Avoir un taux faible de cholestérol n’est pas bon pour les asthmatiques.

jeudi 15 janvier 2015 par Dr Philippe Carré595 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Avoir un taux faible de cholestérol n’est pas bon pour les asthmatiques.

Avoir un taux faible de cholestérol n’est pas bon pour les asthmatiques.

Avoir un taux faible de cholestérol n’est pas bon pour les asthmatiques.

jeudi 15 janvier 2015, par Dr Philippe Carré

Asthme : le rôle d’un taux faible de HDL cholestérol dans l’enfance et l’adolescence. : Yiallouros P.K. · Savva S.C. · Kolokotroni O. · Dima K. · Zerva A. · Kouis P. · Bousquet J. · Middleton N.
aCyprus International Institute for Environmental and Public Health in association with Harvard School of Public Health, and bDepartment of Nursing, School of Health Sciences, Cyprus University of Technology, Limassol, and cResearch and Education Institute of Child Health, dDepartment of Pediatrics, Hospital Archbishop Makarios III, and eSt. George University of London Medical School, University of Nicosia, Nicosia, Cyprus ; fDepartment of Biochemistry, Attikon University Hospital, Athens, Greece ; gDepartment of Respiratory Diseases, Centre Hospitalier Universitaire Arnaud de Villeneuve, Montpellier, France

dans Int Arch Allergy Immunol 2014 ;165:91-99
(DOI:10.1159/000368405)

- Contexte :

  • Plusieurs études ont examiné la relation entre l’asthme et la dyslipidémie sérique et ont rapporté une association positive, négative ou nulle
  • La plupart des études étaient limitées par leur caractère transversal et la fourchette d’âge très large des participants
  • Dans une cohorte d’enfants chypriotes, les auteurs ont étudié l’association entre l’asthme et le cholestérol sérique de haute densité lipoprotéique (HDL-C) à l’âge de 16 à 18 ans (« suivi »), indépendamment et en relation avec le HDL-C à l’âge de 11-12 ans (« état basal »).

- Méthodes :

  • Dans un essai cas-contrôle, ont été recrutés des asthmatiques actifs (AA ; n=68), des siffleurs isolés (SI ; n=123) et des contrôles non asthmatiques (n=660)
  • Des modèles de régression logistique ont été utilisés pour évaluer les associations entre l’asthme et le taux sérique de HDL-C du « suivi » et le rôle du HDL-C à « l’état basal ».

- Résultats :

  • Au cours du suivi, les taux moyens de HDL-C chez les AA et les SI étaient significativement plus faibles que ceux des sujets contrôle (47.9 et 49.7 vs 53.4 mg/dl ; p=0.001 et p=0.011)
  • Il existait des associations significatives entre les AA et un HDL-C bas (<15è percentile ; OR 2.32, IC à 95% 1.16-4.47) qui restait significatives après ajustement sur le HDL-C basal (OR 2.14, IC à 95% 1.06-4.14)
  • La stratification à partir du taux de HDL-C basal montrait que l’association était significative seulement chez ceux avec un taux de HDL-C basal élevé (OR 2.40, IC à 95% 1.03-5.20)
  • La stratification à partir de la sensibilisation à IgE montrait que l’association était significative seulement chez les sujets qui étaient sensibilisés (OR 3.41, IC à 95% 1.12-9.88).

- Conclusions :

  • L’asthme de l’adolescence est associé à un taux bas de HDL-C, indépendamment des taux antérieurs de HDL-C de l’enfance
  • L’association semble significative chez les sujets avec une chute des taux de HDL-C entre l’enfance et l’adolescence, et chez ceux qui ont une sensibilisation à IgE.

Des études récentes suggèrent le rôle potentiel du HDL-C dans la pathogénie de l’asthme pédiatrique, ou au moins leur coexistence dans le jeune âge. Les auteurs ont exploré dans cette étude de cohorte de 851 enfants l’association entre l’asthme et le taux de HDL-C à l’âge de 16 à 18 ans par rapport aux taux à l’âge de 11-12 ans, ainsi que les caractères phénotypiques qui sont associés à un taux de HDL-C bas.

Les résultats montrent que les adolescents AA âgés de 16 à 18 ans ont des OR de HDL-C abaissé plus de deux fois plus grands que les sujets non asthmatiques appariés, indépendamment de leur index de poids corporel et d’autres covariables. De plus, cette association n’est pas modifiée si l’on tient compte du taux de HDL-C à l’âge de 11-12 ans, ce qui confirme des études antérieures.

Cette association entre l’asthme et un HDL-C bas est particulièrement nette chez les adolescents avec des IgE positives, ce qui suggère un rôle renforcé de l’HDL-C dans le développement de l’asthme chez les sujets qui ont un profil immunitaire de type TH2. Plusieurs études suggèrent que l’inflammation pulmonaire est influencée par les lipoprotéines et/ou les anomalies de leur métabolisme ; d’autres ont évoqué un lien génétique commun entre HDL-C bas et sensibilisation allergique, sur lequel pourrait interagir des déterminants environnementaux (comme par exemple une alimentation inadaptée).

Des études de cohorte longitudinales sont nécessaires pour étudier ces interactions ainsi que les mécanismes qui les déterminent.