide pour plus de plaisir, l’ITS n’a pas fini de nous surprendre.

Paradoxal : court et rapide pour plus de plaisir, l’ITS n’a pas fini de nous surprendre.

lundi 4 juillet 2011, par Dr Stéphane Guez

L’Immunothérapie spécifique ultracourte permet de traiter avec succès la rhinite allergique saisonnière aux pollens. : DuBuske, Lawrence M. ; Frew, Anthony J. ; Horak, Friedrich ; Keith, Paul K. ; Corrigan, Christopher J. ; Aberer, Werner ; Holdich, Tom ; von Weikersthal-Drachenberg, Karl J. Fischer

dans : Allergy and Asthma Proceedings, Volume 32, Number 3, May/June 2011 , pp. 239-247(9)

- Introduction :

  • L’ITS est un traitement bien reconnu de la rhino-conjonctivite allergique.
  • Cependant, les protocoles habituels sont longs, peu commode avec un coût important.

- Objectif de l’étude :

  • Il a été d’évaluer l’efficacité et la sécurité d’un protocole ultracourt (4 doses) d’ITS à des pollens avec un extrait de pollens modifiés adsorbés sur tyrosine avec comme adjuvant le monophosphoryl lipide A (MATA MPL).

- Matériel et Méthode :

  • Les patients ont été randomisés pour recevoir 4 injections :
    • soit de MATA MPL (n=514, 300 – 2000 unités standardisés par injection)
    • ou un placebo (n = 514) avant la saison pollinique.
  • Un cahier de suivi électronique quotidien a permis de suivre les symptômes et les traitements pris durant la saison pollinique.
  • L’objectif principal a été de déterminer la différence entre le score moyen symptomatique et médicamenteux du groupe traité par ITS et de celui sous placebo durant les 4 semaines de pics polliniques.

- Résultats :

  • La réalisation complète du protocole a été réalisée respectivement chez 95.3% des patients dans le groupe traité et dans 97.7% des patients du groupe placebo avec une bonne tolérance.
  • L’ITS entraine un bénéfice de 13.4% par rapport au placebo au terme des 4 semaines de pollinose (p = 0.0038).
  • Le bénéfice chez les patients qui ont complété les 4 semaines de suivi électronique est de 26.9% (p = 0.0031).
  • Un bénéfice significatif par rapport au placebo est observé :
    • chez les patients ayant des symptômes sévères (17 .1%, p = 0.0023)
    • chez ceux qui ont des antécédents de rhino-conjonctivite allergique depuis plus de 35 ans (> à 37.2%, p = 0.0059)
    • et au niveau des régions où les allergies sont les plus sévères (38.3%, p < 0.0001).

- Conclusion :

  • L’ITS ultracourte avec des pollens modifiés est bien tolérée et entraîne un bénéfice significatif supérieur au placebo dans la diminution des symptômes allergiques.

Dans ce travail les auteurs ont testé l’intérêt d’une ITS très courte faite de 4 injections d’un extrait de pollens adsorbés avec un adjuvant.

Il y a une amélioration significative du score symptomatique et médicamenteux en particulier chez les patients les plus sévères et qui ont une pollinose ancienne.

Les auteurs de ce travail sont revenus aux sources de l’allergologie et de la désensibilisation en utilisant un ancien produit : le Pollinex qui est disponible aux USA.

Il s’agit d’extraits (13) de pollens adsorbés sur de la tyrosine et associés à un adjuvant.

Les 4 injections ont été faites en sous-cutané avec un intervalle de 7 à 14 jours entre les injections. Les doses en unités standardisés ont été de 300, 800, 2000 et 2000 US avec une dose totale estimée de Lol p 1 de 21,5 microgrammes.

Il y a eu une réaction systémique dans le groupe traité mais avec poursuite du traitement.

Les résultats sont très positifs et très significatifs et bien supérieurs à ceux de la désensibilisation par voie sublinguale.

Cet article interpelle donc notre pratique et doit conduire à analyser les résultats des études sur l’ITS en comparant les traitements sous-cutanés par rapport aux traitements par voie sublinguale.