Efficacité rémanente du comprimé sublingual 5 pollens de graminées durant les 2 années qui suivent un traitement de 3 ans.

mercredi 28 octobre 2015 par Dr Stéphane Guez944 visites

Accueil du site > Maladies > Traitements > Efficacité rémanente du comprimé sublingual 5 pollens de graminées durant les (...)

Efficacité rémanente du comprimé sublingual 5 pollens de graminées durant les 2 années qui suivent un traitement de 3 ans.

Efficacité rémanente du comprimé sublingual 5 pollens de graminées durant les 2 années qui suivent un traitement de 3 ans.

mercredi 28 octobre 2015, par Dr Stéphane Guez

Efficacité prolongée du comprimé 5 pollens de graminées à 300 IR, 2 ans après l’arrêt du traitement, évaluée par une l’étude quotidienne d’un score combiné recommandé.Alain Didier1*, Hans-Jørgen Malling2, Margitta Worm3, Friedrich Horak4 and Gordon L Sussman5

dans Clinical and Translational Allergy 2015, 5:12 doi:10.1186/s13601-015-0057-8

- Introduction :

  • Le comprimé 5 pollens de graminées à 300 IR (index de réactivité) a des effets bénéfiques à court terme avec une efficacité clinique soutenue chez les patients ayant une rhino-conjonctivite induite par une allergie aux pollens de graminées.
  • Ici, les auteurs rapportent le maintien de cette efficacité et l’absence d’effets indésirables dans les 2 ans qui suivent l’arrêt du traitement.

- Matériel et Méthode :

  • Il s’agir d’une étude de phase 3 randomisée en double aveugle contre placebo, multicentrique, avec groupes parallèles, portant sur des patients de 18 à 50 ans ayant une rhino-conjonctivite allergique aux pollens de graminées.
  • Durant l’étude des années 1 à 3, les patients ont reçu un cp sublingual quotidien contenant :
    • ou 300 IR d’un mélange 5 pollens de grainées
    • ou un placebo, administrés selon un protocole discontinu pré et co-saisonnier.
  • Pendant les années 4 et 5, les patients n’ont pas reçu de traitement.
  • Pour répondre à des recommandations des Autorités de Santé, le score quotidien combiné a été évalué dans une analyse à postériori comme critère d’efficacité. Ce score combiné associe le score symptomatique total de la rhino-conjonctivite et le score médicamenteux de secours.

- Résultats :

  • 633 patients ayant une rhino-conjonctivite allergique ont été randomisés :
    • placebo (n = 219)
    • groupe traité par cp 5 pollens de graminées à 300 IR :
      • avec début 4 mois avant la saison pollinique présumée (n = 207)
      • ou avec début 2 mois avant (n = 207)
  • et le traitement a été poursuivi jusqu’à la fin de la saison pollinique.
  • Lors de la première année après la fin du traitement, une différence significative du groupe traité versus placebo du score combiné a été trouvé chez les patients recevant le traitement actif (groupe 2 mois : - 0.16, IC95% : -0.26 - -0.06, p = 0.0019, - 31.1%) et groupe 4 mois : -0.13, IC95% : -0.23 - -0/03, p = 0.0103, - 25.3%).
  • Lors de la seconde année de suivi après la fin du traitement, les patients du groupe 4 mois à 300 IR mais pas ceux du groupe 2 mois à 300 IR ont une différence significative par rapport au groupe placebo (-0/11, IC95% : -0.21 – 0.00, p = 0.0478, -28 .1%.
  • La différence significative d’efficacité observée dans les années de post-traitement, chez les patients traités avec le cp 5 pollens de graminées, s’accorde avec l’effet favorable observé durant les 3 année précédentes avec un traitement actif.
  • Une différence significative contre placebo a été également notée dans les évaluations secondaires durant les 2 années de post-traitements (excepté pour le score symptomatique total à 5 ans).
  • En l’absence de tout traitement actif, le profil d’innocuité était similaire dans les groupes actifs par rapport au groupe placebo au cours de ces deux années de post-traitement

- Conclusion :

  • Chez les adultes ayant une rhinite allergique aux pollens de graminées, le traitement par cp 5 graminées en sublingual débuté 4 mois avant la saison et poursuivi pendant la saison confirme sont efficacité sur tous les paramètres pendant la phase de traitement actif, et cet effet est prolongé lors du suivi sur 2 ans après arrêt du traitement.

Les auteurs ont étudié la prolongation ou non de l’effet bénéfique observé durant les 3 années de traitement par le comprimé sublingual 5 pollens.

Les auteurs confirment une efficacité prolongée avec l’absence d’effets indésirables pendant les 2 ans de suivi, uniquement dans le groupe actif et pas dans le groupe placebo.

Cette étude est importante car la question est de savoir si le traitement par immunothérapie sublinguale pendant 3 années permet d’avoir un effet prolongé sur les symptômes de la rhino-conjonctivite allergique aux pollens dans les années qui suivent la fin du traitement.

Ces résultats sont en faveur d’une efficacité soutenue, non seulement en utilisant les scores de suivi habituel, mais également en se pliant au souhait des Autorités de Tutelles et en réalisant une étude d’efficacité avec un score combiné.

Il serait intéressant de disposer d’une même étude avec une prise quotidienne du traitement actif de façon, et non de façon séquentielle durant 3 ans, car l’analyse des 2 groupes sous traitements actifs semble montrer que les résultats sont meilleurs dans le groupe qui commence plus tôt par rapport à la saison pollinique.